mercredi 17 juillet 2019

Économisez de l'eau cet été avec l'irrigation solaire au goutte-à-goutte



Vous cherchez une façon économique d'arroser votre jardin ? 



Voilà qui tombe bien ! Car aujourd'hui, je voulais partager avec vous une astuce d'irrigation solaire au goutte-à-goutte permettant d'économiser votre eau.

 En plus, vous pouvez recycler vos bouteilles en plastique. J'ai découvert cette astuce sur un blog espagnol. 

Technique simple et peu coûteuse, elle est en train de changer le visage et surtout l'efficacité de l'arrosage traditionnel. 

La bonne quantité d'eau pour vos plantes

Ce goutte-à-goutte solaire est aussi connu sous le nom un peu barbare de « Kondenskompressor » désignant une technique d'arrosage permettant de réduire la quantité d'eau utilisée par dix !

 En effet, lors d'un arrosage classique, une grosse partie de votre arrosage est perdue par évaporation ou ruissellement. Grâce à ce système, rien ne se perd.

 Mieux encore, on peut même utiliser des eaux saumâtres ou de l'eau de mer. 

Comment fabriquer un irrigateur solaire soi-même ?

 Le concept est simple : on met au pied de chaque plante une bouteille d'eau en plastique d'1,5 litre recyclée, coupée en deux et remplie d'eau (eau que vous aurez pu récupérer avant pour plus d'économies).

 On dépose au-dessus de celle-ci une bouteille de 5 litres (je trouve la mienne au supermarché), elle aussi coupée en deux. On garde le bouchon. Le tout va fonctionner comme une serre.

 L'eau en s'évaporant au soleil va ruisseler le long des parois de la grosse bouteille et humidifier petit à petit le sol, que l'on aura préalablement recouvert de paille, empêchant ainsi toute déperdition. On reproduit le cycle de l'eau à petite échelle.

 Ce système présente l'énorme avantage de limiter le gaspillage d'eau et de diviser par dix la quantité nécessaire à l'arrosage régulier. 

Technique d'arrosage pour tout le monde ? 

Cette technique d'arrosage n'est évidemment pas adaptée à l'agriculture intensive ou à l'arrosage de grandes étendues, mais convient aux petits jardins et aux potagers. 

Très prisée dans les régions chaudes voire désertiques, cette astuce peut tout à fait devenir votre nouvel allié pour économiser votre eau et mieux arroser votre jardin. 

Et ce, même si vous habitez dans une région où le climat n'est pas désertique. Un brin de soleil suffit à faire évaporer l'eau et ainsi mettre en marche notre arroseur solaire !

Seulement 1 litre d'eau pour 7 semaines 

Selon nos amis espagnols, vous utiliserez 1 litre à 1,5 litre d'eau par plante, et ce, pour 7 semaines ! Oui, vous avez bien lu !

 Je me vois arroser mon jardin potager chaque soir et y déverser des litres et des litres d'eau...

 Donc, c'est décidé, je tente cette nouvelle technique d'arrosage !


 Partez en vacances l'esprit tranquille 

À moi les vacances sans stress, sans avoir à déranger le voisin pour venir arroser à ma place... 
Je serai malheureusement revenue bien avant la fin des 7 semaines ! 


Ça marche aussi avec de l'eau de mer

 Un peu d'aide ? Voici un tutoriel vidéo qui devrait parler de lui-même. Vous allez découvrir que ça marche aussi très bien avec de l'eau de mer. 

Eh oui, l'eau en s'évaporant va ruisseler le long de la bouteille, filtrant le sel comme l'eau de pluie provenant de l'évaporation des océans.




Si vous lisez l'espagnol, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le blog spécialisé d'où proviennent les photos illustrant cet article ou sur cette page dédiée, véritable mine d'informations. Et si vous préférez le français, voici le lien vers le site traduit de Sitiosolar, ou celui d'écolopop ayant relayé cette information innovante.

13 commentaires:

  1. Hola Guy,
    Merci pour ces trucs éco.logiques que j'utilise aussi , en fait des mini serres qui condensent l'eau en plus, et c'est visible ! Donc double avantage , chaleur et humidité profitables aux semis, et pour pas un rond ^^

    Si on veut faire des bords propres non coupants sur les bouteilles en plastique , il y a cette vidéo:
    https://youtu.be/Akc8Gk8bwzc

    Il y a plusieurs variantes avec les bouteilles plastiques. Je les utilise pour mes semis , directement en terre. Je coupe les bouteilles en 3 parties. Le fond , je le garde pour un autre usage , peut-être des fenêtres pour augmenter la température de ma serre. Une partie tube de 15cm que je met en terre , et une partie " serre" du chapeau, avec ou sans bouchon. Dans ce tube je met mon mélange de 25% de mon humus de lombrics avec 75% de terre noire. J'arrose juste un peu pour avoir de l'humidité, la condensation restera dans ce circuit fermé , sans pertes par évaporations qui est du gachis en eau et en temps ! Là je plante mes semis dans ce mélange. L'eau se recycle et ruisselle sur les bords du chapeau . Autour de ces plants ,je mulche. Quand la plante est suffisamment grande , j'enlève le tube et rapproche le mulch des plants. Le mulch fait minimum 10cms. J'ai vécu des épisodes de forte sécheresse avec le phénomène cyclique del Niño ( Amérique du sud ). Et seule la condensation du matin suffisait. 2 mois sans arroser , et le mulch gardait l'humidité. En fait jamais d'arrosages ( l'eau de pluie est meilleure surtout si orageuse , sinon pour l'eau de ville laisser 24 heures pour que le chlore s'évapore) , juste pour les semis . La terre reste toujours vivante et humidifiée . Facile et sans peine , juste de l'astuce.

    Voilà , merci de ce sujet désanxiogène et.. survivaliste .
    J'ai une petite ferme d'1 hectare dans les montagnes colombienne , en agro écologie..( et electro-magnétoculture ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wow merci pour toutes ses precieuses infos, en particulier pour le chlore ( eau pour les poissons en aquarium)

      Supprimer
    2. Avec plaisir Sheerokee. En fait il y a très peu de chlore dans l'eau potable pour être néfaste pour les poissons d'aquarium. L'important est la pompe qui oxygénera cette eau.( elle aidera à faire évaporer ce chlore aussi ) . L'effet des vortex associé au fonctionnement de la pompe , c'est cela qui est bénéfique pour la vie ! Tu peux lire les travaux remarquables de Viktor Schauberger sur ce sujet des vortex pour l'eau. Certains poissons comme les truites ont un besoin vital de cette eau avec vortex et aussi une température adéquate. Je n'ai pas de truites mais dans un lac , une centaine de carpes koï depuis 10 ans , donc de belles tailles. J'utilise l'eau de mon torrent de montagne, donc trés dynamisée déjà en vortex , puis en système gravitaire , sans pompes , juste des vannes d'arrêts quand il y a des fortes pluies, j'amène cette eau avec tubes polyéthylène ( comme la plupart des canalisations d'eau dans le monde du jour ) , vers piscine , fontaine et lac .. une chute d'eau en cascade de 1,5m redonne encore plus oxygénation et d'autres vortex au final.Le trop plein retourne vers le torrent au point le plus bas de la ferme. Le vortex , c'est le secret de l'éanouissement harmonieux des vies .. Et çà marche ^^. Les chutes d'eau , cascades , plus elles sont hautes et plus elles briseront les molécules d'eau et donneront des ions négatifs . C'est l'effet "Lenard" , du top d'effets bénéfiques pour les vies .

      Supprimer
  2. une autre vidéo pour avoir toujours une réserve d'eau disponible pour les plants , et c'est réglable en débit !
    https://youtu.be/homQjUopamo

    RépondreSupprimer
  3. Maintenant qu'on a l'idée de principe. On peut faire plus écologique et plus durable avec le verre.

    Mais comment couper le verre ?
    Voilà une solution simple et rapide: un peu mieux que cette vidéo >> une corde trempée dans un solvant ( white spirit par exemple) , enroulée un tour sur la bouteille en verre , mettre le feu et tremper la bouteille dans l'eau froide . La différence de température coupe le verre , on arrondit les bords avec du papier de verre
    https://youtu.be/WUU8V_EONtM

    même principe mais avec un coupe verre:
    https://youtu.be/obZvrg92M4M

    encore mieux parce que plus précis , un petit appareil astucieux et très simple à réaliser :
    https://youtu.be/_S90I57E4xk

    RépondreSupprimer
  4. Donc, pour un plant il faut acheter 8 bouteilles en plastique, dont 4 de 5 litres, et ça prend la place de deux ou de trois plants. Tout ça pour réinventer l' effet de serre (je passe le fait qu' il faille brûler un réservoir d' essence, pour aller faire le plein d' eau de mer). On voit bien que le type de la vidéo n' est pas un jardinier. Je préfère la technique de la couche-culotte enterrée et gorgée d' eau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu n'achètes rien , tu récupères ^^. Tu peux aussi employer une seule plus grosse bouteille. Et si comme moi, la mer est trop loin , tu mets du sel dans de l'eau ^^.

      Bah va pour les couches culottes sinon ( usagées c'est encore mieux pour la fertilisation ^^) , mais ma belle mère n'en utilise pas ! Pourquoi être SI négatif ? Tu es français ? MDR ...

      Si tu veux comme dans mon cas , juste avoir l'effet de serre , le haut d'une bouteille plastique ou verre , et l'effet d'économiser eau et temps sera là .

      Après tu laisses toujours un espace entre les plans , enfin tous les jardiniers le font ^^( même moi ).

      Supprimer
    2. Déjà, les bouteilles doivent être disposées dans le pourtour immédiat des plants donc on ne perd pas de place puisque il faut de toute façon laisser de la place entre chaque plan. Et on a absolument pas besoin de prendre de l'eau de mer, c'est juste une option pour ceux qui habitent près de la mer.

      Pour les autres, vous pouvez soit utiliser idéalement de l'eau de pluie avec avec un bac de récupération soit l'eau du robinet bien sûr mais cela permet d'en utiliser beaucoup moins. L'intérêt aussi c'est pour ceux qui partent en vacances longtemps pendant l'été.

      Supprimer
  5. Bonjour, pour nous le plastique n'est pas bon et pour les plantes ?et qui mange les plantes du jardin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que les bouteilles en plastique en plein soleil lol pas fou fou pour les plantes et donc pour la personne qui va manger après...moyen quoi je trouve.

      Supprimer
    2. Vous pouvez les faire en verre de récupération, c'est l'idée qui importe !

      Supprimer
    3. Nan mais les mecs, sinon vous construisez votre serre, avec récupération de la vapeur d'eau, et comme ça y'a pas de problème de plastique des mes couilles qui nous pollue la santé et la nature et donc les plantes dont on mange le fruit.

      FAITES-VOUS UNE SERRE, fin de l'histoire.

      Supprimer
  6. des serres autres qu'en plastique polyéthylène (garantie 2 ans UV ..pff) ou polycarbonate plus cher ...y'en a pas des masses de nos jours ! Tu vis sur quelle planète ?

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

False flag Douma

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Contre la désinformation

Archives du blog