vendredi 27 septembre 2019

Des scientifiques de 13 pays écrivent au secrétaire général des Nations unies contre l’alarmisme climatique



Un courrier signé par 500 scientifiques et professionnels, dont 40 pour la France, vient d’être adressé à António Guterres, secrétaire général des Nations unies, ainsi qu’à Patricia Espinosa Cantellano, secrétaire exécutive de la Convention-cadres des Nations unies sur les changements climatiques.



Lancée par Guus Berkhout, géophysicien professeur émérite à l’université de La Haye (Pays-Bas), cette initiative est le fruit d’une collaboration de scientifiques et associations de treize pays. Publiée au moment où l’agenda international place une nouvelle fois le climat en tête des préoccupations, cette « Déclaration Européenne sur le Climat » est destinée à faire savoir qu’il n’y ni urgence ni crise climatique. Elle appelle donc à ce que les politiques climatiques soient entièrement repensées, et reconnaissent en particulier que le réchauffement observé est moindre que prévu, et que le gaz carbonique, loin d’être un polluant, est bénéfique pour la vie sur Terre.

Ci-dessous une traduction de cette lettre (suivie de la lettre originale en anglais). À faire circuler aussi largement que possible.

Professeur Guus Berkhout
Catsheuvel 93, 2517 KA La Haye

Le 23 septembre 2019.

S. António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies,
Siège des Nations Unies,
New York, NY 10017, États-Unis d’Amérique.

Patricia Espinosa Cantellano, Secrétaire exécutive,
Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques,
Secrétariat de la CCNUCC, Campus des Nations Unies, Platz der Vereinten Nationen 1,
53113 Bonn, Allemagne.

Vos Excellences,

Il n’y a pas d’urgence climatique

Un réseau mondial de plus de 500 scientifiques et professionnels expérimentés du climat et des domaines connexes a l’honneur d’adresser à Vos Excellences la Déclaration européenne sur le climat, jointe en annexe, dont les signataires de la présente lettre sont les ambassadeurs nationaux.

Les modèles de circulation générale du climat sur lesquels la politique internationale est actuellement fondée sont inadaptés. Il est donc cruel aussi bien qu’imprudent de préconiser le gaspillage de milliers de milliards de dollars sur la base des résultats de modèles aussi imparfaits. Les politiques climatiques actuelles affaiblissent inutilement le système économique, mettant des vies en danger dans les pays à qui est refusé l’accès à une énergie électrique permanente et bon marché.

Nous vous exhortons à suivre une politique climatique fondée sur une science solide, sur le réalisme économique et sur une attention réelle vis-à-vis de ceux qui sont frappés par des politiques d’atténuation coûteuses et inutiles.

Nous vous demandons d’inscrire cette Déclaration à l’ordre du jour de votre prochaine session à New York.

Nous vous invitons également à organiser avec nous début 2020 une réunion de haut niveau, constructive, entre des scientifiques de réputation mondiale des deux côtés du débat sur le climat. Cette réunion rendra effective l’application du juste et ancien principe, aussi bien de bonne science que de justice naturelle, selon lequel les deux parties doivent pouvoir être pleinement et équitablement entendues. Audiatur et altera pars !

Bien respectueusement,

Les ambassadeurs de la Déclaration européenne sur le climat :

Guus Berkhout, professeur (Pays-Bas)
Richard Lindzen, professeur (États-Unis)
Reynald Du Berger, professeur (Canada (francophone))
Ingemar Nordin, professeur (Suède)
Terry Dunleavy (Nouvelle-Zélande)
Jim O’Brien (République d’Irlande)
Viv Forbes (Australie)
Alberto Prestininzi, professeur (Italie)
Jeffrey Foss, professeur (Canada anglophone)
Benoît Rittaud, maître de conférences (France)
Morten Jødal (Norvège)
Fritz Varenholt, professeur (Allemagne)
Rob Lemeire (Belgique)
Viconte Monkton of Brenchley (Royaume-Uni)
—————————
Il n’y a pas d’urgence climatique

Ce message urgent a été préparé par un réseau mondial de 500 scientifiques et professionnels. Les sciences du climat se doivent d’être moins politisées, tandis que la politique climatique se doit d’être davantage scientifique. Les scientifiques doivent aborder de façon ouverte les incertitudes et les exagérations dans leurs prévisions d’un réchauffement planétaire, et les dirigeants politiques doivent évaluer de façon dépassionnée les bénéfices réels et les coûts envisagés à l’adaptation au réchauffement climatique, ainsi que les coûts réels et les bénéfices envisagés de l’atténuation.
Des facteurs naturels aussi bien qu’anthropiques provoquent un réchauffement

Les archives géologiques révèlent que le climat terrestre varie depuis que la planète existe, avec des phases naturelles froides et chaudes. Le Petit Âge glaciaire n’a pris fin que tout récemment, vers 1850. Il n’est donc pas étonnant que nous vivions aujourd’hui une période de réchauffement.
Le réchauffement est beaucoup plus lent que prévu

Le monde s’est réchauffé à un rythme inférieur à la moitié de ce qui était intialement prévu, et inférieur à la moitié de ce à quoi on pouvait s’attendre en se fondant sur le forçage anthropique net et le déséquilibre radiatif. Cela nous indique que nous sommes bien loin de comprendre le changement climatique.
La politique climatique s’appuie sur des modèles inadéquats

Les modèles climatiques présentent de nombreuses lacunes, et ne sont guère exploitables en tant qu’outils décisionnels. De plus, ils exagèrent probablement les effets des gaz à effet de serre tels que le CO2. Enfin, ils ignorent le fait qu’enrichir l’atmosphère en CO2 est bénéfique.
Le CO2 est l’aliment des plantes, le fondement de toute vie sur Terre

Le CO2 n’est pas un polluant. Il est essentiel à toute la vie sur Terre. La photosynthèse est un bienfait. Davantage de CO2 est une bonne chose pour la nature, cela fait verdir la Terre : le CO2 supplémentaire dans l’air a favorisé un accroissement de la biomasse végétale mondiale. Il est par ailleurs bon pour l’agriculture, accroissant les rendements des récoltes dans le monde entier.
Le réchauffement climatique n’a pas provoqué davantage de catastrophes naturelles

Il n’y a aucune preuve statistique que le réchauffement climatique intensifie les ouragans, les inondations, les sécheresses ou autres catastrophes naturelles analogues, ni qu’il les rendrait plus fréquentes. En revanche, les mesures d’atténuation du CO2 sont, elles, aussi dévastatrices que coûteuses. Ainsi, les éoliennes tuent les oiseaux et les chauves-souris, et les plantations d’huile de palme détruisent la biodiversité des forêts tropicales.
L’action politique doit respecter les réalités scientifiques et économiques

Il n’y a pas d’urgence climatique. Il n’y a donc aucune raison de s’affoler et de s’alarmer. Nous nous opposons fermement à la politique néfaste et irréaliste de neutralité carbone proposée pour 2050. En attendant que de meilleures approches voient le jour, ce qui se produira certainement, nous avons amplement le temps de réfléchir et de nous adapter. L’objectif de la politique internationale doit être de fournir une énergie fiable et bon marché, de façon permanente, et dans le monde entier.

Liens connexes:


La NASA admet que les changements climatiques sont dus aux modifications de l'orbite terrestre, et non aux 4x4 ou aux combustibles fossiles

Dans les années 70, les médias et scientifiques annonçaient...un refroidissement climatique dramatique imminent


Source: Association des climato-réalistes / Climate Intelligence Foundation


La Climate Intelligence Foundation (CLINTEL) a récemment été fondée aux Pays-Bas par le professeur de géophysique Guus Berkhout ( www.aj-berkhout.com ) et le journaliste scientifique Marcel Crok ( www.destaatvanhet-klimaat.nl ). CLINTEL appelle à faire entendre un plus grand nombre de voix dans le débat sur le climat. En outre, CLINTEL joue le rôle de gardien en incitant les gouvernements et les organisations à étayer les conclusions dans leurs publications sur le changement climatique et les politiques climatiques.

Fawkes: Le mathématicien maître de conférence Benoit Rittaud qui a signé cette lettre indique au Huffington Post (l'unique média ayant relayé cette appel international avec Valeurs Actuelles), que certains scientifiques voulaient se joindre à la pétition mais ont préféré s'abstenir...de peur de représailles, on en est là avec la secte de l'apocalypse climatique.

" Le mathématicien assure par ailleurs qu’un climatologue travaillant dans un endroit prestigieux lui a fait part de son soutien, sans pouvoir signer officiellement la tribune, de peur de représailles. Une explication similaire est avancée sur la question de l’âge des participants: “Certains voulaient signer, mais ne peuvent pas tant qu’ils sont en poste. C’est pour cela qu’il y a un certain nombre de professeurs émérites et de retraités.”

22 commentaires:

  1. Shalom, j'ai lu ceci : " Ci-dessous une traduction de cette lettre (suivie de la lettre originale en anglais) "

    Ou qu'elle l'originale en anglais ?

    Je suis venu.
    J'ai cherché.
    J'ai pas trouvé.

    Avé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lettre en anglais se trouve juste après celle en français sur le site source. Etant un site francophone, je ne vois pas l'intérêt d'alourdir l'article avec la version anglaise. On trouve l'originale sur le site de Clintel:

      https://clintel.nl/wp-content/uploads/2019/09/ecd-letter-to-un.pdf

      Supprimer
    2. Le changement climatique - Info ou Intox ?

      Que disent vraiment les données scientifiques ? La terre se réchauffe-t-elle ou sommes-nous juste dans une phase d'un cycle déjà vécu dans le passé ? Quelle est la part du CO2 dans les gaz à effets de serre ? Quelle est la part de l'activité humaine dans les émissions de CO2 ? Que se passe-t-il au pôle sud ? À partir des rapports scientifiques (du GIEC) peut-on vraiment conclure à un réchauffement dû à l'activité humaine ? Interview d'Etienne Vernaz, illustrée de nombreux documents scientifiques - qui démonte les affirmations du discours ambiant sur la question. Etienne Vernaz est un ancien Directeur de recherches au Commissariat à L'Énergie Atomique, Professeur à l'INSTN, Ingénieur INSA, spécialiste reconnu des déchets nucléaires et Lauréat du prix CEA 1979.

      https://youtu.be/azpTPUA8jE0

      Supprimer
    3. Merci Mehdi car que dit-il ?

      L’opposition qu’il y eut entre le savant écolo Fritz Vahrenholt et Hans Schellnhuber de l’université de Postdam, permit d’entrevoir les raisons de la mise en place du GIEC, quand ce dernier proposa l’instauration au niveau mondial d’un Nouvel Ordre écologiquement correct d’ordre supérieur à la démocratie (l’utilisation de l’écologie pour faire admettre par les gens la mise en place d’une dictature mondiale).

      Résumé de Tania ici de l'intervention d’Etienne Vernaz :
      https://effondrements.wordpress.com/2012/06/22/les-oublies-du-jugement-dernier-de-roland-hammel/#comment-17321

      Un plan Rothschild pour un gouvernement mondial : Les scénarios de crise sont les moyens par lesquels les dictateurs justifient le contrôle qu’ils veulent exercer. L’exemple le plus souvent cité est la «Loi habilitant» de Hitler dans le sillage de l’incendie du Reichstag. Un autre exemple est le “Patriot Act” à la suite du 11 Septembre 2011. Les organisations mondialistes, derrière la façade habituelle des intentions les plus idéalistes, tels que le Club de Rome, ont depuis des décennies agité la menace qu’il y aurait des problèmes planétaires imminents, à moins qu’un système de contrôle du monde ne soit mis en place par leurs soins.
      https://reseauinternational.net/un-plan-rothschild-pour-un-gouvernement-mondial-et-avec-sources-sil-vous-plait/

      Supprimer
  2. La pollution et la réduction du CO² fait partie du plan des élites, ils ne se sont pas trompés, et ils ne font pas non plus celà pour amasser du fric, cette lettre finira à la corbeille.

    La fameuse crise majeur que les élites veulent, ne se limite pas à l'économie.

    La destruction des sols, la pollution de l'air et de l'eau font partie de la procédure, idem pour notre stérilisation par tous les moyens modernes ( eau, aliment, air, vaccins, OGM, pesticides... ).

    Bill William Cooper l'avait expliqué, il n'y a pas de hasard, pas d'accident, tout ceci est voulu, le plan de dépopulation a déjà commencé.

    RépondreSupprimer
  3. Quand on aura éradiqué le sionisme je croirais au hasard et en l espoir d un monde meilleurs en attendant contentez vous de croire sans jamais savoir!
    C est un peu comme la grenouille dans la marmite elle croit que cela va bien se passer mais elle ne sait pas que la chaleur l endort!

    RépondreSupprimer
  4. Les élites surfent sur ce qui se produit indépendamment de leur vouloir , en l'accompagnant , avec quelques actions pour corriger , si cela est possible, la direction de l'événement, et font croire , là réside leur habileté , qu'ils sont à l'origine et maîtres de l'événement.
    Propager la résignation, l'inaction en expliquant savamment et doctement , histoire de vouloir se hisser ingenument à leur niveau ou tout simplement ne pas vouloir passer pour ce que l'on est , frise le pathetique auto lesioniste.
    Etre rime avec faire, ne rien faire rime avec ne pas être.
    Participer à cette mascarade criminelle relève de la collaboration des plus méprisables et coupables.
    Cent fois sur le terrain , se relever et continuer le combat , rien d'autre !
    Qui es tu, toi, pour dire cela, parler ainsi ?
    On m'appelle le grain de sable , mon idole préférée est le grain de sable qui grippe la machine et le systeme, difficile à reconnaître sur la plage abandonnee / B. Bardot chanson , mais on y arrive.......
    De plus l'action est comme la marée, haute ou basse mais ne s'arrête jamais.
    On a que ce que l'on mérite. Dur, dur, tais toi et rames !
    Cdlt.
    M.S.BLUEBERRY.

    RépondreSupprimer
  5. Cela nous change de Thunberg !

    Avant çà nous avions eu un exaspérant gamin de 14 ans prénommé Victor, qui prétend à lui seul « sauver la planète » :
    https://www.youtube.com/watch?v=DORa4-S7AlA

    Et encore avant, Severn Cullis-Suzuki, alors âgée de 12 ans et fille de David Suzuki, écologiste canadien, qui avait pris la parole lors de la séance plénière du Sommet de la Terre des Nations Unies à Rio de Janeiro :
    https://www.youtube.com/watch?v=JGdS8ts63Ck

    Les enfants sont très prisés par les instances internationales. On se souvient de la fille de l'ambassadeur du Koweit qui nous avait bien menti avec l'histoire des couveuses :
    https://www.youtube.com/watch?v=s-qgvcIFC80

    A chaque fois cela fait mouche avec la complicité des medias mainstream ! On n'oubliera pas non plus les enfants soi-disant gazés de Syrie, sauvés par les soi-disant casques blancs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait aussi Victoria Gant, une petite fille de 12 ans qui donnait une leçon à tous les politiciens et médias corrompus, qui ne cherchaient pas à dénoncer la collusion qui existe entre les banques et les gouvernements pour appauvrir les peuples. « Vous vous êtes déjà demandé pourquoi les banquiers des plus grandes banques privées deviennent de plus en plus riches, pendant que nous pas ? », demandait la jeune oratrice au début de son discours à Philadelphie le 27 avril 2012 :
      https://www.youtube.com/watch?v=Bx5Sc3vWefE

      Supprimer
    2. En parlant de Greta, voilà une vidéo de sa mère:

      https://www.youtube.com/embed/U2GMUYMNTi4

      Supprimer
    3. Putain la mère, perchée, et maçonisée à souhait.

      Supprimer
    4. Pigé. C'est du Dion tout craché. On vient donc de se faire baiser encore une fois. Pour l'instant je ne vois pas la plan qui est derrière. A suivre. Mais la naïveté n'est plus de mise. On change d'angle pour les analyses et de hausse pour le réglage du collimateur. Merci, Anonyme 22:19

      Supprimer
  6. Et si on commençait à raisonner par nous-mêmes au lieu de gober tout ce qu’on veut nous imposer ?

    Ici par exemple, voilà ce que titraient les médias fin septembre 2019 : « Climat : Greta Thunberg et 15 autres jeunes intentent une action juridique contre cinq pays » (Le Monde) ; « Greta Thunberg : la militante écologiste porte plainte contre la France » (Franceinfo) ; « Greta Thunberg attaque la France en justice » (L’OBS) ; etc. En réalité, Greta Thunberg a saisi un groupe d’experts pour dénoncer les politiques publiques de cinq États. En fait, aucun juge n’est saisi, aucune procédure juridictionnelle n’est engagée, aucune décision de justice ne sera rendue, aucune sanction ne sera prononcée. Mais en regardant d’encore plus près, la principale instigatrice de cette affaire n’est pas Greta Thunberg, ni aucun des 15 autres jeunes ayant participé à sa promotion, car cette réclamation a été préparée et remplie au nom des pétitionnaires par le cabinet d’avocat international Hausfeld LLP et l’ONG écologiste d’intérêt public Earthjustice qui ont contactés ces enfants pour être les figures de proue de leur opération de communication. Le plus drôle, la Française choisie, Iris Duquesne, habite à San Francisco, son père étant ingénieur chez Apple. Pourtant l’informatique pollue beaucoup ! Et pourquoi incriminer la France alors qu'avec son nucléaire elle dégage très peu de CO2 ?

    RépondreSupprimer
  7. Voici l'historique des prédictions apocalyptiques erronées

    https://www.facebook.com/adrienpouliotpcq/posts/2482272475190907?__tn__=K-R

    https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:Nux0KMmauBIJ:https://www.aei.org/publication/50-years-of-failed-doomsday-eco-pocalyptic-predictions-the-so-called-experts-are-0-41/+&cd=1&hl=en&ct=clnk&gl=ca&client=opera

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La manipulation du changement climatique expliquée par Camille Veyres :
      https://www.youtube.com/watch?v=pDAmZ3a6DYA

      Supprimer
  8. Ils commencent à baliser parce que la chute définitive des dominos pourrait bien venir des réassureurs qui ne pourraient plus faire face à la mutliplication des destructions. Or que serait le capitalisme sans le système des assurances?
    Alors ils y vont mou, freinent, se contredisent...
    Tout sauf la vérité, à savoir que le système des assurances va se casser la g.....

    RépondreSupprimer
  9. Si c'était le premier avril, on dirait que c'est une blague énorme. Le détail sur les chauves souris, à la fin, nous le prouverait.
    Ou c'est une blague, ou ils sont dingues.
    Ou ils protègent désespérément les réassureurs, sur commande, et c'est tellement urgent qu'ils ont bâclé leur travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut exclure une coup à la Sokal, les scientifiques ne peuvent être aussi idiots, on ne peut le croire. On attend donc la suite.

      Supprimer
  10. a voir

    Le discours que Greta a « copié » de 1992 à l’ONU : « Nous sommes un groupe de jeunes de 12 ans qui essaient de faire une différence »

    https://lesobservateurs.ch/2019/09/28/le-discours-que-greta-a-copie-de-1992-a-lonu-nous-sommes-un-groupe-de-jeunes-de-12-ans-qui-essaient-de-faire-une-difference/

    RépondreSupprimer
  11. autre info

    https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/climatologie-cycle-milankovitch-13390/

    RépondreSupprimer
  12. Alors oui, il faut faire attention à ce matraquage médiatique qui tendrait à une société verte, parfaite, mais totalitaire.
    Lorsque l'on nous martèle des idées, c'est qu'il y a quelque chose qui se trame derrière.

    Cependant, Guus Berkhout qui a lancé cette initiative est, sans chercher forcément très loin sur internet, un ancien de chez SHELL (pétrole et gaz) donc il n'est pas neutre. On pourrait même dire un lobbyiste accompli.

    Trois avenirs (radieux) s'offrent donc à nous :
    - La croissante verte, autoritaire.
    (le monde rêvé des anciens et nouveaux capitalistes)
    -La vision climato-sceptique, sans changer nous habitudes.
    (qui n'est pas une attitude des plus responsable)
    - Ou une vision comme celle de Collapsologue tel que Pablo Servigne.
    (une décroissance voulue et rapide).

    RépondreSupprimer
  13. La société marchande du spectacle ambiant s'en fout de la planète comme de tout le reste, sauf de ce qui lui permettra de faire toujours plus de profits!
    Les histoires sur le climat ne sont qu'une nouvelle mise en scène (comme tout le reste) pour que les bourgeois cosmopolites se donnent bonne conscience sans jamais rien changer et surtout, un nouveau bon moyen de faire payer le gueux de la classe moyenne qui dans son écrasante majorité ne comprend jamais rien à rien, le faire payer afin que justement, l'oligarchie cosmopolite garde intacte son style de vie à elle, on appel ça le socialisme "fabien" ou corporatiste de la société "fabienne" en UK!

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Affaire Epstein

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Archives du blog