mardi 12 novembre 2019

Les Etats-Unis une fois encore impliqués dans le coup d'état en Bolivie






Le média numérique bolivien Erbol a publié une série de 16 enregistrements audios impliquant directement les dirigeants de l'opposition, organisant un coup d'État contre le gouvernement du président Evo Morales, qui aurait été coordonné par l'ambassade américaine dans le pays.


Selon les médias, les sénateurs américains Ted Cruz, Marco Rubio et Bob Menéndez seraient impliqués dans le plan , en restant en contact direct avec l'opposition en Bolivie afin de parvenir à un éventuel changement de régime dans le pays. De même, Manfred Reyes Villa , officier à la retraite et ancien préfet de Cochabamba et demandeur d'asile aux États-Unis après avoir été accusé de corruption en 2009 , a également été cité comme l'un des architectes de l'opération de coup d'État à l'étranger.

Les audios mentionnent également des appels de leaders de l'opposition à brûler les bâtiments du parti gouvernemental et à organiser une grève générale à travers le pays. Dans tout cela, une éventuelle attaque contre l'ambassade de Cuba serait inclus , très similaire à ce qui s'était passé lors du coup d'État contre le président du Venezuela, Hugo Chavez, en 2002.

Les médias locaux soulignent que le plan déstabilisateur aurait été coordonné par l'ambassade américaine en Bolivie avant les élections et citent les sénateurs américains Ted Cruz et Marco Rubio, qui auraient des contacts directs avec l'opposition bolivienne dans le cadre de la stratégie. de renversement de Morales.

Le plan était axé sur le fait que si Evo Morales remportait les élections du 20 octobre, un gouvernement de transition civilo-militaire serait mis en place. Le nouveau gouvernement alléguerait des fraudes dans le processus électoral et ne reconnaîtrait pas la victoire électorale de Morales .

Dans des audios divulgués par des plates-formes sociales, les dirigeants de l'opposition ont appelé à incendier les bâtiments du parti gouvernemental, à organiser une grève générale dans tout le pays et à attaquer l'ambassade de Cuba dans le pays.

La publication des enregistrements survient au beau milieu de la crise politique qui a suivi le triomphe électoral d'Evo Morales, accusé de fraude par l'opposition.

Il y a quelques semaines, dans un discours, le président Evo Morales avait évoqué des prétendus projets de coup d'État et indiqué que son gouvernement disposait des enregistrements. Ni l’opposition ni l’ambassade des États-Unis n’ont fait référence à la fuite des audios.

[...]


Source : Hilo Directo

Traduction: Fawkes News

6 commentaires:

  1. boule de flipper

    Cela ne pourrait pas arrivé avec la démocratie directe. Cela ne peut se produire que dans le cadre d' une organisation pyramidale du pouvoir car, lorsque le pouvoir est concentré entre quelques mains, il devient fragile et facilement vulnérable. Ce qui devient hautement improbable lorsque la multitude a pris le pouvoir. La pyramide c' est la mort, l' holostructure (la démocratie directe) c' est la vie.

    La démocratie directe, c' est maintenant et c' est par ici:
    https://framavox.org/g/NsLvMmKc/parlement-direct-en-travail-2-organe-de-contr-le-populaire-national-ocp-n-

    RépondreSupprimer
  2. Tout comme le tremblement de terre....haarp
    Ces yankees et leurs amis ...les ancien esclaves sont responsables de toute la merde du monde....entre autre
    Leurs amis allemand sont de la partie aussi et nous l'ont bien mit profond
    Dev

    RépondreSupprimer
  3. Article trouvé sur un blog qui décrit parfaitement les raisons (toujours les mêmes) de ce coup d'État en Bolivie :

    BOLIVIE : ce que le putschistes, les dirigeants US et l'Union européenne ne pardonnent pas à Evo Moralès
    Publié le 12 novembre 2019 par FSC

    Ils osent évoquer la démocratie, les élections ... pour justifier leur coup d'état.

    Ce qu'ils cachent ce sont les avancées démocratiques, sociales et démocratiques mises en oeuvre par le pouvoir bolivarien, cela en faveur des plus pauvres, des déshérités, des indigènes pour la première fois représentés au plus haut niveau de l'état.

    Réaction de classe, racisme voilà le contenu réel de leurs motivations et de leur positionnement !

    Un aperçu de ces avancées :



    Dans une Amérique latine bousculée par une série de crises politiques et économiques parfois aiguës, le pays, de l’avis des observateurs de tous bords, se porte exceptionnellement bien. La nationalisation des ressources stratégiques [1] et la redistribution des recettes de l’Etat ont permis une stabilité politique inédite (si l’on excepte quelques épisodes de tensions et de contestations) grâce à la mise en place de programmes d’accès au travail, à l’éducation et à la santé.

    Dans un contexte de croissance soutenue, le PIB a bondi de 9 milliards de dollars à plus de 40 milliards, les réserves de change se maintiennent à la hausse, l’inflation est maintenue sous contrôle, le salaire réel a augmenté et, de 59,9 % en 2005, le taux de pauvreté était descendu à 36,4 % fin 2017 (l’extrême pauvreté passant de 38 % à 15 %, soit une baisse de 23 points). On évitera le mot « miracle », beaucoup restant à faire, mais l’appréciation positive de tels résultats dans le pays considéré depuis des lustres comme « le plus pauvre d’Amérique latine » n’a rien d’une vue de l’esprit.

    ​​​​​​​Cerise sur le gâteau, a contrario des politiques réactionnaires et régressives en Europe et en France en matière de retraite, l'âge de la retraite venait de tomber de 60 à 58 ans !

    Vous avez bien lu : recul de l'âge de départ à la retraite de

    60 à 58 ans voire de 67 à 58 !

    Voilà ce qui constitue un scandale pour l'oligarchie internationale et européenne à l'heure où partout ils veulent diminuer les pensions et faire partir en retraite les travailleurs toujours plus tard.

    Comme c'est le cas avec la contre-réforme macronienne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Evo Morales, président marxiste, a tout de même mis en œuvre une politique qui a entraîné une réduction significative de la pauvreté, de l’analphabétisme et des inégalités. C’était d'ailleurs un proche du président vénézuélien Hugo Chávez, la bête noire des USA qui voulaient mettre à sa place le juif Juan Guaido que l'on voit ici posant avec deux hommes, Jhon Jairo Durán Contreras, alias «el Costeño» ou «el Menor» et Albeiro Lobo Quintero, alias «el Brother», membres de «Los Rastrojos», une bande de «narcotrafiquants et paramilitaires» colombiens.
      https://static.iris.net.co/semana/upload/images/2019/9/12/631630_1.jpg
      Les deux photos ont été prises fin février 2019, lorsque l’opposant était passé en Colombie pour superviser l’envoi d’aide humanitaire vers le Venezuela, une opération qui avait finalement échoué. Alors que la pression internationale était au plus fort contre le gouvernement de Nicolas Maduro, la Russie, par la voix de la porte-parole de son ministère des Affaires étrangères Maria Zakharova, avait alors accusé les Etats-Unis, qui soutenait cette opération, de se servir de l’aide humanitaire à destination du Venezuela comme le «prétexte pour une action militaire».

      Il est vrai aussi qu’ Evo Morales faisait la promotion de l’animisme précolombien dont les principes devaient, selon lui, inspirer les diverses autres religions. « Le respect des droits de la Terre-Mère (la Pachamama ) est plus important que le respect des droits de l’homme. » disait-il.

      Mais qui le suivait ? Le pape François ! Ce qui a causé un sacré problème lors du synode pour l'Amazonie comme l'explique ici Laura :
      https://effondrements.wordpress.com/2013/02/14/le-dernier-renoncement-de-pierre-avant-lanti-pape/comment-page-5/#comment-44653

      Supprimer
  4. Trump aime le pétrole syrien et il adore aussi le lithium bolivarien!

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Google pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

False flag Douma

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Contre la désinformation

Archives du blog