mardi 26 novembre 2019

L'armée chilienne soupçonnée d'avoir torturé et tué une artiste de rue



Alors que le Chili fait face à des manifestations violentes depuis octobre, la mort de Daniela Carrasco, une mime qui manifestait pacifiquement, a secoué le pays. Retrouvée pendue, des femmes et associations accusent les forces de l'ordre et affirment qu'elle a été violée et torturée.


Connue sous le nom de "El Mimo", Daniela Carrasco était une artiste de rue âgée de 36 ans. Elle était l'une des figures emblématiques des manifestations qui font rage à travers le Chili, depuis le début d'un mouvement social sans précédent, lancé le mois d'octobre dernier.


Figure des manifestants chiliens

Protestant d'abord contre l'augmentation du prix du ticket de métro à Santiago, le mouvement a fini par s'ériger en dénonciation des disparités socio-économiques, de plus en plus importantes au Chili. Chaque semaine depuis, des milliers de Chiliens défilent, et font face à une répression extrêmement violente, qui inquiète Amnesty International. 23 morts sont pour l'instant à déplorer, et plus de 2400 blessés.

Daniella Carrasco a été retrouvée pendue à une clôture, le 20 octobre, dans un parc situé au Sud de Santiago, Chili, après avoir manifesté pacifiquement.


Immédiatement, les policiers ont affirmé qu'il s'agit d'un suicide. Mais de plus en plus d'associations et manifestantes soupçonnent les forces de l'ordre d'être à l'origine de ce qu'elles estiment être un assassinat. 
Les soupçons des associations

Daniela Carrasco avait été arrêtée par des militaires le 19 octobre, dans les rues de Santiago au Chili, lors d'une manifestation. C'est la dernière fois où elle a été vue vivante, rapporte Elle Italia. 


La section chilienne du collectif Non una di meno ("Pas une de moins") affirme qu'il s'agit d'un meurtre. Sur son compte Twitter, l'association a même affirmé que la mime a été "violée, torturée" puis tuée et "montrée comme un trophée, en guise d'avertissement à tous les autres".

Demande de vérité

Plusieurs collectifs féministes et associations de défense des droits humains parlent d'un féminicide d'État, et demandent la vérité et la justice pour Daniela Carrasco.

Samedi 23 novembre, une manifestation s'est tenue à Rome contre les violences envers les femmes, tout comme dans plusieurs villes de France. Selon l'Express, on a pu y voir des pancartes en référence à l'affaire, sous les slogans "Je suis Daniela Carrasco" ou "Je suis la mime".

Source: Marie Claire


6 commentaires:

  1. Faut pas trop leur en vouloir, c' est une vieille habitude chez les militaires chiliens, de torturer et de tuer les artistes populaires de qualité ; comme Victor Jara en 1973.

    Source:
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/au-chili-les-magnifiques-chansons-de-victor-jara-qui-percent-le-silence-du-couvre-feu_fr_5db082d2e4b0131fa99851dd

    Nostalgie avec Gilles Servat:
    https://www.youtube.com/watch?v=SsxRM1jzkcU

    RépondreSupprimer
  2. La France ne fait pas mieux, l'assassinat de Coluche ne fait plus aucun doute.

    Paix à l'âme de Daniela.

    RépondreSupprimer
  3. Il y a quelques heures, j'avais, ici-même, posté une vanne, extrêmement ironique, qui n'a pas été perçu à sa juste valeur.

    Je me dois d'en donner l'explication.

    Pour rappel, la vanne, était celle-ci à quelques mots près :
    " Puisque c'est une myme, la pendaison fait partie de son art ... "

    Je comprends que cette ait pu générer un émoi négatif.

    Cependant, voilà ce qui a motivé ma pensé lorsque j'ai écrit cette vanne : à votre avis, à quoi ont pensé ceux qui ont fait exécuter cette pauvre femme ?

    Ne sont-ce pas les mêmes satanistes derrière la mort d'un Coluche, d'un Balavoine, ou de cette Daniela ?

    Coluche adorait la moto : il en est mort.
    Balavoine venait de faire un rêve d'accident d'hélicoptère, 4 jours plus tard il en meurt.
    Cette femme était une myme, et la voilà pendu, un genre de nature morte, ce qui ne manque pas d'ironie car la nature-morte fait partie intégrante de l'art, en peinture notamment, c'est une scénographie d'un genre macabre, sur le plan du concept il y a de l'idée, je veux dire par-là qu'entre une nature-morte, une pendute, et une artiste qui emmerde le pouvoir en place, y'a une certaine suite logique qui mène à la case cimetière, c'est clair et nette.

    Voilà ce que j'avais voulu dire par ma vanne.
    Je pensais que les gens qui consultent ce site avaient un peu plus de grandeur d'esprit que de vociférer des insultes immédiatement, genre : " espèce de sataniste " ...

    Ce sont ceux qui ont assassiné ces gens qui sont des satanistes, pas moi, qui ne fait que rédiger des vannes, parce que j'ai compris que la façon dont certaines personnalité meurent ne vient bizarrement, étrangement, jamais en décalage avec leurs activités personnelles.

    Par exemple, et pour en prendre un dernier, Claire Séverac est morte en 2 mois de quelques cancers dit " foudroyant ", alors qu'elle dénonçait précisément le complot contre les peuples concernant les vaccins, et tout plein d'autres choses ...

    Bref ... Essayez, à l'avenir, de raisonner, que de réagir ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils réagissent sous l'émotion. Pour l'instant toujours pas de terre en paix. C'est quoi ces humains de cons ? Une création loupée ?

      Supprimer
    2. Salut Anonyme du 27/11 @17h36.

      D'habitude, j'aime beaucoup raisonner avec les personnes, et montrer le lien qui a été écrit dans ce vieux Livre des livres.

      Mais ce soir, je ne me sens pas dans cette habitude. En effet, bien que j'aimerai vraiment te montrer ce qu'il y a dans ce Livre fascinant, j'ai compris que sur internet, ce n'est pas un terrain de libre expression, propice à la transmission de la Connaissance de ce Livre.

      Je vais même aller plus loin : ne sachant pas qui tu es personnellement, alors même que ton questionnement m'aide à comprendre quel cheminement de pensée il me serait facile d'entreprendre dans un esprit de partage, je me méfie d'autant plus, car je me souviens de ma vie passé. Elle a beau être du passé en ce qui me concerne, l'état d'esprit qui opérait dans les personnes que je fréquentais est toujours d'actualité.

      Je note également que ces 2 questions sont fortement polarisées, sans aucunes ouvertures d'esprits, sans aucune forme de pitié pour celles et ceux qui n'ont pas de quoi vivre autrement. Je ne suis pas leur juge, je ne peux pas lire dans leurs cœurs, pour comprendre ...

      Tout ce que je peux t'inviter à constater en toutes neutralité, c'est que ces humains ont leurs libre-arbitre, et vois par toi-même dans quel monde l'on vit ... Selon toi, est-ce que l'humain est le mieux à même de définir ce qui est bien, de ce qui est mal ?

      Oui, la neutralité n'existe pas. Je ne suis pas neutre, par choix. Je fais usage de mon libre-arbitre dans le sens qui m'a plu de le faire. J'ai fait mien, de considérer que je ne suis pas apte à décider par moi-même de ce qui est bon ou mauvais.

      J'aimerai vraiment en dire beaucoup plus, mais je respecte la limite qui m'a clairement été rappelé. Je fais le choix explicite de la respecter.


      Alors on pourrait me reprocher un certain nombre de choses ... Je m'y attends. Je pourrais y répondre si mes mains ne sont pas coupées d'ici là. Et bien que je pense qu'elles ne le seront pas, je ne suis pas pour autant certain de prêter une attention soutenue à ce qui s'appelle "la mauvaise foi" ...

      Beaucoup d'apostat font partie de mes ennemis. J'en suis tout à fait conscient. Et n'ai pas pour mission d'éclairer leurs esprits. C'est pourquoi je respecte la limite qui m'a été offerte. Un proverbe du sage Roi Salomon exprime que marcher dans la discipline, c'est être astucieux. Alors, je me fais petit, pour être astucieux.

      Peu importe mes capacités, et mes facilitées d'argumentation qui font de moi quelqu'un de différent.

      "Car qui me rends différent d'un autre ? Oui, qu'ai-je que je n'ai reçu ? Si donc je l'ai reçu, pourquoi me vanterais-je comme si je ne l'avais pas reçu ? " ...

      Bon courage ...

      Supprimer
  4. témoignage poignant d'une maman sur le site FB collectif lubrizol; nolween enceinte lors du sinistre de lubrizol a donné naissance à un bébé 1 mois après l'incendie, habitant à 50m à vol d'oiseau du sinistre ; sa belle petite a été transférée en urgence d'une clinique au CHU de Rouen; elle est en réanimation sous assistance respiratoire n'arrivant pas à respirer, et on vient de lui indiquer que son pronostic vital est engagé; les médecins pratiquent l'omerta, refusant de parler de lubrizol et prétendent ne pas connaître l'origine de sa pathologie. La maman est désemparée...
    https://www.facebook.com/groups/717847215379841/

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

False flag Douma

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Contre la désinformation

Archives du blog