lundi 18 mars 2019

Marche pour le climat : ces financiers mondialistes qui se cachent derrière la belle histoire de Greta Thunberg


Notre chroniqueuse a vécu plusieurs années en Laponie suédoise et a présidé le groupe d’amitiés France-Suède à l’Assemblée nationale. C’est donc avec un regard attendri qu’elle s’est penchée sur l’histoire de la jeune militante écologiste Greta Thunberg...

Depuis environ cinq mois, une jeune Suédoise de 16 ans, autiste Asperger, se retrouve sous les projecteurs médiatiques du monde entier. Elle fait la « grève de l’école » pour se faire entendre et son combat est juste. Il s’agit pour elle de passer un message aux milliardaires, aux décideurs politiques, que ce soit à la COP24 en Pologne ou dernièrement à Davos afin qu’ils respectent leurs engagements sur le climat. Son dernier discours a ému quasiment tous les militants écologistes de la planète :

Je ne veux pas que vous soyez désespérés, je veux que vous paniquiez. Je veux que vous ressentiez la peur qui m’habite chaque jour et que vous agissiez, comme s’il y avait le feu, parce que c’est le cas. […] Il y a encore une petite chance de stopper les émissions de gaz à effet de serre afin d’éviter des souffrances pour une grande partie de la population de la planète. »

Derrière ces moments forts, on trouve un petit génie suédois des « public-relations », Ingmar Rentzhog. L’envers du conte de fées est moins joli, mais plus intéressant.

Le journaliste d’investigation suédois Andreas Henriksson est, d’après mes recherches, le premier à avoir enquêté sur ce sujet et son article a été publié sur le blog de Rebecca Weidmo Uvell, le 11 décembre 2018.

Tout a été finement programmé pour transformer la jeune Suédoise en héroïne internationale 
Greta Thunberg en grève devant le Parlement suédois.

La belle histoire de Greta Thunberg commence le 20 août 2018. Ingmar Rentzhog cofondateur de la start-up We Don’t Have Time (Nous n’avons pas le temps) croise Greta Thunberg devant le Parlement suédois et publie un post émouvant sur sa page Facebook. Nous sommes le 1er jour de la grève commencée par Greta. Le 24 août, sort en librairie une autobiographie mêlant crise familiale et crise climatique, Scener ur hjärtat,corédigée par Malena Ernman la mère de Greta, Svante Thunberg son père, Beata, sa sœur, et Greta. Les parents artistes - chanteuse lyrique et acteur - sont très connus en Suède ; Greta, pas encore.

En fait Ingmar Rentzhog et la famille de Greta se connaissent déjà et ont participé ensemble à une conférence sur le climat le 4 mai 2018. Peu de place au hasard donc, dans la rencontre à Stockholm, sur le trottoir devant le Parlement entre Ingmar et Greta.

Tout a été finement programmé pour transformer la jeune Suédoise en héroïne internationale, et ce, dès le 1er article paru dans le quotidien le plus lu dans le pays, Aftonbladet, quelques heures seulement après le post Facebook de Rentzhog.

We Don’t Have Time, la start-up qu’il a cofondée en 2016, a l’ambition de créer un réseau social de plus de 100 millions de membres, qui influencera les hommes et femmes politiques et les chefs d’entreprise pour qu’ils agissent davantage contre le réchauffement climatique. C’est ce qui apparaît en tout cas dans leur plaquette web.

C’est la que ça se complique. Parmi les actionnaires de la start-up, on trouve les membres de deux familles interconnectées : les Persson, enfants du milliardaire Sven Olof Persson, qui a fait fortune, entre autres, dans la vente de voitures (Bilbolaget Nord AB) et les Rentzhog. Les deux familles d’investisseurs, qui se sont rencontrées dans la région du Jämtland, n’ont aucun lien avec l’écologie, ce sont des spécialistes de la finance.

Ingmar Rentzhog, ou comment utiliser Greta Thunberg pour promouvoir la croissance verte.

En mai 2018, Ingmar Rentzhog est recruté comme président-directeur du think tank Global Utmaning, faisant la promotion du développement durable et se déclarant politiquement indépendant. Sa fondatrice n’est autre que Kristina Persson, fille du milliardaire et ex-ministre social-démocrate chargée du développement stratégique et de la coopération nordique entre 2014 et 2016. Via l’analyse des tweets du think tank, on observe un engagement politique fort, à l’aube des élections européennes, envers une alliance qui irait des sociaux-démocrates à la droite suédoise. L’ennemi étant « les nationalismes » émergeant partout en Europe et dans le monde. Des idées qui ne déplairaient pas à notre cher président Macron.

Le 16 janvier 2019, Global Utmaning était fière d’annoncer sur les réseaux sociaux sa nouvelle collaboration avec Global Shapers, une communauté de jeunes dirigeants de 20 à 30 ans « dotés d’un grand potentiel pour jouer un rôle dans l’avenir de la société et qui travaillent à améliorer la situation des populations autour d’eux ». Ce réseau a été créé de toutes pièces par le Forum économique mondial en 2011. Ses leaders entendent bien sauver la planète tout en maintenant la croissance économique et en réclamant encore plus de mondialisation. Tout un programme.

Je résume. Nous avons d’un côté une plateforme numérique en construction, We Don’t Have Time, qui a pris un réel essor il y a quelques mois grâce à Greta Thunberg, « jeune conseillère » de la fondation dirigeant cette plateforme. J’ai oublié de préciser au passage que les centaines de milliers d’adresses mail collectées par Rentzhog valent de l’or. Et de l’autre, nous avons une famille de milliardaires comptant une ex-ministre qui investit dans cette start-up, puis qui embauche Ingmar Rentzhog dans un think tank développant les thèmes de la croissance verte, de l’économie circulaire, bref, de greenwashing.

Ce greenwashing qui permet au capitalisme de perdurer. Greta Thunberg se retrouve à conseiller ceux qu’elle fustige. Comme disait l’auteur du Guépard, « si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change »(Guiseppe Tomasi Di Lampedusa).

Post-scriptum : Que les choses soient claires : le combat de cette adolescente et de tous les jeunes qui lui emboitent le pas, partout dans le monde, est sain et une formidable source d’espoir pour la prise de conscience écologiste.

Par contre, je pense qu’il ne faut pas être dupe du rôle de certains adultes autour d’elle, spindoctor, mentor, spécialistes du greenwashing, de la croissance verte et du capitalisme. Pour lutter efficacement, ne pas être dupe est une nécessité.


Fawkes: La nouvelle vague de jeunes écolos fait un peu peur quand même.
Les visages ont été floutés mais il semblerait que ce soit tous des ados...avec une légère obsession. 




11 commentaires:

  1. J'espère que les "ados à légère obsession" sont aussi conscient du monde génétique qu'on leur prépare :

    Fertilité : complications à venir : atteinte génétique de la pollution.
    le 5 déc. 2018
    « Il y a plusieurs mois de ça j'avais j'avais alerté sur un risque de pollution environnemental chimique qui était arrivé à un stade tel qu'il allait influencer la santé des enfants avenir. L'influence génétique de ces produits sur le corps des enfants, il s'agirait de choses qui cette fois, serait indéniable puisque cela a été dénié depuis des années et des années, vue ce que cela rapporte et le lobby qu'ils exercent ces gens là. Les corps des enfants avenir allaient être modifié. (Ce serait pris au sérieux seulement sous une dizaine d'année, le temps de freiner au maximum) mais les conséquences ont déjà commencées. Depuis le cas des enfants nés avec un avant bras en moins à été enfin médiatisé et cela est due à la pollution chimique, quoi qu'on en dise, que la cause n'est pas génétique, que cela n'est pas due aux produits chimiques, ce sont des mensonges. Comment mettre en doute une étude sérieuse : (suit le mode d’emploi, les complications engendrées, des solutions pour gérer les conséquences, (suivit et accompagnement + ...) ). Les complications de l'enfantement vont s’aggraver et les palliatifs seront de plus en plus techniques.»
    -https://www.youtube.com/watch?v=qqIvmAHMjp0-

    La pollution Le 27 févr. 2019
    « Les médias ont sorti le problème, le plus que problème des enfants à qui il manque une main, ou un avant bras. [ TÉMOIGNAGE - Guidel : “Au quatrième bébé sans main, je me suis dit 'ça n'est pas un hasard' ” Publié le 03/10/2018 https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/morbihan/lorient/temoignage-guidel-au-quatrieme-bebe-main-je-me-suis-dis-ca-n-est-pas-hasard-1551790.html ]
    Et bien sûr « ils » continuent de dire que ce n'est pas génétique. Ils continuent de prétendre que la pollution n'engendre pas d'atteintes génétiques. Ils continuent de nous prendre pour des truffes en continuant d'expliquer que ce 'est pas une atteinte génétique de la pollution sur des enfants pendant la grossesse. En prétendant haut et fort qu'il ne s'agit pas d' atteinte génétique de la pollution. Donc attention dans le sud est de la France. »
    -https://youtu.be/-WumprQON9I?t=548-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça m'a tué le coup du témoignage là : " au quatrième bébé sans mains, j'ai dit : " y'a un problème " " ... Mdr, elle a la chatte pourri, c'est aussi simple que ça ... qu'est-ce que tu veux que jte dise...

      Supprimer
    2. @ anonyme 14:35

      Toi c'est le cerveau que tu as de pourri.
      Espèce de crétin!

      Supprimer
  2. Évincer le CO2 est une seule chose mais il y a plus à faire :

    La pollution Le 27 févr. 2019
    « On manque d'emplois, d'emplois correctement rémunérés, de meilleurs salaires, de meilleur qualification, de nouvelles branches de travail en France. Il faut de nouveaux axes de développement. Et justement toutes les technologies qui sont liées au changement climatique, pour luter contre et s'y adapter, pour la France cela nous ferait aller quasiment au plein emploi.
    - Le développement de ce secteur là du point de vu industriel permettrais de résoudre le problème de l'emploi : exit le manque de rentrées d'argent dues au chômage, l'argent dépensé pour soutenir ceux qui sont dans la souffrance, c'est un problème résolu en grande partie. On pourrait passer de déficitaire à bénéficiaire.
    - Le gain en qualité de vie pour les gens parce-qu’on aurait des emplois mieux qualifiés, mieux payés et plus durables parce que le problème de la pollution et du climat il y en a pour un bon moment.
    - Le gain en qualité de vie tout cour, c'est à dire les maisons, les équipements urbains, et l'organisation de notre vie de tous les jours.
    On a tout à y gagner. Tout ! Même la France avec son chômage structurel monumental, nous pourrions quasiment arriver à un stade de plein emploi. Mais … il faut que les industriels comprennent que c'est précisément leur intérêt de s'y mettre. Cette mise en toute passe par l'adaptation des industriels, donc il faut que eux comprennent tout l'argent qu'ils peuvent se faire avec ça. Le changement de logiciel se fera par l'appétence pécuniaire des industriels. Mais tant que eux ne comprendront pas le fric de dingue qu'ils peuvent se faire, cela ne bougera pas. »
    -https://youtu.be/-WumprQON9I?t=1512-

    RépondreSupprimer
  3. Excellent article. Dès le début du tapage médiatique, j'ai pensé à une manipulation.
    L'une des photos de l'article source m'a inspiré ceci :
    https://www.casimages.com/i/190318013550445935.jpg.html - A utiliser sans modération.
    Marionx

    RépondreSupprimer
  4. Quant aux jeunes écolos, ils sont malheureusement le baromètre qui indique l'état psychologique dans lequel sont nos jeunes. Nourris à la pornographie de masse dès leur plus jeunes âge, il semble, à voir leur pancartes, que les pratiques sexuelles déviantes leurs apparaissent naturelles. A bien y réfléchir, c'est effrayant.
    Marionx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ! Idiocratie est en marche !

      Supprimer
  5. J'aime bien ces écolos en herbe, il pense sauver le climat avec des éoliennes (qui tue la biodiversité et pollue les terres) des panneaux solaires (non recyclable) manger bio ( du poison bourré d'additifs et autres produit sympathique) arrêter les centrales nucléaires (pour repartir au charbon comme le voisin allemand) et rouler électrique (malgré que des millions de gens n'ont pas les moyens pour en avoir une).
    J'ai vraiment hâte de les voir dans le monde du travail et comment ils vont mettre en pratique toutes ces belles paroles; ils comprendront que la capitalisme se moque bien de tout ça.

    RépondreSupprimer
  6. une belle programmation avec leur écologie capitaliste, le 4eme reich au nom de l'écologie, pour monter la gouvernance mondiale ...
    Ces jeunes sont des dégénérés, malade du cerveau.

    RépondreSupprimer
  7. Chucky la poupée climatique

    RépondreSupprimer
  8. et quand il y a du metal dans leur consser c et signer satan

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog