mercredi 2 janvier 2019

Macron lance la chasse aux chômeurs


Lors de ses vœux aux Français du 31 décembre, Emmanuel Macron a annoncé la couleur pour les demandeurs d'emplois : "Le gouvernement dans les prochains mois devra poursuivre ce travail pour changer en profondeur les règles de l'indemnisation du chômage afin d'inciter davantage à reprendre le travail". Un changement déjà amorcé la veille de cette allocution, à travers un décret publié dimanche 30 décembre au Journal officiel. Le texte prévoit ainsi des sanctions plus dures qu'initialement annoncées pour les chômeurs qui manqueraient à leurs obligations.

Ils seront radiés pendant un mois en cas de non-respect d'un rendez-vous

Un demandeur d'emploi qui ne se rend pas au rendez-vous prévu avec son conseiller Pôle emploi encourt actuellement deux mois de radiation des listes. Dans la première version du texte envisagé par l'exécutif, il était prévu de ne plus le sanctionner que de 15 jours de radiation. Au final, ce sera un mois de radiation, deux mois au bout de deux manquements et quatre mois au troisième manquement constaté, selon le décret.

Leur allocation ne sera pas versée dès le premier manquement à la recherche d'emploi

Le gouvernement a durci les sanctions concernant l'insuffisance de recherche d'emploi, comme le refus de deux offres "raisonnables" d'emploi par exemple. L'exécutif avait d'abord évoqué des sanctions graduelles : suspension de l'allocation d'un mois la première fois, de deux mois la deuxième fois et quatre mois la troisième fois. Il avait même précisé que l'allocation ne serait amputée qu'à partir de la deuxième fois. Or, d'après le décret, l'allocation est "supprimée" dès le premier manquement, et non plus "suspendue". La différence est de taille, car la suspension permettait de conserver ses droits, une fois le délai passé.

Ils ne pourront plus refuser une offre d'emploi parce qu'elle engendre une baisse de salaire

Le décret restreint aussi les possibilités de refuser un emploi parce qu'il est mal rémunéré. Le texte "abroge la définition du salaire antérieurement perçu qui était pris en compte pour déterminer l'offre raisonnable d'emploi". Par conséquence, le demandeur d'emploi ne pourra plus rejeter une offre au motif que le salaire est bien inférieur à ce qu'il touchait lors de son dernier travail.


Pôle emploi décidera seul des sanctions

Pôle Emploi décidera désormais seul du contrôle et des sanctions des chômeurs, relèvent Les Echos. Jusque-là, ce service public n'avait que le pouvoir de suspendre l'indemnisation, en cas d'absences aux convocations. "Le contrôle de la recherche effective d'emploi et sa sanction étaient légalement du ressort de la direction régionale du ministère du Travail", note le journal économique. Ce ne sera donc plus le cas.

Les demandeurs d'emploi devront tenir un "journal de bord numérique"

Le contrôle des demandeurs d'emploi s'effectuera notamment via un "journal de bord numérique" dans lequel ils devront renseigner tous les mois, sur un site internet, leurs actes de recherche d'emploi. A partir de mi-2019, ce dispositif sera expérimenté pendant un an dans deux ou trois régions.

Reste à savoir si ce type de mesure sera efficace. Selon une étude mise en ligne cet été par Pôle emploi, seuls 12% des demandeurs d'emploi ne cherchent pas activement un emploi, et ce taux chute même à 8% chez les bénéficiaires de l'assurance-chômage, c'est-à-dire ceux qui touchent des indemnités.
Source: France TV

21 commentaires:

  1. En revanche, ils continueront de faire venir des migrants en leur donnant le gîte et le couvert sans contre partie, de verser les salaires mirobolants et tout ce qui va avec à tous ces hauts fonctionnaires qui n'ont jamais travaillés de leur vie et aux banksters qui ruinent les nations du monde en jouant avec leur argent!
    Encore une raison pour laquelle les Gilets Jaunes ne doivent surtout rien lâcher!

    RépondreSupprimer
  2. Donc si je comprends bien, si tu as le droit à un an d’indemnisation et que pour x ou y raison tu as un manquement à la recherche d'emploi, Popole va carrément supprimer tes droits (1 an dans l'exemple plus haut) ad vitam æternam ?

    Si c'est bien ça Popole va en prendre plein la gueule, et je serais pas étonné qu'il y ait des drames.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme, il va y avoir des opérations kamikase.

      Supprimer
  3. Charles-Maurice de Talleyrand Périgord: "Bien agiter le peuple avant de s'en servir"
    Nihil nove sub sole...
    La question demeure: Cui Bono?

