lundi 11 février 2019

Incendie chez Ferrand: les enquêteurs pointent des zones d’ombre dans le dossier


Très bizarres ces photos. Les murs sont très dégradés mais on retrouve une chaise enfant en parfait état juste devant et un canapé avec son plaid impeccable. On voit bien que celui qui a fait cela pouvait parfaitement faire plus de dégâts s'il le souhaitait mais que la méthode du pneu utilisée visait uniquement à noircir les pièces. Je trouve l'attitude victimaire de Ferrand qui va jusqu'à poster des photos de son domicile particulièrement curieux également. L'état extérieur de cette maison suggère qu'elle était déjà dans un état de délabrement avancé. Mais heureusement, l'assurance va se charger d'y remédier... Fawkes

--------

Alors que le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a déposé plainte pour dénoncer un acte grave après une tentative d’incendie à son domicile, les enquêteurs s'interrogent sur l'absence de revendication, en évoquant quelques zones d'ombre dans le dossier.
Dans l'affaire de l'incendie provoqué au domicile privé de Richard Ferrand, quelques zones d'ombre demeurent. Selon les informations du Journal du dimanche, les circonstances dans lesquelles le sinistre a eu lieu restent à élucider. Notamment la date, qui ne peut correspondre à celle du dépôt de plainte, vendredi dernier.
«Ce n'est pas dans la journée de vendredi, ni dans la nuit précédente. Cela peut remonter à plusieurs jours», a indiqué le procureur de la République de Brest, Jean-Philippe Récappé, au JDD.
Comme le note le procureur, «il n'y a aucune revendication, aucun signe sur les façades, comme on a pu le voir sur les permanences de certains députés depuis le début du mouvement des Gilets jaunes».
«Si quelqu'un avait vraiment voulu que tout s'embrase, il lui suffisait de jeter la torche à travers la vitre», a-t-il précisé, en ajoutant que l'acte «ressemblait à une forme de menace ou d'intimidation».
Richard Ferrand a été victime d'une tentative d'incendie de son domicile, à Motreff, dans le Finistère où il a été élu député, a annoncé vendredi soir l'Assemblée nationale dans un communiqué.
Selon l'Assemblée, les gendarmes ont découvert sur place une couverture, un résidu de pneumatique et une torche artisanale imbibée de carburant. L'habitation n'a pas été détruite mais les fumées qui ont envahi l'intérieur semblent avoir provoqué des dégâts.
Richard Ferrand, qui se trouvait à Rennes au moment des faits, a posté sur Twitter deux photos montrant l'étendue des dégâts.

Plus tard, le président de l'Assemblée nationale a déposé plainte pour dénoncer un acte grave.
Source: Sputniknews

8 commentaires:

  1. je ne savais pas que Ferrand vivait dans un bidon ville !

    comme quoi les politiques sont touchés par la crise

    RépondreSupprimer
  2. Ne serait-ce pas une nouvelle magouille "immobilière" ? Comment ce personnage habitué des ors de la république peut-il vivre dans une telle masure ? Y'a un loup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai la même sensation pour la magouille.

      Supprimer
  3. Type de maison acheter pour avoir un "pied à terre" dans une région et pouvoir s'y faire élire, alors que monsieur vit à Paris et part en vacance à l'autre bout du monde.
    Une arnaque total là macronie, et dire que tout les dirigeant de gros partie politique ont "exprimés" leur profond dégoût etc... suite à cette acte, ils me font tous gerber!!!

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas son logement principal mais sa maison de campagne ! Il devait avoir besoin d'argent pour pouvoir la restaurer ... sans toucher à son porte-monnaie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que je pense. J'espère que l'assureur découvriras l'entourloupette de ce magouilleur corrompu dans tous les domaines

      Supprimer
  5. Bon, maintenant on sait tous ou se trouve la bicoque...

    RépondreSupprimer
  6. il ne connait pas le crédit d'impots pour l'isolation, ça s'appelle la transition énergétique.....lol

    Allez une cagnote pour restaurer sa bicoque !

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Affaire Epstein

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Archives du blog