vendredi 22 mars 2019

Le nouveau préfet de police de Paris a pour modèle Clemenceau qui avait fait abattre des ouvriers en grève



Voici un extrait du discours de Castaner lors de l'installation du nouveau préfet de police de Paris Didider Lallement:

"Didier Lallement, votre modèle est Georges Clemenceau. La main de Clemenceau n’a jamais tremblé quand il s’agissait de se battre pour la France.


La vôtre ne devra pas trembler, non plus, devant les réformes que vous devrez mener.


Devenir préfet de police n’est pas une récompense ou un aboutissement, c’est un honneur, c’est un devoir, c’est une charge, c’est une obligation de résultat.

Je vous ai donné une lettre de mission claire. Vous avez toute ma confiance. Je vous donnerai la latitude nécessaire pour réussir votre mission, et je compte en retour sur votre action résolue, déterminée.

Votre première mission sera de maintenir l’ordre public dans la capitale.

Samedi, sur les Champs-Élysées, il n’y avait pas de manifestants ; il n’y avait que des haineux, des ultras, des factieux. Des gens venus pour casser, pour détruire, pour agresser, car on ne peut pas se prétendre simple spectateur de ceux qui défigurent Paris, de ceux qui balafrent la France.

Je vous demande de faire en sorte que la doctrine de maintien de l’ordre telle que nous l’avons redéfinie entre le 1er et le 8 décembre soit effectivement et résolument mise en œuvre, sans hésitation ni demi-mesure.

Mais nous devons aller encore plus loin. Les scènes de samedi nous le montrent, la violence est montée d’un cran. Notre réponse doit être la fermeté, la fermeté encore renforcée. C’est le sens même des décisions annoncées par le Premier ministre cette semaine et je vous demande qu’elles soient pour l’essentiel effectives dès samedi.

Lorsque les services auront établi la présence probable d’éléments appelant à la violence et prêts à porter atteinte aux institutions, aux forces de l’ordre, aux personnes ou aux biens, vous interdirez les rassemblements annoncés ou envisagés, notamment sur les Champs-Élysées, la place de l’Étoile et celle de la Concorde. Vous mènerez évidemment votre travail en concertation étroite avec le Procureur de la République et la maire de Paris.

Je veux que cela soit très clair : ici, le danger n’a pas droit de cité.

Protéger les manifestations, c’est briser l’émeute."

Nous apprenons donc que le modèle de Lallemand est Clemenceau, l'homme qui est responsable de la mort de plusieurs ouvriers lors de la grève de Draveil-Villeneuve-Saint-Georges. Drôle de message envoyé à la population:



"En 1908, les ouvriers des carrières de Draveil et Villeneuve Saint-Georges se mettent en grève pour de meilleures conditions de travail. Le 2 juin et le 30 juillet, les forces de l’ordre ouvrent le feu sur les grévistes.


Le 2 mai 1908, les ouvriers des carrières de Draveil, rassemblés au sein du syndicat des carriers-puisatiers-mineurs de Chevreuse, se mettent en grève pour demander la journée de 10 heures, le repos hebdomadaire, une augmentation de salaire et la fin du travail à la tâche.

Face à eux, les compagnies de carrières s’unissent pour refuser toute négociation et faire appel à des briseurs de grève pour que le travail reprenne. Les tensions pendant tous le mois de mai sont grandes entre grévistes, « jaunes » et gendarmes qui les accompagnent.

Le 2 juin 1908, ces derniers sont attaqués par des ouvriers. S’ensuit une course poursuite qui mène les gendarmes devant la permanence syndicale, où se trouve des grévistes désarmés ainsi que des femmes et des enfants. Depuis l’extérieur du bâtiment, les gendarmes tirent, tuant Pierre Le Foll et Émile Giobellina et blessant une dizaine de personnes.

Dans les pages du journal socialiste L’Humanité, l’émotion est palpable.

« Cette fois, vraiment, il n'y a pas à équivoquer. Le meurtre commis par les gendarmes à Draveil sur les ouvriers en grève n'a pas l'ombre d'une excuse.


S'il y a eu hier, parmi les ouvriers qui délibéraient pacifiquement, un mort, un homme blessé mortellement, neuf blessés, la responsabilité tout entière, sans chicane possible, sans atténuation possible, pèse sur la force armée. Il n'y a pas eu provocation, il n'y a pas eu agitation, il n'y a pas eu désordre. Ce n'est pas pour refouler ou même pour prévenir des violences, ce n'est pas pour protéger des “jaunes”, que les gendarmes ont fait feu. […]


C'est l'assassinat le plus stupide et le plus sauvage. Les gendarmes n'étaient pas en état de légitime défense. Ce n'est pas dans le désordre d'un corps à corps qu'ils ont tiré. C'est du dehors, c'est délibérément, c'est sur une foule stupéfaite de la plus lâche, de la plus soudaine, de la plus injustifiable agression. »"

Source: Retronews




27 commentaires:

  1. Clémenceau, homme de gauche (voire plus), républicain fanatique admirateur de Robespierre, dreyfusard (c'est lui le véritable auteur du titre "j'accuse" de zola), pour ceux qui croiraient encore que c'est la droite qui a fait tirer sur les ouvriers.

    source wikipedia: "Clemenceau s'impose par son verbe comme le chef incontesté des républicains radicaux (qui ne sont pas encore constitués en parti) et de l’opposition d’extrême gauche aux Opportunistes, emmenés par Gambetta."
    "Clemenceau réclame l'épuration des cadres de police hérités du Second Empire"
    "Durant l'été 1884, alors qu'on débat de la révision constitutionnelle, Clemenceau prône l'abolition du Sénat et la suppression de la présidence de la République"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! L'ignorance généralisée actuelle est en effet la source de presque tous nos maux. Nos politiques, ces jeunots de la décennie de "mal-appris" ne savent presque rien. Idem hélas chez leurs opposants. Tout ce monde a pris l'habitude de liker/oui/non et ils ne se sont pas rendu compte du fascisme de leur propre pensée, sans nuance. Ils raisonnent en bons/méchants, humains/cloportes. Affligeant. Qu'ils regardent donc "Deux hommes dans la ville", de José Giovanni, ils comprendront peut-être un peu mieux ce qu'est l'humain. Qu'on nous "fabrique" de nouveau des gens comme Grimaud ou de Gaulle, ou comme Hannah Arendt, par pitié, ou nous sombrerons tous dans le gouffre de la connerie totale, mais ça aura vite une fin, car la la planète surchauffée comme un fournaise, toujours à cause de la connerie humaine. A gauche, déjà, la connerie est sans fond, et le peuple le lui rend bien. Le PS à 5%: Ha Ha Ha! Bien fait pour lui, il l'a cherché ! Bon, c'est pas tout ça, on est là pour commenter le post. Donc, conclusion: ah oui vraiment, il nous manque des gens comme le Préfet Maurice Grimaud, homme de lettres qui connaissait ses humanités, antiraciste et pacifiste. Voir wikipédia.

      Supprimer
    2. On parle de culture? Lire l'article de wikipédia :
      "Grève de Draveil-Villeneuve-Saint-Georges"...

      Supprimer
    3. LA SCIENCE AU SECOURS DE LA POLITIQUE

      Il aurait fallu déjà dissoudre l'Assemblée pour retrouver la paix. L'exécutif est peut-être en faute.