    RépondreSupprimer
  4. Ben la solution sera tout simplement d"accepter le travail de merde et ensuite de faire... du travail de merde!
    Je ne crois pas que dans ces conditions, les employeur te garderont longtemps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ce que je me suis dit aussi, tu acceptes, tu vas au taf en retard, bourré, et hop Popole qui la prends dans le cul.

      Supprimer
  5. pole emploi son la pour nous aidé lol https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/plus-11000-fausses-offres-detectees-an-dernier-site-internet-pole-emploi-1193473.html

    RépondreSupprimer
  6. Il ne manque plus que la suppression du SMIC, l'import massif de migrants et nous serons l'Allemagne...

    RépondreSupprimer
  7. Macron lance la chasse aux chômeurs, met à mort les pauvres et tabasse les gilets jaunes...

    Par contre pour les 1000 voitures cramée cette nuit de la saint sylvestre par nos chances pour la France, Rien, pas 1 seule arrestation.

    https://brunobertez.com/2019/01/02/la-voiture-grillee-une-specialite-bien-francaise/

    RépondreSupprimer
  8. https://www.youtube.com/watch?v=Eko0veWgwE8

    RépondreSupprimer
  9. Réintroduction de la peine de mort en Europe, devinez qui y aura droit

    http://www.brujitafr.fr/2019/01/ouvrir-le-feu-sur-la-foule-des-policiers-demandent-a-macron-de-s-expliquer.html

    RépondreSupprimer
  10. Il y a de moins en moins de travail et parallèlement voire paradoxalement le monde n'a jamais été aussi riche : qui se moque de nous ?

    RépondreSupprimer
  11. Réponses
    1. Ah non pas cette escroquerie ,mieux vaux le salaire à vie

      Supprimer
    2. Sachant que l'on n'a a priori pas choisi de naître et que l'on ne choisira encore moins de mourir, ce n'est ni de travail ni même d'argent dont nous avons besoin et que l'on recherche, simplement d'une vie heureuse et agréable.

      Supprimer
  12. C'est la fin des haricots

    https://www.youtube.com/watch?v=NyO6Lyojy1U

    RépondreSupprimer
  13. SERVILLERRE

    Si Pôle Emploi était totalement réformé ça ferait des économies. Les résultats de cet organisme trop coûteux, sont insatisfaisants pour beaucoup de demandeurs d'emploi. Le gouvernement devrait le réformer complètement en laissant le libre arbitre aux demandeurs d'emploi de solliciter P.E. en cas de besoin pour des entretiens privés ou collectifs, des ateliers divers, des stages ou formations, d'accepter ou refuser des offres d'emploi, des bilans... plutôt que ce soit à P.E. de décider, d'obliger les demandeurs d'emploi à réaliser ces actions, plutôt inutiles jusqu'à présent pour beaucoup de demandeurs d'emploi. Dans la loi, les radiations ne devraient plus exister et laisser le choix aux demandeurs d'emploi de s'inscrire ou se désinscrire, dans le seul but d'être aidé par des agents volontaires d'aide à la recherche d'emploi, non pas des contrôleurs radieurs ! Jusqu'à présent on ressent que pour P.E la radiation est une raison plutôt économique et que son but n'est pas toujours d'aider les gens à trouver du boulot mais plutôt de peut-être les forcer, soumettre et humilier ! On dirait une sorte de répression ! La loi devrait aussi permettre de toucher les allocations "chômage" en fin de mission et sans autre condition. LA LIBERTE POUR TOUTES ET TOUS POUR BIEN VIVRE ET ETRE PRODUCTIF/VE ! GILETS JAUNES MANIFESTEZ POUR L'EXISTENCE D'UNE TELLE LOI !

    RépondreSupprimer
  14. Chasse le chômeur, il revient au galop car il n’y a plus de boulot ! C’est simple ! Radions les entreprises qui ne servent à rien, qui n’embauchent que leurs proches alors qu’ils « embauchent » parfois en CDD ou pas ! Combien d’entreprises sont aujourd’hui capables d’ouvrir les portent et d’embaucher massivement en CDI ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas de boulot dont on aurait besoin, c'est d'une vie heureuse. Mais aujourd'hui il faut de l'argent pour ce faire et il se trouve que le monde n'a jamais été aussi riche actuellement. C'est juste très mal réparti. Envoyez l'inconditionnel revenu de base/universel ce sera déjà un bon début.

      Supprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Affaire Epstein

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Archives du blog