mercredi 21 août 2019

Neuvième cercle: témoignage accablant d'une victime du réseau pédosataniste VIP mondial


Cet article n'est pas récent, il date de 2017. Je vous préviens, les descriptions des meurtres rituels sont abominables, cela dépasse tout entendement. Je le publie en 2019 car je suis tombé sur un récent article d'une des victimes de ces sévices, Fiona Barnett. Elle indique que la fille de l'ancien premier ministre australien Paul Keating a été vu dans la demeure d'Epstein à New York. Or, ce même Keating aurait violé et tué un enfant de 5 ans lorsque Barnett était jeune. Cela fait parti des abominations qu'elle dénonce depuis plusieurs années.


 Dans d'autres témoignages non évoqués dans cet article, elle indique également avoir été violée par le pasteur Billy Graham au Bohemian Grove et deux autres premiers ministres australiens (Bob Hawke et Gough Whitlam), l'ancien ministre de l'éducation Kim Beazley Snr, l'ancien gouverneur général d'Australie John Kerr (qui fut également président de la Cour suprême de Nouvelle-Galles du Sud), le fondateur de CNN Ted Turner et l'ancien Chef des opérations psychologiques militaires américaines Michael Aquino. Lieutenant colonel de l'armée US, membre de haut rang de l'Eglise de Satan et raclure intégrale responsable le plus notoire de la traite des enfants de la CIA. A noter qu'un chercheur de vérité enquêtant spécifiquement sur ce réseau est mort dans des conditions suspectes en 2016. [...]  

Barnett affirme avoir été témoin du viol, de la torture et assassinats de plus de 100 enfants tout au long de son enfance cauchemardesque. Elle a vu des enfants élevés en captivité sous Holsworthy (banlieue de Sydney) pour être utilisés comme cobayes humains dans le cadre d'expériences médicales horribles et contraires à l'éthique, le tout "au nom de la sécurité nationale". Des horreurs décrites également par l'ancienne esclave MK Cathy O'Brien aux Etats-Unis.

Pour conclure, on notera que le nom de ce réseau pédosataniste élitiste st très peu connu du grand public. Comme l'a déjà fait Hollywood dans le passé en évoquant sous forme de fiction l'ordre des illuminati dans Tomb Raider, la série Green Arrow a choisi "le neuvième cercle" comme nom de l'organisation du mal dans se dernière saison (mêler le vrai et le faux, technique typique de désinformation hollywoodienne). Cette organisation est décrite comme "une cabale secrète de banquiers et de capitaines d'industrie, construite sur la conviction que tout acte peut être justifié tant qu'il crée de la richesse et du pouvoir pour l'élite. Cela comprend la vente de drogues illégales et l'esclavage". (pas la pédocriminalité curieusement...). Le Neuvième cercle se moque des idées du bien et du mal comme étant des concepts absolus, en donnant à leur organisation le nom de la pire partie de l'enfer décrite dans le poème narratif La Divine Comédie et en adoptant des costumes inspirés de l'imagerie satanique lors de leurs réunions." 

Fawkes
-------

Australie: retour sur le réseau global dénoncé par Fiona Barnett

En Australie, une femme dénonce depuis des années un réseau à la fois pédocriminel et satanique, dont faisaient partie un certain nombre de VIP. Il s'agit de Fiona Barnett, dont on a déjà parlé. Elle vient de diffuser sa déposition à la police, concernant un politicien travailliste, Paul Keating, et le père de l'actrice Nicole Kidman, médecin en vue qui était l'un des piliers de ce groupe de dingues.

On avait déjà parlé de Fiona Barnett fin 2014, quand elle avait dénoncé publiquement Anthony Kidman, mais aussi des ministres et d'autres membres de ce réseau [1], comme des adeptes du meurtre rituel d'enfants, entre autres turpitudes. Comme c'est souvent le cas, la nouvelle a promptement entraîné la mort pour une raison indéterminée (en raison des diverses versions données par les médias) du père Kidman. Barnett l'accusait aussi d'être un "programmeur", car elle évoque des tortures similaires à celles décrites par des victimes US du programme MK Ultra, avec des chocs traumatiques répétitifs, le façonnement de plusieurs personnalités, avec en plus ce folklore satanique.
Un an plus tard, fin 2015, les noms de plusieurs anciens ministres ont circulé, un député a réclamé une enquête qui a été plus ou moins lancée, quelques journaux ont interviewé Fiona Barnett, mais finalement il ne s'est pas passé grand chose.
Bref, après une pause amplement méritée, Barnett revient sur le terrain et diffuse son témoignage des 2 et 3 novembre 2015 devant la police des Nouvelles Galles du Sud. Ce témoignage est focalisé sur quatre personnes essentiellement, mais Barnett a cité de nombreux autres protagonistes depuis deux ans, dont Richard Nixon qui l'aurait agressée dans un avion militaire sur la base de l'armée de l'air de Fairbairne à Canberra, et plusieurs psychiatres et psychologues réputés qui travaillaient sur la personnalité.
Comme d'autres victimes un peu partout, Fiona Barnett a décrit des séances de torture, notamment sur des bases militaires, avec des électrochocs, de l'hypnose, des viols, des prises de drogues. Elle assimile ce vécu au programme mené aux Etats-Unis après la 2e guerre -et probablement encore aujourd’hui mais sous un autre nom- MK Ultra, dont on sait qu'il a bien existé même si la CIA a eu le temps de détruire un paquet de preuves.
Fiona Barnett a également fait de nombreux dessins pour illustrer les faits dont elle parle. On y retrouve des scènes similaires à celles dessinées par Kim Noble, une victime anglaise du même type de réseau, qui souffre de personnalités multiples, et à ce qu'ont dessiné des enfants en France.

sydney-witness-statement-1Le récit
Dans ces dépositions de novembre 2015, Barnett raconte brièvement son enfance: née en 1969 d'une famille d'immigrés polonais catholiques arrivés en Australie après la guerre. Ceux-ci, apparemment, ont été très tôt impliqués dans un culte sadique. Fiona Barnett explique que sa mère est tombée malade quand elle était enfant, si bien que son père et ses grands-parents paternels ont fait ce qu'ils ont voulu.
C'est-à-dire l'intégrer dans leur culte, qui avait pour façade une église classique de quartier, mais derrière laquelle on trouvait également ce groupe d'illuminés, "un ordre caché appelé "l'ordre de l'aigle"" (Order of the Eagle) [2].
Son père l'emmenait dans des chapelles où elle était violée par des membres du groupe.
Barnett dit qu'elle se rappelle d'un médecin d'origine lituanienne, Leonas Petrauskas, surnommé "Dr Mark", qu'elle relie à un programme de type MK Ultra et qui a effectivement travaillé en psychiatrie dans des lieux à la triste réputation, comme le Concord Military Hospital à Sydney. A l'âge de 5 ans, elle avait l'habitude d'être emmenée chez lui ou à son cabinet, et lui se rendait souvent au domicile familial. 
Elle dit que les prêtres d'un internat d'Engadine, appelé Boystown (comme l'orphelinat géant de l'affaire Franklin aux USA), "avaient un groupe de personnes à qui on donnait des enfants pour les agresser sexuellement. Je le sais parce que j'ai été l'un de ces enfants et j'ai pu voir ce qu'ils faisaient", dit Fiona Barnett. Certains abus auraient eu lieu dans la chapelle de Boystown.
Elle décrit une scène avec Petrauskas, et d'autres adultes, quand elle avait 5 ans. Parmi ces adultes il y avait un autre médecin, le psychologue John Gittinger, qui l'appelait la "candy girl". Lors de cette "séance" les médecins lui ont posé plein de questions, et Gittinger lui a demandé si ça lui plaisait "d'être spéciale". Comme tous les gosses, elle a répondu oui et il a ajouté "on va te faire devenir spéciale".
"Entre 6 et 16 ans, j'ai perdu le compte du nombre de gens et de bébés qui ont été tués par "Dr Mark" sur les autels des églises" de Shutherland Shire, a déclaré Barnett aux policiers "Ils étaient tués par des meurtres du genre de rituels sacrificiels".
Elle raconte qu'une fois, durant l'été 77 ou 78, elle était avec "Dr Mark" quand il a reçu un appel lui demandant de se rendre sur une plage, Kurnell Beach où il l'a amenée et où ils ont retrouvé "Paul", qu'elle a plus tard reconnu comme Paul Keating. A ce moment, Keating était un des poids lourds du parti travailliste local mais il est devenu premier ministre de 1991 à 1996. Barnett dit qu'il était connu pour être nécrophile. Une pratique qu'on retrouve quand-même assez régulièrement dans le milieu des réseaux pédocriminels.
2017-01-28 14_43_12-Ritual Abuse, Mind Control & DID_ How to Integrate - YouTubeBref, sur cette plage, le "Dr Mark" lui aurait demandé de creuser un trou et de déterrer le corps d'un garçon blond de 5 ou 6 ans. "Sa bouche était restée ouverte et ses yeux étaient ouverts, l'enfant avait un air d'horreur et de choc sur le visage".Elle n'a pas vu de blessure sur l'enfant et ne l'a pas reconnu.
Le "Dr Mark" a parlé de faire un faux certificat de décès pour ce gamin (probablement en disant qu'il a été piqué par une pieuvre), qu'ils ont lavé dans l'eau et mis dans une ambulance venue le chercher, selon Barnett.
A partir de 12 ans, le "Dr Mark" l'a constamment violée, à Boystown ou ailleurs à Sydney. Généralement, son père et sa grand-mère chez qui elle vivait recevaient un appel téléphonique et lui demandaient de se rendre là. Son premier avortement a eu lieu à 14 ans et c'est son assistante qui s'en est occupée.
Elle pense qu'elle est tombée enceinte lors d'un rituel qui s'est déroulé dans le sous-sol de l'église de Boystown. C'est aussi à cet âge de 14 ans qu'elle a été "mariée" à ce type lors d'une autre cérémonie.
A partir de Boystown, il y avait un tunnel secret pour accéder à l'église via des souterrains. Il y avait là de nombreuses cérémonies, comme celle du "mariage", ou encore celle qui a été organisée pour son "avortement". Ces cérémonies se déroulaient toujours sous l'église, avec généralement une douzaine de personnes en robes noires qui chantaient dans une autre langue que l'anglais. Elle se rappelle notamment s'être retrouvée sur l'autel dans ce sous-sol, lors d'une "cérémonie d'imprégnation" par "Dr Mark".
0e33d40b78Ses souvenirs sont souvent flous en raison des nombreuses drogues qu'on lui faisait prendre durant cette période. Elle se rappelle une statue à moitié homme à moitié boeuf à l'échelle 1, avec l'humain tenant un chaudron d'huile, posée sur un piédestal. Ils appelaient cette statue "Baal". "C'était effrayant et menaçant, et beaucoup de bébés ont été sacrifiés dans l'huile bouillante", dit Barnett.


Elle raconte la cérémonie d'avortement, où elle était attchée sur l'autel, et cela a été pratiqué par "Dr Mark" et son assistante à l'aide d'un outil crochu en or, sans anésthésie. Fiona Barnett explique avoir perdu beaucoup de sang et s'être évanouie. Le bébé a été retiré intact, et déjà formé même s'il tenait dans une main. Le "Dr Mark" l'a ensuite jeté dans la marmite avec l'huile bouillante.
Barnett décrit aussi une scène de meurtre rituel, sur la Kurnell Beach, à peu près à la même époque. Le "Dr Mark" et son assistante étaient présents. Les gens dansaient à poil au son des percussions, et un surfer était allongé au milieu, manifestement drogué. Des hommes l'ont ensuite empalé avec un poteau en bois en lui enfonçant par l'anus. Ensuite, la peau et les organes -y compris le cœur- auraient été récupérés méticuleusement, alors que la victime était, selon Barnett, encore vivante au départ. Ensuite ils auraient essayé de brûler le corps dans le feu.
Fiona Barnett évoque ensuite Anthony Kidman, qu'elle a reconnu comme étant aussi le père de l'actrice Nicole Kidman. Il était un psychologue réputé de Sydney, et elle dit qu'il a été l'un de ses agresseurs depuis son enfance. Il est mort en 2014, juste après qu'elle ait écrit à l'ordre des médecins australien pour le dénoncer.
0e323108eaElle dit que son premier souvenir de Kidman remonte à l'âge de 3 ans, fin 72 ou début 73, à l'occasion d'une séance de torture qu'elle décrit de manière assez précise. Au cours de cette séance, Kidman lui a mis des épingles sous les ongles alors qu'elle était attachée sur une chaise de dentiste.
Juste avant d'entrer dans la pièce, on lui avait ordonné d'appeler Kidman "papa" et lui l'appelait "Star Child". Puis il lui aurait mis un tube dans la gorge et fait ingérer un liquide, puis il a commencé à la violer. La deuxième rencontre avec lui remonterait à ses 9 ans. Kidman l'aurait emmenée de nuit dans une grande salle de l'université de Sydney où se trouvaient plein de gens en robes.
"Cette section du réseau définissait les couleurs des robes en fonction du "Pentagramme de Kidman". Les couleurs étaient bleu, jaune, vert, blanc et noir et les robes étaient portées selon le statut de la personne dans le groupe", précise Fiona Barnett.
Kidman, selon elle, était le leader de la section "intérieure" de Sydney, il était basé à l'université de la ville et son organisation était très liée à l'Eglise catholique, notamment le St John's Boy Catholic College et le Sanasta Girls Catholic College, qui se trouvaient dans le périmètre de l'université.
Fiona Barnett avait déjà signalé le père Kidman à des médecins en 1986, puis à la police dès 2008, et à la commission royale d'enquête en 2013. Mais il est mort en 2014.
Barnett dit que Nicole Kidman était présente lors de cette cérémonie à l'université, et qu'à l'époque elle avait environ 11 ans. De même, elle se rappelle un certain Bruce Spence, dont elle a su plus tard qu'il était acteur. Au cours de cette cérémonie, un garçon d'environ 5 ans a été sacrifié. Il était attaché sur l'autel, conscient, et aurait été tué par Antony Kidman, avec un très long  couteau.
Les gens chantaient et parlaient dans une langue qu'elle ne comprenait pas, et Kidman a commencé à couper l'enfant sur tout le long du corps, avant d'enlever la peau, laissant les organes apparaître [3].
Elle dit qu'elle ne pouvait pas voir complètement la scène car on la maintenait au sol, mais qu'elle pouvait entendre des gémissements pendant que Kidman faisait cela.
A l'âge de 14 ans, en 1984, Barnett raconte une autre scène qui aurait eu lieu au domicile de Kidman, à Longueville. Elle donne l'adresse exacte et décrit la maison. Elle dit avoir été amenée par "Dr Mark" depuis Engadine. Des gens étaient là, en tenue de soirée et avec des masques [4]. A la fin de la soirée elle dit qu'elle a été violée par Kidman et un autre acteur, John Bell, qui l'ont presque noyée ensuite dans la piscine, puis frappée, alors qu'elle était attachée à une chaise, en présence de Nicole, qui devait avoir 16 ou 17 ans.
A chaque fois, après tous ces faits, elle était ramenée chez son père.
La technique de l'édredon
Aujourd'hui, Fiona Barnett tente d'alerter sur les abus rituels, et pas seulement en Australie. Ce qu'elle dénonce, c'est un réseau mondial. Elle dit avoir été amenée à l'étranger, notamment aux Etats-Unis.
Elle a monté une association, fait des conférences, tente de saisir la justice et de s'exprimer dans les médias et sur le web. Pour Barnett, le réseau pédo-satanique est donc mondial, avec des VIP qui les pilotent et les utilisent, et avec des scientifiques qui travaillent sur la manipulation des victimes mais aussi des membres de ces groupes. Comme d'autres victimes de ce même genre de réseau, elle mentionne des tests et tortures survenus dans des bases militaires, des séances de tortures avec des médecins, une hiérarchie dans le réseau, l'impunité, et des pratiques rituelles meurtrières.
alinas-article
On a à peu près les mêmes éléments avec l'affaire Dutroux, avec celle d'Outreau, en Angleterre à Jersey, au Vatican, pour ne citer que quelques cas connus, même s'ils ont rarement été exposés dans la profondeur de leur horreur.
Mais évidemment, rien ne se passe. Même si quelques médias ont fait écho à Fiona Barnett, même si un député a demandé une enquête sur un ministre pédophile, rien n'aboutit. On peut frapper le système en disant la vérité, mais il ne vacille pas, du moins en apparence, du moins immédiatement. C'est comme un oreiller sur lequel on frappe et qui reprend très vite sa forme initiale. Le système est inerte car les braves gens ne peuvent croire à tout cela. D'ailleurs, il n'existe pas de preuve matérielle et irréfutable, il n'existe que des centaines d'éléments, parfois disparates, mais qui vont tous dans le même sens, dans le sens ce ces nombreux témoignages de victimes à travers les pays occidentaux, qui racontent toutes la même chose.
Sont-elles folles? Et ceux qui les croient et qui répercutent ces histoires sont-ils aussi fous à lier? Parce que si tout cela est faux, et si rien ne vient corroborer ces témoignages, alors ceux qui en parlent inventent, gobent n'importe quoi, et s'amusent juste à faire peur aux braves gens.
4cyMais la réalité, ce n'est pas cela. La réalité est beaucoup plus hard, et je ne la connais pas entièrement. En fait, j'ai des disques durs bourrés de ces éléments qui existent bel et bien, et qui n'ont de sens que si ce que disent ces victimes relève de la vérité.
Barnett explique que toutes les institutions du pays sont gangrenées par cette clique de tarés. Et manifestement l'Australie n'est pas un cas à part. Selon elle, et je ne peux qu'aller dans ce sens pour avoir travaillé sur la question, ce réseau géant s'appuie sur des psys anti victimaires, qui répandent des théories comme les "faux souvenirs" (utilisés, notamment, pour acquitter Daniel Legrand à Rennes en mai 2015, sans aucune expertise à l'appui) ou le "syndrome d'aliénation parentale" [5].
Ces théories ont comme avantage de décrédibiliser à priori les victimes, et on ne compte plus les cas où elles ont servi à assurer une victoire judiciaire à de véritables "pédophiles".
Les "experts" qui répandent ces théories, en les enseignant à leurs confrères et aux professionnels de la justice ou des sévices sociaux, ont pignon sur rue ainsi que dans les médias. En revanche, on oublie totalement de former les psys, magistrats et professionnels de l'enfance aux abus sexuels sur mineurs en général, et à la question des abus rituels en particulier.
C'est la technique: pas de recherche, pas de résultat; donc pas de données et pas de problème. En gros, il suffit de ne pas évoquer une chose pour qu'elle n'existe pas.
Le problème, c'est que des victimes, il y en a des tonnes. Et des abuseurs, des dingues en position de force, il y en a aussi des tonnes. Ils ont l'air respectables, vous en voyez certains à la télé régulièrement, y compris en cette période électorale, et jamais vous n'auriez soupçonné qu'ils fassent partie de ce système.
Je dirais même que pour certains politiques ou stars du show biz, plus leur côte de popularité est élevée, plus ce sont des raclures.
Je recommande la lecture du blog de Fiona Barnett, où elle raconte ses recherches sur ce réseau, fait des liens avec d'autres affaires, cherche à comprendre le fonctionnement, les tenants et les aboutissants du système. Si elle parle, c'est aussi parce qu'elle et sa famille sont mises sous pression et que "le seul moyen" de se protéger est de partager les informations qui entraînent ces menaces.
Disparition élucidée
Par exemple, elle évoque l'enlèvement de Helen Karapidis le 22 décembre 1988, à l'âge de 10 ans. Elle a été déclarée morte, l'affaire reste officiellement non élucidée. La sœur d'Helen s'est suicidée à 18 ans, le père était violent, Helen songeait à s'enfuir du domicile familial, mais l'enquête n'a abouti à rien.
Selon Fiona Barnett, Helen Karapidis a été enlevée par une branche locale du réseau, des gens qu'elle connaissait et qui gravitaient autour de l'église du pasteur Frank Houston, reconnu aujourd'hui comme un pédophile qui a violé plus de 9 enfants.
Barnett explique que Houston était en fait un fournisseur d'enfants pour les partouzes du réseau VIP de Sydney. Il a, selon Barnett, été cité par de nombreuses victimes qui ont témoigné devant la commission d'enquête (sur les abus sexuels commis par des membres de l'Eglise). Il prenait des enfants de familles monoparentales défavorisées, de parents en délicatesse avec la loi, et qui étaient suivis par les services sociaux.
Dans les services sociaux, et notamment à leur tête, Barnett dit que des membres du réseau étaient en fonction.
"Helen Karapidis a été tuée rituellement quelques jours après son enlèvement, pendant un office du soir à l'église, dans une pièce secrète qui donnait sur la congrégation à Hillsong Church Young St, Waterloo", écrit Fiona Barnett.
"Deux enfants de 6 et 8 ans ont assisté au meurtre rituel d'Helen Karapidis et l'ont rapporté à la police. Plus tard, les enfants ont gagné une procédure de compensation pour les victimes au tribunal, sur la base du fait qu'ils ont été témoins du meurtre d'Helen Karapidis à Hillsong Church. les enfants ont aussi assisté à plusieurs autres meurtres d'enfants pendant le même office".
Aucune investigation à propos de ces témoignages n'a été menée par la police, dit Fiona Barnett. Par contre, les flics se sont acharnés sur les enfants et sur leur mère et ont tenté de détourner les soupçons de l'enlèvement vers le père Karapidis. Apparemment les pressions continuent: un des enfants témoins est aujourd'hui en prison, et a été arrêté juste après que sa mère ait pris contact avec la famille Karapidis.

