mardi 7 mai 2019

L'expérience de Milgram de nos jours: 8 personnes sur 10 acceptent de torturer leur prochain. Certaines y prennent même du plaisir


Il s'agit d'un extrait du documentaire "le jeu de la mort", censé reproduire l'expérience de Milgram réalisée dans les années 60. Le but était de tester le degré de soumission à l'autorité de volontaires. Ils doivent poser des questions à un candidat (en réalité un acteur) et lorsque celui-ci se trompe, on leur demande alors de lui envoyer des (fausses) décharges électriques avec une intensité allant crescendo.


 Le Documentaire intégral est hallucinant. On y voit par exemple une candidate déclarer entre autre "on est en zone de torture hein. C'est plus pour lui que pour moi. Pour moi, la tâche est facile"...et elle actionne les décharges électriques.  Ils sont donc parfaitement conscients de la souffrance qu'ils infligent à l'autre mais ils poursuivent quand même. Certains hésitent de temps en temps mais il suffit que l'autorité leur dise de continuer et ils obéissent sans sourciller pour la plupart.





 Certains semblent même prendre du plaisir en lançant des "attention à la châtaigne", "châtiment" ou en actionnant la manette avec un sourire narquois. Le summum, c'est lorsque plusieurs candidats se sont carrément mis à éclater de rire en entendant le sondé souffrir.

 Il semblerait donc que l'expérience de Milgram en milieu audiovisuel au XXIème siècle donne des résultats encore plus choquants que l'expérience d'origine. La société est devenue plus cruelle et par conséquent, de plus en plus de gens perdent leur empathie envers les autres. C'est particulièrement flagrant avec cette candidate qui nie totalement la souffrance de la victime à qui elle "envoie pourtant 320 volts". Elle est totalement indifférente aux suppliques de la victime.

Cet homme croit avoir envoyer 240 volts
 à une personne...il semble aux anges.






Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'expérience de Milgram d'origine:







Publié par Fawkes News

5 commentaires:

  1. Boule de flipper

    L' expérience de Milgram démontrerait la soumission aveugle à une autorité cohérente, par une grande majorité de personnes (cela semblerait hélas se vérifier avec cette émission télé, ainsi que dans la vie communautaire). Hors, ce qui serait important serait la conséquence d' un tel comportement, qui se résumerait en une simple et terrible phrase: "le besoin de soumission irraisonné, créerait l' organe autoritaire irrationnel".

    Le comportement "naturellement" soumis d' un individu dans une communauté, appellerait de sa part la mise en œuvre d' une structure hiérarchique de type pyramidale dans celle-ci (le besoin de soumission créerait donc l' organe autoritaire pyramidal). Pourquoi pas me direz-vous ? Après tout la structure pyramidale est une façon efficace d' assurer un bon fonctionnement communautaire. Et puis, en existerait-il une autre qui serait capable de le faire aussi bien ?

    Le problème de la structure hiérarchique pyramidale, se caractériserait par son principal défaut: le phénomène "de décantation hiérarchique vers le haut". Les agents de cette structure, qui ont à charge d' en assurer le bon fonctionnement, la conforme et efficace réalisation d' une fonction, se classeraient en deux catégories principales: les honnêtes travailleurs (plutôt altruiste), et les ambitieux du pouvoir (plutôt égoïstes).

    Un travailleur honnête ne concevrait sa promotion, et son élévation dans son organisation, qu' en respectant le règlement intérieur, selon ses compétences, et suivant son expérience. Son objectif serait moins d' obtenir du pouvoir, que d' en faire un bon usage dans l' intérêt de la communauté via cet organe. Contrairement à cette personne intègre, et respectueuse de la communauté et de ses nombreux codes, l' ambitieux serait beaucoup moins scrupuleux, et son objectif serait d' accéder au sommet de cette pyramide de l' autorité, qu' un pyramidion représenterait idéalement: le pouvoir qui l' obsède.

    Hors pour ce type d' individu généralement égoïste, pourvu de peu d' empathie pour son prochain, et encore moins pour ses collègues de travail, qu' il percevrait comme une concurrence gênante dans cette course au sommet, la fin à ses yeux pourrait raisonnablement justifier les moyens, pour gagner le trône ou pour le moins un fauteuil de consolation. Dans ces conditions il deviendrait évident que l' ambitieux serait plus "rapide", à grimper les échelons de la structure pyramidale, que l' honnête travailleur respectueux du code. Un phénomène de décantation hiérarchique, dirigé vers le haut, apparaîtrait ainsi.

    à suivre...

    RépondreSupprimer
  2. la suite...

    Au fil du temps, et en considérant cette théorie, la bonne structure hiérarchique pyramidale du début, qui avait pour objet initialement de réaliser correctement une fonction, voit cette dernière se dégrader, et ses rouages se corrompre progressivement car, une fois que le mauvais élément a atteint son objectif, pour y rester le plus longtemps possible, afin d' en obtenir jouir le plus possible, il arrangera le règlement d' une manière ou d' une autre.

    Voilà ce qui expliquerait pourquoi l' on observerait, dans n' importe quel communauté ou dispositif (association, religion, parti politique, syndicat, etc...), une progressive dégradation qui fini par devenir improductive, voire, contre productive. La cause en serait que la structure hiérarchique pyramidale serait une architecture du pouvoir, qui favoriserait les mauvais esprits (dans le sens communautaire destructeur). J' en voudrais pour preuve l' aberration de son emploi, qui se retrouve autant dans un régime politique autoritaire et violent, que dans une démocratie plus respectueuse de la vie en communauté !!!

    Parce que l' individu semblerait naturellement et majoritairement trop obéissant, ce besoin de soumission à un berger, et de sa recherche en vue de satisfaire celle-ci, semblerait inné et aurait alors un caractère irrationnel. Le besoin de soumission irraisonnée, créerait alors l' organe autoritaire irrationnel (le besoin crée l' organe, la soumission appelle l' autorité, et l' irraisonné invoquerait l' irrationnel).

    La structure hiérarchique pyramidale serait une architecture du pouvoir, qui se destinerait à un pouvoir égoïste (individuel, ploutocratique, oligarchique, ou aristocratique). La structure hiérarchique pyramidale serait la mort, et nous devrions tous la bannir de n' importe quelle architecture du pouvoir (famille, association, état, administration, entreprise privée, religion, partis, etc...), afin de protéger nos organes communautaire, œuvrant dans l' intérêt de ses membres, et d' eux seulement.

    La solution ou l' antithèse de la structure hiérarchique pyramidale, consisterait en une mise à plat de la pyramide (pas son inversion revancharde). Dans cette architecture disciplinaire, le "tout" figurerait dans la "partie", et la "partie" serait dans le "tout". C' est la définition de l' holostructure, sans laquelle il ne pourrait pas y avoir de démocratie viable. L' holostructure serait la clef architecturale de la démocratie directe (le pouvoir à Mr et Mme Dupont). Elle résoudrais le problème de la multitude, par une forme d' auogestion démocratique, et elle éviterait les erreurs de la représentativité.

    En résumé: la structure pyramidale c' est une porte vers la mort, tandis que l' holostructure c' est la clef qui ouvre sur la vie.

    RépondreSupprimer
  3. Au lieu de s'inquiéter devant les 80% de nos congénères qui se réjouissent du mal commis ou s'en moquent, on ferait mieux, à chaque expérience, de s'intéresser plutôt aux 20% sélectionnés grâce à elle, pour essayer de mieux les comprendre, et pour voir s'il n'y aurait pas moyen d'améliorer dans le futur l'éducation de tous à partir d'eux, non? Bref, pour se démacroniser le plus possible, quoi...

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog