samedi 28 décembre 2019

Indignation : Novartis joue à la loterie pour offrir à cent bébés son médicament vendu...2 millions d'euros



On peut constater dans cette affaire 3 indécences. La première, le prix exorbitant du médicament. La seconde, le procédé mercantiliste abjecte de la roulette russe pour soigner des enfants condamnés. Enfin, rappelons que Novartis se porte très bien financièrement et n'a pas besoin de vendre un médicament à un tel prix. Le laboratoire suisse a un chiffre d'affaires de 51,90 milliards de dollars (croissance de 9%) et affiche un bénéfice net de 12,61 milliards. Cette année, Novartis annonce une croissance du chiffre d'affaires de 13% au troisième trimestre.

 Le laboratoire compte bien se remplir davantage les poches en exploitant ce médicament pourtant financé par l'argent des dons du Téléthon. On notera au passage que ce médicament ne recense aucun effet secondaire ce qui est particulièrement rare, pour ne pas dire unique. Est-ce vraiment le cas ou ces enfants serviront-ils de cobayes pour un médicament peu ou pas testé jusque là? Ceux qui n'auront pas eu la chance d'être tirés au sort ou d'être nés dans une riche famille ne peuvent compte que sur des opérations de financement collaboratif pour espérer survivre. On dit merci Novartis... Fawkes

-------


L’affaire n’a curieusement pas encore été reprise par les médias généralistes français – à la différence de la Belgique. Une affaire développée par Reuters. Résumons-là. Elle concerne le Zolgensma®, un espoir médicamenteux majeur contre une maladie neuromusculaire incurable d’origine génétique : l’amyotrophie spinale (SMA).
Ce traitement vient d’être commercialisé aux États-Unis à un prix dépassant tous les records ; 2,125 millions de dollars l’injection unique, soit environ 1,9 million d’euros.  Un dossier qui éclaire de manière exemplaire les sombres coulisses de la fixation du prix des médicaments véritablement innovants. Un dossier dont nous avons exposé les différentes pièces sur Slate.fr : « À quel prix le Zolgensma®, le médicament le plus cher du monde, sera-t-il vendu en France ? »
« Novartis annonce la mise en place d’un programme d’accès gratuit à Zolgensma®, la thérapie génique autorisée aux USA pour l’amyotrophie spinale et en cours d’autorisation en Europe et au Japon. Selon des modalités très particulières… vient de faire savoir l’AFM-Téléthon.  Le laboratoire suisse et sa filiale Avexis prévoient de mettre gratuitement à disposition, en 2020, 100 doses de thérapie génique pour les bébés de moins de deux ans dans les pays qui n’ont pas encore aujourd’hui d’autorisation de mise sur le marché. »
Mise en compétition de plusieurs milliers d’enfants à travers le monde
En pratique cette mise à disposition se fera par « tirage au sort des bébés de moins de deux ans éligibles à la thérapie génique dont les dossiers médicaux auront été adressés au laboratoire par leurs médecins ». Un tirage au sort hebdomadaire sans précédent qui va mettre en compétition plusieurs milliers d’enfants à travers le monde. 
L’AFM-Téléthon « s’indigne qu’un tel programme basé sur un tirage au sort ait pu être imaginé et, a fortiori, proposé  à des parents dont l’enfant atteint d’une amyotrophie spinale sévère est condamné à mourir à court terme. Comment peut-on envisager un instant que la vie d’un enfant puisse être le gros lot d’une loterie ? ». C’est là une question d’autant plus légitime que ce médicament est le fruit d’une avancée majeure réalisée pour partie par une équipe de recherche française dirigée par Martine Barkats chez Généthon, une structure créée grâce à l’énergie et au fruit des opérations caritatives de l’AFM-Téléthon.
Pour sa part l’Observatoire de la transparence  dans les politiques des médicaments estime que le hold-up du géant Novartis doit prendre fin :
« Ce traitement a été développé grâce à l’argent du Téléthon, et donc des dons défiscalisés, en France comme en Belgique. Il est plus que temps de récupérer NOTRE médicament. Les gouvernements ont le devoir de recourir à des dispositions prévues par le droit international de l’Organisation Mondiale du Commerce, mais aussi les droits nationaux : la licence d’office. Nous appelons donc le ministère français des Solidarités et de la Santé à entamer les démarches administratives en ce sens. »
Question : quand Agnès Buzyn entamera-t-elle de telles démarches ?
Source:  Jean-Yves Nau (journaliste et docteur en médecine)

0 Commentaires:

Publier un commentaire



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archive du blog