-------------------------------
Cette affaire commence à être reliée au "Pizzagate", également par Fiona Barnett elle-même. Il est vrai que sur le fond, on a le même contexte. Parallèlement, l'Australie connait le même scandale sur les curés pédophiles qu'en Europe et aux Etats-Unis. Des dizaines de "religieux" sont tombés ces dernières années [6], des centaines de victimes ont témoigné devant une commission d'enquête, mais jamais il n'a été officiellement question de réseau. Cependant, on peut se demander combien de ces curés, insérés dans le réseau décrit par Fiona Barnett, figurent parmi ceux qui ont été condamnés en tant que prédateurs isolés.
Et en France, combien de ces curés pédophiles trempaient aussi dans d'autres genres de rituels? On est en droit de se poser la question, car il existe des témoignages de victimes qui mentionnent des prêtres présents lors de rituels gores, ou de rituels qui se déroulent de nuit dans des souterrains d'églises, qu'on rejoint par des tunnels pour ne pas attirer l'attention du voisinage.
L'affaire est à suivre, en tout cas je n'ai pas connaissance de plaintes contre Fiona Barnett, ou de procédures en cours. Derrière elle, de nombreuses autres victimes attendent d'être crues et prises en compte.



[1] Barnett appelle ce groupe le "Neuvième Cercle" (Ninth Circle), et selon elle il aurait été lancé par des immigrés nazis après la guerre. Justement, je constate qu'en Europe aussi, la plupart des réseaux du même acabit (ou plutôt le gros réseau VIP européen) remontent à la même époque.
[2] Selon Barnett, il y avait tout un réseau d' "églises" cachées, satanistes, avec au sommet de la hiérarchie de la zone de Sutherland à l'église Regina Coeli, et au niveau national à la St Mary Church à Sydney.
[3] Ce qui rappelle étrangement le délire du "spirit cooking" de l'affaire du pizzagate, dont on a parlé récemment.
[5] Ledit syndrome, comme on le sait, a été inventé par Richard Gardner, un pédophile qui a gagné sa vie en défendant des pédophiles dans les tribunaux grâce à ce syndrome bidon, qui par ailleurs prend du plomb dans l'aile ces derniers temps, tant il est infondé. Et les psys comme Paul Bensussan, qui font leur beurre sur ledit SAP commencent et c'est tant mieux à se faire plus rares dans les médias.
[6] Plusieurs scandales ont concerné des établissements scolaires catholiques, avec parfois plusieurs curés impliqués. Certains d'entre eux cumulent plusieurs dizaines de victimes. C'est par exemple le cas pour Boystown à Engadine, que cite Fiona Barnett, où le curé Paul Evans est pour l'instant accusé d'avoir agressé 23 garçons dans les années 80. Une enquête sur l'existence d'un réseau pédophile dans cette "residential school" aurait été lancée en 2014, mais rien n'a abouti. Et le témoignage de Fiona Barnett n'a toujours pas été pris au sérieux, rien n'a été vérifié. De fait, en Australie comme ici, on ne connait encore que la partie émergée de l'iceberg.

Source: Donde Vamos

16 commentaires:

  1. L'un des agresseurs qu'elle évoque continue à bosser tranquillement à Hollywood. Bruce Spence jouait dans "Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar" par exemple.

    https://www.cineserie.com/persons/98212/#jmp-filmography

    Et concernant les présidents, si l'on recoupe les différentes affaires, on constate que Nixon, Ford, Reagan, Bush père, Clinton et Trump sont des pédophiles. Pour Bush fils et Obama, il n'y a pas de preuves ou témoignages concrets. Mais on constate que le concept de mannequins présidentiels est solidement ancré dans la tradition américaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’Elysée , lors de la fête de la musique du 21 juin 18, ressemblait à un lieu de débauche !
      https://effondrements.wordpress.com/2013/11/23/la-haute-trahison-de-lelite-francaise-ou-loi-du-3-janvier-1973/comment-page-4/#comment-30949
      Est-ce un hasard sachant que Macron a mis aussi à l'Elysée ce tableau :
      http://www.panamza.com/wp-content/uploads/2017/10/macronsatan.png
      Mais l’état français n'encourage-t-il pas le satanisme depuis des années ?
      https://effondrements.wordpress.com/2012/06/18/letat-francais-encourage-t-il-le-satanisme/

      Supprimer
  2. du neuf : http://fourwinds10.com/siterun_data/health/abuse/sex_crimes/news.php?q=1565714157

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est de l'intox made in Sorcha Faal:

      http://www.whatdoesitmean.com/index2952.htm

      T'inquiète que si des restes humains étaient découverts sur son île, les médias anglais en feraient déjà leurs choux gras. What does it mean n'est pas une source d'information. J'en avais déjà parlé en 2014:

      https://www.fawkes-news.com/2014/01/what-does-it-mean-et-la-desinformation.html

      Supprimer
  3. Ronald Bernard est un entrepreneur qui a été initié par l’élite et qui a travaillé dans les plus hautes sphères de la Finance jusqu’au jour où son entourage professionnel a voulu qu’il participe à un sacrifice d’enfants.....
    https://effondrements.wordpress.com/2012/05/30/le-nouvel-ordre-mondial-le-futur-cauchemar-de-lhumanite/comment-page-1/#comment-20523

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout vient de la Révolution Française. Avant, ce qui faisait la spécificité de la Royauté chrétienne, ses lois étaient encadrées par les principes du Nouveau Testament.

      A la Révolution, fomentée avec l'aide de la franc-maçonnique, les principes ne furent basés que sur les Droits que se donnaient l'Homme. La loi ne se réfère plus à un ordre naturel, mais à un rapport de force à un moment donné. Ainsi comme l'expliquait la ministre de la Justice Nicole Belloubet au sujet de la PMA « il s’agit de prendre en compte une réalité sociale » (à 0 mn 40) : selon ce principe, la pédophilie étant une réalité sociale, les politiciens devront en tenir compte !
      https://www.youtube.com/watch?v=ggelT70OWa0

      Si un Roi est prédit en France après la crise monétaire et la troisième guerre mondiale, c'est tout simplement pour remettre les principes du Nouveau Testament à l'honneur. Mais il n'est plus nécessaire qu'il règne de père en fils étant donné les moyens modernes actuels.

      Supprimer
  4. Fiona Barnett a ete demasqué comme une menteuse a plusieurs reprise .

    https://hoaxteadresearch.wordpress.com/2018/09/01/man-accepts-fiona-barnetts-challenge-to-her-chagrin/

    https://esvablog.wordpress.com/

    https://www.abc.net.au/mediawatch/episodes/approach-some-claims-with-caution/9973098

    http://www.abovetopsecret.com/forum/thread1231263/pg1

    https://hoaxteadresearch.wordpress.com/2017/09/26/fiona-barnett-and-hampstead-sra-hoax-intersections-and-parallels/

    elle accuse plein de gens incluant Walt Disney, qui par Je sais pas quel miracle a reussi a la violer des annees apres sa propre mort .... Walt soit mort en 1966 et Fiona soit né en 1969 ...

    https://www.youtube.com/watch?v=AhrJpBgtY3M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du débunkage de niveau zéro. Rien que ton premier lien, le type commence par des mensonges dès le premier paragraphe en affirmant que Barnett prétend "avoir été violée par toutes les personnalités connues de la seconde moitié du XXe siècle". Ben voyons. Elle n'a jamais prétendu ça. Elle a expliqué la divergence entre la version de Rothstein par téléphone avec elle et avec ce Bill Chapman:

      https://fionabarnett.org/2018/08/28/billy-graham-and-jim-rothstein/

      ABC ne propose absolument rien comme preuve pour débunker les dires de Barnett. Les réseaux pédo ont déjà été protégés au Royaume Uni et aux USA donc croire que ce n'est pas possible en Australie est une simple croyance pour les manipulables dans ton genre qui préfèrent vivre dans le monde merveilleux de la petite maison de la prairie ou les réseaux pédophiles élitistes n'existe pas.

      Je ne peux pas croire que tu me balances comme source "above top secret", toi le troll anti conspi (dont on se demande se que tu fais encore ici après des années).

      Et tu finis encore sur un mensonge. Elle n'a jamais accusé Walt Disney de l'avoir violé. Elle a dit avoir été violée à Disneyworld ce qui est très différent: " j'ai été droguée, violée et battue lors d'une réunion de pédo à Disneyworld. Oui, Walt Disney était un pédo. Pourquoi pensez-vous que les Mickey Mousketeers deviennent fous et se rasent la tête? (référence à Britney Spears je suppose)/ Pourquoi le pedo Whacko Jacko a-t-il construit un Neverland basé sur Disneyland?" (Michael Jackson). Il est évident que le monde de Disney est rempli de pédo. Bella Thorne en témoignait encore il y a peu disant qu'elle a été agressée sexuellement une bonne partie de son enfance. Il y a même de nombreux pédo parmi les employés. Mais on est priés de croire que le chef des lieux lui était clean de chez clean.

      Bien sûr, les preuves manquent, mais quelles preuves avons-nous que Bella Thorne a été violée? Nous n'en avons aucune. Il faut arrêter de remettre constamment la parole des victimes en doute. Autant je pense que certaines personnes croient tout ce qu'on leur dit sans se poser de questions, autant toi t'as un gros problème à sans cesse vouloir débunker tout ce qui salit l'élite et l'establishment.

      Trouve toi un boulot chez eux (si c'est pas déjà fait) et arrête de venir polluer ce site avec des liens douteux.



      Supprimer
    2. Article intéressant dans sa totalité,,,

      mais Je partage deux extraits ….

      http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1515707-qui-se-cachent-derriere-les-pedophiles-tous-ne-sont-pas-les-monstres-que-l-on-s-imagine.html

      Le mythe du pédophile qui guette sa victime à la sortie de l’école pour la séquestrer et la violer dans la cave n’est pas représentatif de la réalité. Les médias et les films ont fortement contribué à diffuser cette image faussée du pédophile. Mais alors, qui sont vraiment les pédophiles ?Décryptage de Léonor Bruny, psychologue clinicienne.

      […]

      Ce qu’il est néanmoins important de garder à l’esprit est que dans environ 80% des cas l’agresseur est connu de l’enfant. Il peut s’agir d’une personne de la famille, d’un professeur, d’un éducateur, d’un ami des parents, d’un prêtre

      https://www.e-sante.fr/pedophilie-7-fois-sur-10-ca-se-passe-dans-famille-0800-05-1234/actualite/1217

      Pédophilie, 7 fois sur 10 ça se passe dans la famille

      Dans un film choc, réalisé gracieusement par Antoine de Caunes, l’association Enfance et Partage dénonce une réalité d’autant plus terrible qu’elle est très largement ignorée du grand public : la grande majorité des actes de pédophilies se déroule dans la famille.

      Selon les chiffres du SNATEM (Service National d’Accueil Téléphonique pour l’Enfance Maltraitée – Etude SNATEM 2001) 72% des auteurs de violences sexuelles sur mineurs signalés sont des personnes de la famille, et non pas, comme beaucoup ont à l’esprit, le fait de professionnels au contact de l’enfance ou du « pervers du coin du bois » :

      pour 32,3% par les pères ;
      pour 9,5% par les beaux-pères et concubins ;
      pour 6,1% par les grands-parents ;
      pour 4,3% par les frères et sœurs ;
      pour 2,8% par les mères ;
      pour 0,4% par les belles-mères et concubines ;
      pour 11,2% par les autres membres de la famille ;
      pour 4,6% par les amis de la famille.

      Supprimer
    3. Anonyme de 8:16 ( t'es bien matinal pour répandre de la merde dis donc...)
      que dire... A part qu'on a envie de t'insulter quand on te lit avec ton cynisme de pmu complêtement à coté de la plaque. Tu te ridiculises et en plus tu es pathetique d'autruchisme... Ca aurait pu être drôle si le sujet n'était pas aussi grave.
      Tu ne raisonnes pas, tu va chercher des pseudos preuves chez des pseudos informateurs sans reflechir, te poser 5 minutes et voir juste pour donner un seul exemple, les fruits pourris qui tombent de l'arbre disney.. as tu même vraiment besoin de 5mn pour piger ça..
      Mais bon Guy à l'air te de cibler et de te connaitre donc si sa description est exacte, tu es semblables au rebords de cuvette de toilettes d'autoroute.
      Cordialement

      Supprimer
    4. Effectivement, les désordres familiaux sont facteurs de désordres sexuels. Et cela se constate déjà sur le petit enfant. On sait qu’il se sert pour apprendre des personnes plus âgées que lui : des adultes, des frères et sœurs… Car il faut qu’il apprenne à apprendre au cerveau. Son cerveau va comme apprendre à créer des programmes pour entamer son processus de transformation. Il le fera jusqu’à sa mort, lui évitant ainsi de vieillir. La dualité du cerveau est une de ses caractéristiques fondamentale : une consciente et une subconsciente. Une réelle, une imaginée. Mais le cerveau ne fait pas de différence entre elles. D’où l’importance de son entraînement mental. Il est intéressant de noter que le cerveau n’est pas le centre de l’émotion (le ventre…), ni celui de la conscience. Le cerveau gauche traite l’information d’une manière plus linéaire, alors que le droit d’une façon plus anarchique. Que seulement 5% de son activité mentale est consciente, 25% subconsciente et 70% inconsciente. Il ne pense pas par lui-même et ne prend pas de décision. C’est la personne qui en prend. Il est très différent du cerveau d’un animal et son développement va à l’encontre de la théorie de Darwin. Par contre, la perception que l’on a du monde vient de l’esprit, cette force dynamique qui anime l’homme. En quelque sorte son énergie vitale, comme nous l’explique Bernard-Michel BOISSIER
      https://www.youtube.com/watch?v=V3JJhlvhUoE

      Supprimer
    5. @ Sheerokee

      "" Tu ne raisonnes pas, tu va chercher des pseudos preuves chez des pseudos informateurs sans reflechir, te poser 5 minutes et voir juste pour donner un seul exemple, les fruits pourris qui tombent de l'arbre disney.. as tu même vraiment besoin de 5mn pour piger ça.. ""

      beh si tu veut de la raisonnement ...... comment ça fait-il que Fiona soit toujours en vie , vu qu'elle affirme que les traitres sont attacher a des tracteurs et tirez limb par limb ,,, comment a ce prétendu secte satanique mondiale d’élite a réussi pendant des décennies a tuer des centaines voir mème des milliers d'enfants sans laisser la moindre trace, et ne sont pas capable de faire disparaitre elle ..... ça , ça na aucune sens .

      autre raisonnement , comment ça fait-il qu'elle affirme que flic corrobore ce qu'elle dites , mais quand il soit contacter il nie ce qu'elle dite et affirme sans aucune équivoque qu'il na jamais vu quoi que ce soit comme preuve de ce qu'elle dites et na jamais corroborez nul part ce qu'elle dites..... et comme toutes ceux qui n'aime pas ce que certains gens dites sa réponse c'est , qu'ils soit payée par la prétendu secte d’élites .

      c'est une réponse ridicule , qu'on ma donner chaque fois que Jai démontré une faux complot , comme les chemtrails, fema camps, martial loi au usa, tunnels , walmart, l’atterrissage sur la lune , puce RFID obligatoire avec obama care, crop circles etc etc etc ,,, si toutes ces complots bidon soit vraie , alors Je devrait être millionnaire parce que , selon les croyantes fanatique , chuis forcement payée.

      accuse quelqu'un d’être au solde de big pharma parce que Je démontre irréfutablement que Rick Simpson na jamais soignez son prétendu cancer avec du huile de chanvre etc etc etc ...

      peut etre que certains gens sont manipuler par ses fausse accusation et croire que toute personne qui ne pense pas comme eux sont des trolls ou sont au solde de complotistes non existent, ça la réconforte dans leur délires paranoïaque ..... mais ceux qui cherche vraiment la vérité et vérifie les informations rendre compte que la seule gens qui ment et gagne de l'argent sont ceux qui répandre des fausse infos et mensonges sur des complots non-existent.... et toute en accusant la gouvernement , communauté scientifique, médecins, et al d’être des menteurs ,,, non mais , heureusement que l’hypocrisie ne tue pas .

      "" tu es semblables au rebords de cuvette de toilettes d'autoroute.
      Cordialement ""

      MDR... tu na mème pas capable d'assumer ton manque de respecte ,, tu m'insulte et dite ""cordialement""

      et en passant , Je note que personne a répondu a mon commentaire de 22 août 2019 à 21:43. la c'est une vérité qui dérange.

      Supprimer
    6. Il y a plusieurs survivantes de réseaux pédosatanistes qui ont témoigné de ce qu'elles ont vécu et elles sont toujours en vie (comme Anneke Lucas ou Kendall). Ronald Bernard a même témoigné de son implication personnelle dans ce type de réseau et ils ne l'ont pas tué non plus. La différence il est vrai est que ces autres personnes n'ont cité aucun nom pour ne pas se coller une cible sur le dos ou alors ils citent des personnes déjà mortes.

      Quoiqu'il en soit, assassiner quelqu'un qui t'a dénoncé est la meilleure façon d'attirer l'attention sur toi il me semble. Cet argument ne prouve rien du tout. S'il était si facile de prouver l'existence de ces réseaux, ils seraient démantelés depuis longtemps. ça n'est pas le cas à la fois parce qu'ils savent bien cacher leurs traces mais aussi car ils sont couverts par des gens hauts gradés. Cet article montre par exemple que pas moins de 114 dossiers concernant des réseaux pédo au parlement britannique ont "disparu":

      https://www.channel4.com/news/baroness-butler-sloss-to-lead-paedophile-probe

      Tout ça mon cher troll, ce n'est pas une théorie du complot, c'est bien réel.

      J'ai déjà répondu à ta question concernant Rothstein mais tu reposes la même question donc à part balancer tes propres liens, tu n'es même pas capable d'aller lire les informations qu'on te donne (parce qu'au fond, ça ne t'intéresse pas).

      D'ailleurs, tu ne cherches pas la vérité, tu cherches juste systématiquement à dédouaner les autorités de leurs responsabilités. Tu es le meilleur allié du système. L'homme qui gobe toutes les VO sans broncher.

      Inutile de noyer le poisson avec d'autres sujets qui n'ont rien à voir (technique classique du troll). Retourne sur ton site (et ailleurs apparemment) baver sur mon compte, c'est ce que tu sais faire de mieux. Les collabos mythos dans ton genre ne sont pas les bienvenus ici.

      Supprimer
  5. Je tient à remercier Guy Fawkes pour son travail et l'encourage de tout mon coeur
    JSP

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme de 8:17 (toujours aussi matinal)

    Tu prouves quoi au juste?
    Tes "raisonnements" sont déconcertants...Tu tournes en boucle comme un disque : je t'explique : cette femme comme beaucoup de victimes, elle balance pour se protéger et peut etre en protéger d'autres vu que c'est à peu près la seule façon pour elle de rester en vie pour l'instant. Avec son vécu elle n'a peut être plus peur de la mort depuis longtemps et elle a saturé. Encore heureux que des gens en réchappent sinon ces raclures de pédo criminels pourraient se prendre encore plus pour DIEU avec leur impunité.. Et y'en a pas assez des gens qui osent parler tout comme les survivants d'ailleurs. Si toi tu ne crois à rien et que tu vis dans un monde merveilleux avec des licornes ça te regarde. Mais la dure réalité est là : il y a des horreurs qui se font chaque jour et comme le dit la Bible :"Rien de nouveau sous le soleil"
    Baal n'est pas une fiction. satan non plus désolée de te l'apprendre.
    Après y' a l'option troll qui te sied pas mal aussi oui.
    En quoi ça peut te déranger ou te concerner ce que l'on croit? Jte trouve bien zélé, un peu le superman qui veut nous sortir des griffes du complotisme. Quel altruisme! C'est par humanisme que tu t'acharnes comme ça?
    Au fait sans indiscrétion tu es de quel pays?
    Et le "cordialement", si tu n'avais pas compris, c'est de l'ironie
    car en effet je ne te respecte pas, même si je ne te souhaite rien de mal.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Affaire Epstein

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Archives du blog