dimanche 9 décembre 2018

Gouvernement aux abois: gardes à vue pour des masques, et du sérum physiologique. Correctionnel pour un casque de chantier et un gilet jaune



Ces deux informations démontrent que la justice devient clairement politisée en France. En temps normal, aucun de ces faits ne mériteraient ni gardes à vue et encore moins de passer en correctionnel. Il s'agit clairement d'une dérive dictatoriale ou l'on accuse les gens sur la base d'intentions très floues.

 Encore, que l'on reproche à quelqu'un d'être venu avec des pioches, couteaux ou autres, c'est logique mais des masques de peintres et des lunettes sont des équipements uniquement de protection qui sont parfaitement légitimes et légaux puisque la police a montré dans les autres manifestations qu'ils utilisaient à outrance les lacrymogènes y compris sur des manifestants pacifistes. Le gouvernement a exigé des manifestants qu'ils ne bénéficient d'aucune protection d'aucune sorte. On a vu ce que ça a donné.

L'ordre de confisquer tout matériel de protection est immoral et savoir qu'en plus cet ordre a servi à priver de liberté des manifestants est aberrant. Entre ceux qui n'ont même pas pu arriver à Paris et ceux qui ont été privés de se joindre aux autres sur la base d'arguments fallacieux, cela doit faire un bon paquet de gens qui n'ont pas pu manifester et qui ont été emprisonnés de façon illégale. Comment peut-on tolérer qu'une personne soit emmené en garde à vue pour un gilet jaune? Fawkes
-------

14H de gardes à vue pour des masques de peintres et des lunettes de protection 


Samedi, ils étaient encore nombreux à manifester à Paris pour l’acte 4 de la mobilisation des Gilets jaunes. Une journée, une nouvelle fois émaillée de violences dans Paris notamment, et qui a donné lieu à près de 2 000 interpellations dont plus de 1 700 gardes à vue à travers toute la France, selon les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur, donnés dimanche matin. Parmi eux, Éric*, mécanicien dans l’industrie, est venu d’Alsace pour manifester. Il a été placé en garde à vue avec sa femme et son fils pendant 14 heures avant d’être relâché. En colère, il témoigne pour Le Parisien.

« Je suis écœuré : on nous a empêchés de manifester. Cela conforte ce que je pense depuis un bout de temps : il n’y a pas de réelle liberté d’expression en France. Ce qui s’est passé samedi, c’est digne de la Corée du Nord ou de la Russie.


Nous venions de nous garer, rue de la Bienfaisance, à Paris dans le VIIIe arrondissement. Nous étions à 200 m de la voiture quand les gendarmes nous sont tombés dessus. Ils nous ont collés contre le mur, fouillés et nous ont demandé notre carte identité que nous avons fournie. Nous n’avions rien de compromettant sur nous. Ils ont exigé que nous ouvrions notre coffre de voiture. À l’intérieur, il y avait trois masques de peintre encore dans leur emballage, et des lunettes de protection. On les avait laissés dans la voiture, car durant le trajet, on avait appris par la radio que c’était interdit.

«J’ai refusé de signer la procédure»

Les gendarmes nous ont parlé d’armes de première catégorie et nous ont placés en garde à vue pour participation à un attroupement en vue de commettre un délit ou un crime. Ils nous ont conduits dans une rue perpendiculaire où nous sommes restés alignés face à un mur avec une dizaine d’autres manifestants durant plus de deux heures. Après nous avons été conduits en fourgon cellulaire au commissariat du XIIIe arrondissement et placés en cellule.

J’étais avec mon fils, mais ma femme était seule. Elle est encore très choquée, elle ne s’était jamais retrouvée en garde à vue. Elle est agent de production. Heureusement qu’un ami nous a trouvé un avocat, sans lui, je pense que nous serions encore en garde à vue. Nous étions une vingtaine dans une cellule qui était faîte pour en accueillir moitié moins. Des manifestants pacifistes comme nous. L’un d’entre nous a été interpellé avec un casque alors qu’il venait de cadenasser sa moto, un autre a été arrêté sans raison alors qu’il avait sur lui une pièce d’identité et 100 euros. Nous avons été libérés à 22 heures, avec un rappel à la loi. Moi, j’ai refusé de signer la procédure.

C’est une honte. Quelle image mon fils va avoir désormais de la police, de la justice. J’ai été Casque bleu lors de la guerre en ex-Yougoslavie. Jamais je n’ai vu l’armée se comporter avec les populations comme les forces de l’ordre, ce samedi. Cela ne nous empêchera pas de revenir, nous ne lâcherons pas, nous irons jusqu’au bout. Le système est pourri, on méprise les petites gens. 

[...]

Source: Le Parisien

13 heures de garde à vue non justifiées !_" pour "Des lunettes de piscine et du sérum physiologique"

L'amiénois d'une cinquantaine d'années nous l'assure : il n'avait "que du sérum physiologique et des lunettes de protection, type lunettes de natation, dans [son] sac à dos. Et un petit drapeau blanc, symbole de paix !", ajoute-t-il dégoûté. Selon lui, c'est lors d'une "quatrième, cinquième fouille", il ne sait plus, que les policiers auraient décidé de l'embarquer "pour de simples contrôles". Lorsqu'il arrive au commissariat de Barbès, on prend ses empruntes et quelques photos, "comme un vulgaire casseur !", s'indigne Patrice, ensuite placé en cellule. 

"Nous inciter à ne pas revenir"

Libéré peu après 22 heures sans poursuites judiciaires, il a refusé de signer le PV de la police. "J'ai seulement signé le rappel à la loi, explique-t-il en le lisant : il est décidé de ne pas donner de suite judiciaire à [votre] procédure, à condition de ne pas commettre d'autre délit pendant 1 an. A défaut [vous] serez poursuivi". Pour Patrice, il s'agit là de "faire peur" aux manifestants pour les "inciter à ne pas revenir le week end suivant". Lui a décidé de revenir si la mobilisation se poursuit ce samedi 15 décembre. Il envisage de porter plainte. "

[...]

Source: France Bleu



Des Français au Tribunal correctionnel pour avoir dans leur voiture un… gilet jaune et un casque de chantier!

De très nombreux abus de pouvoir ont été commis en France par les forces dites de l’ordre, depuis deux semaines. Non seulement des arrestations arbitraires, au mépris des lois, mais même des convocations au Tribunal correctionnel ! La preuve avec ce document que nous avons récupéré. Ce monsieur est persécuté par la justice – qui laisse tranquille les racailles et les politiciens véreux – car, bien qu’il n’ait strictement rien fait, il avait dans sa voiture un casque de chantier (interdiction de se protéger) et… un gilet jaune ! Pourtant le Régime a rendu la présence de ce dernier obligatoire dans chaque voiture il y a quelques années ! Ils deviennent fous, il faut les arrêter !



Source: Contre Info


9 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Macron !!! Nous allons revenir !!!

    RépondreSupprimer
  3. On vire en dictature. Il reste à savoir si la manifestation était autorisée. Sinon il s'agit d'un abus de pouvoir caractérisé, une atteinte au droit constitutionnel de manifester, une arrestation et une détention illégale, voire arbitraire; fichage et prélèvement ADN (pour lister les opposants au système?); c'est abject mais c'est ce que veulent ces mondialistes, une société de contrôle du bétail humain.

    Il n'est pas normal de faire 17h de garde à vue pour de telles peccadilles. Ces personnes devraient créer un collectif et engager une procédure contre l'Etat en prenant un avocat commun. (idem pour le parents des enfants de Mantes la jolie)

    Signer le PV vaut aveu et il faut bien relire avant de signer ou ne pas signer. De toute façon, les personnes poursuivies seront relaxées faute de charge suffisante, mais il vaudra mieux qu'elles se fassent assister par un avocat pour être entendues lors de l'audience (voir dans la multirisque habitation si assistance juridique); le rappel à la loi n'est pas une condamnation et ne figure pas au casier judiciaire.

    Quant à la justice, elle est surtout gangrénée par la franc maçonnerie ce qui est inadmissible pour un magistrat car on ne peut servir la justice en s'engageant avec d'autres serments; cela devrait être interdit comme en Italie.

    RépondreSupprimer
  4. Les avocats sont eux aussi divisés :

    https://www.youtube.com/watch?v=LwcfonGlD-M

    https://www.youtube.com/watch?v=HFk0N3j-SD4

    https://www.youtube.com/watch?v=aDzTE3hbSd0

    https://www.youtube.com/watch?v=aZTWkqofamM

    https://www.youtube.com/watch?v=xi8cX10z2Es

    RépondreSupprimer
  5. fabiola

    Parfois vaudrait mieux être sourds que d'entendre ça. Aujourd'hui 10 décembre, comme chaque année, Journée des droits de l'homme :

    https://www.youtube.com/watch?v=Zc2xWrQ9zBg

    RépondreSupprimer
  6. Les voilà les dangereux casseurs envoyés en garde à vue.

    https://www.youtube.com/watch?v=WKn3FybKgN0

    RépondreSupprimer
  7. La suite ..? tir de la police aux fusils mitrailleurs dans la foule .. les médias diront que la police se sentait en danger .. une dictature se maintient au pouvoir par la force et la TERREUR . Désobéissances civiles , ne plus payer aucuns impôts d'Etat ..

    RépondreSupprimer
  8. aveu des forces de l'ordre : pression mise par le ministère de l'intérieur pour multiplier les gardes à vue à titre préventif, dans la plus parfaite illégalité; à gerber...

    https://fr.sputniknews.com/france/201812101039248106-gilets-jaunes-police-gardes-a-vue-france/

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Affaire Epstein

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog