mercredi 26 décembre 2018

Gilets jaunes: Les Macron Leaks révèlent les intoxications des macronistes sur la taxe carbone et l'augmentation du prix du carburant


C'est un "scoop" de Noël, balancé sur Twitter par l'avocat Juan Branco : "la taxe carbone a été conçue pour compenser l'allégement des cotisations patronales". A l'appui ? Des échanges mails de 2016, passés inaperçus, et issus des Macron Leaks. Reste que l’affectation de la taxe carbone à autre chose qu'à la transition écologique avait déjà été évoquée dans les médias.

"Vous parlez violence? Parlons spoliation." En ce soir de réveillon, certains ne désarment pas. Ce 24 décembre, l’avocat et journaliste Juan Branco, conseiller juridique de Julian Assange et candidat insoumis aux législatives de 2017, a publié une série de tweets, contenant une info présentée comme exclusive, que "personne n’a révélée" jusqu’ici : "Dès le début, la taxe carbone a été conçue pour compenser l'allégement des cotisations patronales", pointe-t-il. Et Branco d’ajouter que cette "entourloupe que les gilets jaunes ont intuitivement devinée était accessible à tous sur les Macronleaks."


Ce proche de Julian Assange renvoie à ce titre vers les documents ...

Source: ASI

Fawkes: Le passage indiquant "on pourra toujours raconter une histoire" en dit long sur la façon de mener le pays par les macronistes qui, avant même de monter au pouvoir, aiguisaient déjà leurs dents pour spolier chaque fois davantage les français tout en favorisant le grand patronat. 

Extraits:

"Si je résume, mais j’ai peut être mal compris, une hausse de 17 cts (convergence du diesel sur
l’essence) puis de 4 cts supplémentaires (convergence de l’essence et du diesel sur la moyenne européenne) rapporterait en gros 8 , 5 md ? si l’intégralité de cette recette était affectée à des allègements de cotisations sociales jusqu’à 1,6 Smic quel serait le degré de progressivité de la mesure ?"

 "C’est clair sur le second point : le financement d’une baisse de cotisations patronales par une hausse de la fiscalité diesel est potentiellement progressive sous la réserve forte de faire fi des règles d’incidence (et qu’en gros on considère que la baisse des cotisations patronales bénéficiera à l’emploi ou aux salaires)."

"Cette convergence est modulable, si on ne veut pas de la convergence totale, qui est un peu salée, il est vrai, lorsqu'elle s'additionne à la montée de la composante carbone. On pourra toujours raconter une histoire : alignement sur la moyenne européenne de l'écart essence/diesel, division par deux de l'écart, convergence complète mais très progressive..."

[...]Mais d'autres histoires peuvent se raconter, bien sûr, pour justifier une convergence partielle gazole/essence qui rapporterait ce que l'on cherche.

"Je précise que la note est centrée sur  la composante "carbone" car, hors convergence diesel-essence,
c'est le seul levier qui nous semble  disponible pour des mesures à fort rendement."


Je reprend ici la quinzaine de tweets de Juan Branco sur le sujet:


Il y a bien eu volonté de faire payer au grand nombre plusieurs milliards qui étaient destinés à finir dans les mains des actionnaires des grands groupes via une mesure fiscale dont Carrefour a été le premier bénéficiaire. Et qui est le premier actionnaire de Carrefour ? Arnault.

Point de complotisme ici ou besoin de forcer quoi que ce soit. Les liens entre Arnault et Macron, qui datent de plus de dix ans, sont détaillés ici. http://branco.blog.lemonde.fr/files/2018/12/Macron-et-son-Crepuscule.pdf …. Pour rappel, le CICE, dont Macron est le concepteur, a coûté 110 milliards d'euros.

Et cela, sans d'autre effets que d'assurer à M. Macron le soutien des grands groupes et de ses actionnaires lors de sa campagne présidentielle. Vous parlez violence? Parlons spoliation.

Citation des échanges entre Kohler, futur SG de l'Elysée, défenseur ardent de la taxe, et son initiateur, Laurent Martel: "D'autres histoires peuvent se raconter, bien sûr, pour justifier une convergence partielle gazole/essence qui rapporterait ce que l'on cherche". No comment.