      Tout cela vient du fait que le jeune président se surestime en matière de connaissances en philosophie politique (il a travaillé sur Hegel et Machiavel, sur l'intérêt général). Or il manifeste une lacune en ce qui concerne la différence entre légalité et légitimité. Il fait comme si le second concept n'existait pas, il s'arc-boute maladroitement sur le fait que sa présidence est légale, si bien qu'il nie totalement l'intérêt, prévu par la constitution, des dissolutions de l'Assemblée nationale, qui servent justement à pacifier le pays. Or, si tout ceci tourne mal et qu'on lui en fait procès, on pourra objectivement comparer, au moment des précédentes dissolutions, avant et après, les courbes de popularité de l'exécutif et des différents partis, les dynamiques de popularité (rapidité des hausses et des baisses) mesurer la quantité de manifestations, etc, bref, analyser tous les indicateurs objectifs pour établir s'il "aurait dû" dissoudre. La faute pourra être scientifiquement établie. Ces jeunes gens de la politique postmoderne sont fats, peu cultivés malgré les apparences et égocentrés. Ils sont en train de se prendre le réel en pleine face et ne comprennent à peu près rien à ce qui leur arrive car pour comprendre, il faut suivre des règles communes. Or selon Manuel Vals, contrairement à François Hollande qui était simplement méchant, en suivant quand même des règles, Emmanuel Macron est méchant en ne suivant aucune règle et n'ayant pas de limites. (Interview du 14/05/2017, Le Point). En cas de procès fait un jour aux gouvernants français, tout ceci pèsera à charge. Le recours au souvenir des grèves et aux assassinats de Villeneuve Saint Georges est une abomination. Je pense personnellement qu'ils sont devenus fous.

      Supprimer
  2. L'armée n'a pas bougée le petit doigt lors de l'attentat du bataclan et là, face aux gilets jaunes, ils sont autorisés à ouvrir le feu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas une autorisation, ils n'ont pas le choix ; ils sont chargés de garder des bâtiments et ils ne peuvent intervenir qu'au titre de la légitime défense, soit une défense proportionnée à une attaque soit non pas bien/personne, mais personne/personne. Ils ne sont équipés que d'une matraque et une petite gazeuse outre un fusil d'assaut chargé. Donc le problème est de savoir s'ils sont attaqués physiquement, feront-ils feu pour se défendre en utilisant le fusil? ils n'ont pas de LBD mais une arme létale. Ce sera donc de la responsabilité de chacun et de leur réaction face aux évènements; ce n'est donc pas à exclure. Lire l'article de france info.

      Supprimer
    2. Bah oui normal, ils veulent des morts. Attends tout ça pour rien ?! Il en est hors de question, ils le veulent leur régime totalitaire affirmé. Ils ont déjà tout fait pour qu'il y ait des morts par le biais des flics mais ça n'a pas marché alors ils font appel à l'armée en espérant qu'ils soient encore plus cons ! (je sais ça va être difficile)
      Avec un peu de chance, après ça on aura même un beau petit couvre-feu comme dans les pays très très très démocratiques.

      Supprimer
    3. Il faut espérer qu'avec tous ces avertissements, les manifestants auront l'intelligence de ne faire aucune provocation face à l'armée.
      Mais le problème de fond (juridique, pénal, en fait) reste: la référence explicite à Clémenceau est comme une levée symbolique de cran de sûreté, une sorte de rappel "appuyé" (c'est le mot!) de l'autorisation d'appuyer sur la détente. Monsieur Castaner, qui "appuie" tant, appelait les manifestants qui faisaient de la provo: des... assassins? Tiens!?
      Si ça part en vrille, s'il y a des morts, et en cas de procès de nos gouvernants, un jour, monsieur Castaner aurait bien du mal à se justifier. Car malheur aux vaincus. Il pourrait toujours essayer d'impliquer son supérieur, le président, en se plaignant de la "soufflante" et des ordres reçus. Alors M.Castaner dira qu'il a juste fait ce qu'on lui a demandé. Tiens tiens... Ce genre de défense, on a déjà vu ça dans le cours de l'histoire... Comme si les humains étaient privés d'autonomie de jugement. Mais ça ne prend plus. Et puis, de toute façon, tout ça c'est oral, pas de trace écrite. Pas comme les textes qu'on peut lire sur cette page et sur bien d'autres depuis deux jours, qui montreront que bien des citoyens et des politiques se seront interrogés, et auront essayé d'avertir pour maintenir l'entente et l'unité entre français.
      Pourquoi (diable) notre président ne dissout-il pas l'assemblée? Il aurait pourtant une bonne excuse polie pour ne plus devoir supporter ses irritants ministres, et il serait libéré aussi de presque tous ses députés. Le premier ministre qui ne ferait pas partie de ses amis, devrait se coltiner le choix des ministres. A lui le sale travail. Enfin le président et son épouse pourraient partir en vacances sans être critiqués! Ce serait idyllique. On assisterait à une remontée du président dans les sondages. Peut-être même l'histoire de France, généreuse, ne lui attribuerait-elle pas les "gueules cassées", mises finalement sur le dos du ci-devant ministre de l'intérieur. Oui, bon sang, pourquoi n'appelle-t-il pas des législatives anticipées? Ca lui plaît, ce m.....r haineux, ou quoi? Lui qui voulait gouverner avec amour, il a changé d'avis? Il a changé d'avis récemment sur l'amour? Zut alors. Qu'est-ce qui se passe? Mal dormi?

      Supprimer
  3. Interrogé sur Franceinfo ce matin, le gouverneur militaire de Paris n’exclut pas » l’ouverture du feu » pour l’acte 19 des Gilets jaunes !

    https://france-police.org/2019/03/22/interroge-sur-franceinfo-ce-matin-le-gouverneur-militaire-de-paris-nexclut-pas-louverture-du-feu-pour-lacte-19-des-gilets-jaunes/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Leray, évoque les consignes données aux soldats de la force Sentinelle, mobilisés lors de la manifestation des gilets jaunes le 23 mars...

      Pour le général Bruno Leray en effet, des "consignes extrêmement rigoureuses" ont été données aux soldats. Les militaires de la force Sentinelle "sont soumis au même cadre légal que les forces de sécurité intérieure", précise-t-il. Face aux différentes menaces, les soldats "ont différents moyens d'action pour faire face".
      Tirer, "si leur vie est menacée ou celle des personnes qu'ils défendent"

      En revanche, le gouverneur n'exclut pas de tirer à balles réelles si la situation devient critique. Les militaires pourront "aller jusqu'à l'ouverture du feu. Si leur vie est menacée ou celle des personnes qu'ils défendent", explique le général.

      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/gilets-jaunes-acte-19-le-gouverneur-militaire-n-exclut-pas-l-ouverture-du-feu_2068780.html

      Supprimer
    2. La peine de mort a dit-on été supprimé et que les gilets jaunes aimeraient parait-il la rétablir. Cela me semble l'inverse.

      L'Union Européenne permet lors de manifestations sévères de tirer sur la foule. Pour Griveaux en parlant du Venezuela "lorsqu'un pays envoie l'armée sur des manifestants, il s'agit d'une dictature..."
      https://pp.userapi.com/c845019/v845019533/1cdef0/JKq4_9EOoow.jpg

      Mais en France ?

      Supprimer
    3. Griveaux n'a jamais dit ça. ça vient d'un compte parodique :

      https://twitter.com/JournalElysee/status/1108779742503804928

      Et celui qui a fait cette capture d'écran le sait fort bien puisqu'il a retiré la mention "parodie" du tweet...

      Supprimer
  4. « Vous laissez faire les casseurs ! » Face au Sénat le ministre de l’intérieur Christophe Castaner se dit insulté par la sénatrice Esther Benbassa, mais contredit lui même ses propres déclarations grandiloquentes.

    https://twitter.com/addafranois/status/1108664743726891008

    RépondreSupprimer
  5. la meilleure du jour : propagande étatique digne de Goebbels sur les restrictions au droit de manifester; cette intox est honteuse! objectif :toujours amalgamer les gilets jaunes aux casseurs. Notre pognon est gaspillé pour de grotesques clips de propagande.

    https://twitter.com/gouvernementFR/status/1109128016137990144

    RépondreSupprimer
  6. Et pendant ce temps la côte de Macron est en chute libre dans les sondages. Au dernier pointage, il n'aurait plus que 47 % d'opinions favorables ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faute de frappe, il faut rectifier (sondage récent):

      MACRON = 29%
      CASTANER = 15%

      Supprimer
  7. Pendant que son mari envoi l'armée contre les gilets jaune mamie brigite prône la non violence

    https://twitter.com/i/status/1108498896593084416

    RépondreSupprimer
  8. CNEWS 22/03/2019 "Avant le 19ème assaut" l'info du vrai (journaliste : Isabelle Moreau)
    Quand les médias malsains mettent de l'huile sur le feu, utilisant une terminologie guerrière pour décrédibiliser une manifestation et préparer les esprits au pire.

    citation prémonitoire d'un ministre alors simple maire:
    "Loin d’être le remède d’un pays malade, Macron sera au contraire son poison définitif. Son élection, ce qu’au diable ne plaise, précipiterait la France dans l’instabilité institutionnelle et conduira à l’éclatement de notre vie politique."
    Gérald Darmanin - 25 janvier 2017-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. “Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C'est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l'expulser.” Françoise Giroud

      Supprimer
    2. Moi aussi, j'ai été très choqué par l'expression "19ème assaut". Mon fils de 17 ans, choqué lui aussi, me dit "Tu sais Papa, je crois que le capitalisme tend à créer de l'instabilité partout, jusque dans es détails de la vie. Parce que si cette chaîne a choisi ce titre, c'est bien pour attirer l'attention et empêcher de zapper, et donc d'avoir plus de gens scotchés au moment de la pub, non, Papa?" J'ai répondu oui, en pensant que je n'avais pas à rougir de l'éducation que javais donnée à mon fils. Dans la très triste imbécillité qui nous entoure, dans cet égoïsme inculte, suffisant, machiste et ridicule, on a quand même des moments de joie. Quant ma fille de 15 ans, comprenant d'un seul coup que des militaires se trouveraient présents le jour des manifestations, elle a dit "Mais Macron est fou! Ils risquent de tirer et de tuer des gens!". Elle a tout compris. Et moi, ce que j'ai compris, c'est que le terrorisme que dénonce Monsieur Castaner, il a quelques légers rapports avec le fait de faire peur aux gens en parlant de Clémenceau et donc de l'assassinat des grévistes de Villeneuve Saint Georges/Villeneuve le roi. Pour moi, qui suis de ces patelins, pour qui "Pierre Le Foll", charpentier assassiné alors qu'il était veuf et père de trois enfants, il est important de suivre à la ligne près les délires gouvernementaux actuels. Notons, notons, faisons des copies d'écran, archivons. Ne laissons rien passer, ne lâchons rien. Cela, hélas, risque de servir un jour. Car ils sont "fous comme des lapins", comme il est noté dans Libé.

      Supprimer
  9. Il risque de visiter, à perpétuité, la tranchée...

    RépondreSupprimer
  10. Lallement...en plus il ressemble à Himmler !
    Mettre l'armée dans la rue ? Il veut se faire putscher ?

    RépondreSupprimer
  11. Pour les jours où tout ce beau monde aura à se justifier devant les tribunaux, un avis sur ce nouveau préfet. Intéressantes auditions en vue:
    «Il est très cassant avec les gens, très blessant. On n’avait jamais vu ça, raconte une ex-collègue. Il est froid dans son management, mais assume totalement. Avec lui, c’est la politique de la terreur. Il ne respecte que ceux qui, de temps à autre, osent lui tenir tête.» «Didier Lallement? Il est fou comme un lapin, abonde un préfet actuellement en poste. C’est la rigidité faite homme. Il peut ne jamais vous dire bonjour, ça ne le dérange pas."

    RépondreSupprimer
  12. Je reprends ici une citation de "anonyme": “Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C'est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l'expulser.” Françoise Giroud
    Je vais faire ici un commentaire qui peut-être va choquer. Je pense que la fascisation actuelle est due à quatre facteurs: 1) l'informatisation qui nous fait fonctionner sans nuances en mode "grille à cocher" et approuve/désapprouve; 2) la baisse du niveau culturel, effrayante quand on a accès aux documents qui la quantifient. Pas le temps de développer ici; 3) le passage de la gauche en mode con, et qui voit dans l'électeur FN/RN un ennemi à abattre, alors qu'il me semble que c'est d'abord un concitoyen, et que nous devons arriver à nous parler au-dessus de ce qui n'est qu'un choix momentané, qui peut changer, de bulletin de vote; si on allait parler avec les électeurs FN/RN au lieu de les haïr, nous serions moins cons et eux aussi; exclure les prétendus "racistes", pour moi, c'est déjà du racisme; 4) l'extraordinaire augmentation des inégalités de richesse, qui font que toute cette monumentale connerie que nous traînons se trouve poussée à agir (n'importe comment bien sûr) par le dépit et la colère. Bref, la citation de Françoise Giroud me semble juste, et la lecture du tract anticloporte d'un syndicat policier le confirme. C'est angoissant. Il faudrait se débarrasser de cette assemblée à la noix pour calmer le jeu, déjà, car la France est devenue une poudrière où l'on se nourrit de confit de haine recuit. Comme une sorte de jeune prof un peu pète sec et fier de ses études, Emmanuel Macron ne comprend pas que c'est lui qui provoque les problèmes de discipline dans sa classe. Il suffit qu'il se montre, qu'il dise un mot pour que certains élèves fichent la pagaille. Qu'il aille voir un psy, qu'il apprenne à se connaître, il faut qu'il calme le jeu, ce petit qui a encore la coquille au derrière. C'est quand même étonnant que son épouse, qui a été prof, ne semble pas comprendre ce qui se passe. On ne "le" supporte plus, du vent, de l'air, du large, du calme... Il faut dissoudre, "il" restera dans l'histoire comma ayant failli être complètement idiot, mais s'étant ravisé au dernier moment. Et basta. Retour aux affaires courantes, le calme revenu.

    RépondreSupprimer
  13. SAMEDI 23 MARS 2019 16:15
    Le peuple se fout complètement de ce terrorisme qui essaie de le dissuader de manifester son opposition, et se retire sur l'Aventin.
    Splendide.

    RépondreSupprimer
  14. acte 19 : Encore de gros bobards ; estimation par france police de 90000 manifestants et non de 8000 comme annoncé par BFMTV/PRAVDA

    https://france-police.org/2019/03/23/estimation-de-la-participation-a-lacte-19-des-gilets-jaunes-90-000-manifestants-sur-lensemble-du-territoire-national-a-16h30-selon-le-syndicat-france-police-policiers-en-colere/

    Le préfet de police a fait le show sur les champs élysées vides en compagnie de sa cour et de sa presse aux pieds; il est tellement ravi de son ascension sociale inespérée qu'il a revêtu sa tenue de cérémonie avec sa casquette et ses galons dorés....

    https://www.youtube.com/watch?v=2PxxroxcbRQ
    https://www.liberation.fr/france/2019/03/23/lallement-le-nouveau-prefet-qui-fait-flipper-les-flics_1716932

    RépondreSupprimer
  15. Le dictateur macron, en nommant cette pourriture franc-maçonnique didier lallement au poste de prefet de police de paris, a su faire d’une pierre trois coups : le limogeage de la hiérarchie de la Police Parisienne tente de faire croire à un dysfonctionnement pour le 16 mars, aide à protéger Benalla et ses complices mis en cause par cette même hiérarchie, et éloigne un certain Lallement de l’enquête demandée par la Cour des Comptes.

    Le nouveau préfet de police de Paris, Didier Lallement, pris dans le scandale du plus grand chantier d’Europe.

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2019/03/24/nouveau-prefet-de-paris-didier-lallement-pris-dans-le-scandale-du-plus-grand-chantier-deurope/

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Affaire Epstein

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog