jeudi 16 mai 2019

Société décadente: une ado malaisienne a lancé un sondage en vu de son suicide



Ses followers ont voté à 69 % pour qu'elle mette fin à ses jours.

"C’est très important, aidez-moi à choisir : V(ivre) ou M(ourir)" : c’est avec ces quelques mots que Davia Emelia, une adolescente malaisienne, a demandé aux internautes qui la suivaient sur Instagram de choisir si elle devait mettre fin à ses jours ou non.


La jeune fille, âgée de 16 ans, s’est donc suicidée après que le résultat a été positif : 69 % des votants ont choisi la mort, rapportait The Guardian ce matin.

Pour l’heure, Instagram n’a pas encore réagi publiquement à ce drame. Ramkarpal Singh, avocat et membre du Parlement malaisien, a quant à lui réagi dans la matinée, condamnant les faits et s’interrogeant :

"Est-ce que cette jeune fille serait encore en vie si la majorité des internautes qui la suivaient sur Instagram l’avaient découragée de mettre fin à ses jours ?"

Et l’élu a poursuivi en demandant l’ouverture d’une enquête afin de déterminer si les personnes qui ont répondu au sondage par la positive avaient une responsabilité dans le décès de la jeune fille. D’après Reuteurs, l’incitation au suicide est passible de la peine de mort en Malaisie lorsqu’il s’agit d’un mineur.

En France, l’article 223-13 du Code pénal prévoit une peine de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende lorsque la provocation au suicide a été suivie du suicide ou d’une tentative de suicide.

Source: Konbini

13 commentaires:

  1. Une Info contradictoire.

    https://www.rtbf.be/info/medias/detail_malaisie-une-jeune-fille-se-suicide-apres-un-sondage-sur-instagram?id=10221558

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas contradictoire. D'après ce que je comprend, à un moment donné, 69% avaient voté pour sa mort. Elle s'est donc suicidée, le sondage est apparemment resté en ligne 24H et de nombreuses personnes ont voté pour la vie...une fois que les gens ont appris la nouvelle de sa mort.

      L'article n'est pas très clair. C'est ce que je comprend:

      "Instagram a examiné le compte de la victime et constaté que le sondage que cette dernière avait mis en ligne et qui s’étendait sur une période de 24 heures s’est terminé par 88% en faveur de “la vie”. Mais un grand nombre d’internautes ont pu voter après l’annonce de la mort de l’adolescente, a reconnu une représentante de la société en Malaisie, Serena Siew."

      Donc facebook a laissé un sondage de ce genre en ligne jusqu'au bout alors que l'ado était déjà morte. Bien glauque.

      Supprimer
    2. Ah les connards, quand j'avais vu leur article, c'était pas marqué ça, je viens de le relire, ils peuvent éditer sans que ça se voit, ou du moins sans le dire ?

      C'est dégueulasse... lol

      Supprimer
  2. Cette triste histoire me fait penser aux jeux du cirque durant la Rome antique barbare et païenne.
    Le pouce levé pour la grace et la vie, le pouce baissé pour la sentence de mort.

    Les "followers instagram" de satan ont tout simplement fait le choix de sacrifier cette enfant qui en fin de compte ne faisait que lancer un appel au secours par le biais de ce sondage.

    Ce qui est paradoxal, c'est qu'un "follower" est censé aimer et apprécier la personne qu'il suit.

    Cela montre également l'emprise et le contrôle mental que peuvent avoir les réseaux sociaux sur de jeunes esprits devenus complètement manipulés.

    Oui, nous assistons effectivement à la décadence de la société mais surtout à la destruction de la vie, de l'amour, de l'homme et du sacré.

    satan reste encore le maitre de ce monde.

    Paix pour l'âme de cette enfant qui n'a pu trouver le bonheur ici bas.

    RépondreSupprimer
  3. Soutenons pour Vincent Lambert que la justice et la médecine veulent euthanasier pour en savoir plus > http://www.jesoutiensvincent.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant mourir. Je suis contre l'avortement mais pour l'euthanasie, la mienne entre autre.

      Supprimer
    2. Le gallinacé: T'as qu'a lancer un sondage sur instagram!

      Supprimer
  4. Il fallait transmettre aux autorités ses coordonnées pour la prendre en charge ; il y a beaucoup d'ados suicidaires, ce qui est lié à leur transformation, et les parents devraient être vigilants et surveiller en cachette leurs comptes en cas de symptômes dépressifs ; maintenant ce n'est qu'un fait divers mais ils ne manqueront pas d'instrumentaliser cette affaire pour "réguler" davantage les réseaux sociaux "pour votre sécurité"; quant aux teigneux qui ont voté "death", il leur faut une bonne remontée de bretelles; ils ont dû prendre cela comme un jeu pervers ou alors ce sont des monstres en devenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois lus que ce sont des monstres tout court, suivant cette jeune fille mais jaloux à mort de sa popularité! Des crevures en fait comme une bonne partie de la population trainant sur les reseaux A-sociaux!!

      Supprimer
  5. faut franchement être dérangé pour voter oui ? et ne serait ce que voter pour un suicide !. On n'en verra d'autres hélas. Tout part en couille.

    RépondreSupprimer
  6. HORRIBLE , en fait un meurtre rituel satanique d'un nouveau genre . Encore un exemple de l'emprise satanique sur ce monde , complètement pourri et déjanté ! Pauvre gamine , un désarroi profond et en réponse un perte totale de toute humanité envers elle ..

    RépondreSupprimer
  7. Sur les dysfonctionnements intolérables de la justice française : un médecin anesthésiste n'est pas placé en détention, malgré sa mise en examen en matière criminelle pour 24 empoisonnements dont 9 décès. Cela sent les réseaux franc-macs; appel du parquet.

    Il était déjà poursuivi en 2017 pour 7 empoisonnements dont 2 décès et ils l'ont laissé en liberté ; 17 empoisonnements ajoutés depuis avec 7 morts supplémentaires (sur 66 cas suspects)

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/france-l-anesthesiste-empoisonneur-remis-en-liberte-incomprehension-des-victimes-20190517

    RépondreSupprimer
  8. Je vais vous dire les 4 ou 5 prochaines choses qui vont être légalisées dans les années qui viennent (ordre pas sûr): cannabis+drogues dures, l'inceste et la pédophilie, et l'euthanasie, puis le suicide.

    Donc, dans quelques années, ce ne sera même plus illégal.

    Je ne délire pas, il y a de sérieux indices qui laissent penser que toutes ces choses sont considérées comme plus acceptables: ces questions sont débattues (donc remise en débat) + les lobbys qui les défendent sont dépénalisés et de mieux en mieux considérés.

    Désolée pour les petits fumeurs de cannabis, ce n'est pas eux qui causent le plus de tort dans ma liste, mais la légalisation est juste un maillon vers la suite.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Google pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

False flag Douma

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Contre la désinformation

Archives du blog