M. Martel, que l'on voit ici proposer de manipuler et de mentir aux Français, est aujourd'hui le conseiller en charge de l'élaboration des politiques fiscales du pays, auprès de M. Macron. Son interlocuteur, qui acquiesce à la manoeuvre, est l'homme le plus puissant de l'Elysée.

Ces hommes, qui ont provoqué la plus grave révolte du siècle, sont toujours aux responsabilités. Pris par ailleurs en des conflits d'intérêts terribles dans le cadre du dossier SXM Kohler n'a toujours pas été "lâché" par M. Macron malgré l'enclenchement de poursuites judiciaires.

M. Kohler, qui a choisi M. Martel, est en fait la courroie de transmission de M. Macron, sa clef de voute au sein des réseaux de l'Etat. C'est la raison de son impunité. On le voit ici, en 2014, être choisi avec M. Jouyet directeur de cabinet de M. Macron.

Devenu son homme de confiance, détenteur de tous ses secrets, il aura poussé au maintien de la taxe carbone jusqu'à très tardivement, se battant pour que l'Elysée ne cède pas aux gilets jaunes. Pendant ce temps, M. Martel "tenait" Matignon, où il a été imposé par l'Elysée.

Il faut souligner l'importance de ces personnes, cooptées (Martel est IGF comme Macron et Jouyet, Kohler a été l'adjoint de Jouyet au Trésor, etc), au profil "rare" et essentiel pour assurer la prise de l'État: ils en ont tous les habitus, et peuvent immédiatement s'y imposer.

Ils sont aussi dénués de pensée que bardés de jargon et d'une technicité d'apparat dont la pauvreté sidérante apparaît dans ces échanges. On notera ainsi que la crème de l'humanité - c'est ainsi qu'ils se pensent - prend des décisions en se livrant à des calculs de boutiquiers.

Sans aucune rigueur, ils jonglent avec les milliards, dans le cadre de raisonnements atrophiés, multipliant raccourcis et évictions de données, avec une assurance marquée. De celle d'être convaincus de leur supériorité, du fait de concours inanes arrachés à leurs vingt-ans.

Ils n'ont, à l'image de M. Macron, jamais été confrontés au réel, pensent pouvoir en jouer. Creux propulsés dès leur plus jeune âge à la direction de nos destinées, habitués à virtualiser le monde, sis en des piédestaux, ils ne cessent de nous toiser. Ils nous ont manipulés.

Je découvre qu'un journaliste du Figaro avait lu et utilisé les emails il y a un mois, sans dire qu'ils montraient que la taxe avait pour objectif de financer le CICE et non la transition écologique - ce qui est la seule information qu'ils révèlent !

Des faits avérés, des sources béton, la révélation d'un mensonge d'État à l'origine d'une révolte majeure qui a fait trembler tout un pays, mourir dix personnes et blesser des centaines, explosé un régime, et 24h après, pas une reprise dans les média. Continuez comme ça les gars.

Par contre, sur Twitter et Facebook, des millions de vues et milliers de réactions, y compris d'importants hommes politiques, d'importantes discussions. Comme sur l'affaire Attal-Séjourné, naissance d'un hiatus croissant entre la société et un journalisme sclérosé.

Incapable de refléter l'état des débats dans la sphère publique, voilà pourquoi il s'est fait court-circuiter par les gilets jaunes, et se trouve par eux à ce point méprisé. Je ne trouve franchement aucune excuse à la passivité des journalistes à ce sujet. Tant pis pour eux.


La formidable arnaque à la taxe carbone et aux taxes sur le carburant automobile





4 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. C'est pas compliqué de voir qu'on nous ment sur tout, quand on nous parle de paix pour faire la guerre ... après tout ça des millions de français sont capables de signer la pétition sur le réchauffement climatique ... c'est bien qu'on est un peuple de cons manipulables à souhait ! La seule véritable solution pour les problèmes écologiques serait de décroître, faire moins de gosses, manger moins, voyager moins, importer/exporter moins, tout faire en moins, stériliser en masse les Africains, les indiens ... notre système économique s'effondrerait si on devait réellement s'intéresser à l'écologie, donc tant que ce système économique repose sur de la croissance.
    On vous racontera de la merde.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pas lu, mais Assange Julian c'est l'opposition contrôlée, comme Jones Alex, par exemple, et bien d'autres !

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Affaire Epstein

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Archives du blog