vendredi 21 février 2020

Des scientifiques ont bien créé un virus chimère transmissible à l'homme basé sur une souche de coronavirus (MAJ)



MAJ: Lorsque j'ai publié cet article, une information importante m'a échappée. Un scientifique de l'institut de virologie de Wuhan a participé à cette expérience (avec des américains de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill) et pas n'importe qui. Il s'agit de Zhengli Shi qui était la chef de service de cet institut jusqu'en mars 2016. Il s'agit précisément du laboratoire P4 déjà évoqué sur le site. Donc les débunkers qui prétendent que ce laboratoire ne travaille pas sur les coronavirus mentent. Ils ont fait pire que ça: ils ont créé un virus pathogène pour l'homme de toute pièce.

 Et cette Zhengli Shi semble être une experte précisément dans ce domaine. Elle a publié de nombreuses études sur les souches de coronavirus issues de chauves-souris et ce depuis une quinzaine d'années. En définitive, cette étude et d'autres montrent que cette scientifique a trouvé dès 2015 la «clé» pour que le coronavirus franchisse la barrière des espèces et infecte directement le corps humain.


-------

L'étude indique aussi que, selon leur expérience, les thérapies classiquement utilisées en médecine comme la vaccination ou les anticorps monoclonaux seraient inefficaces face à un tel virus. Nous avons donc des scientifiques qui s'amusent à rendre pathogènes pour l'homme des virus qui ne le sont pas au départ et qui viennent nous dire que cela peut poser un problème à l'avenir. 

Qu'est-ce qui est  plus risqué? Qu'un virus mute tout seul ou que des scientifiques fous créent sciemment des virus transmissibles à l'homme? Étonnement, il existe justement un spécialiste des coronavirus de chauves souris...à Wuhan. Selon une récente estimation, le coronavirus chinois pourrait infecter les deux tiers du globe. Le professeur en épidémiologie Marc Lipsitch affirme que "nous devrions nous préparer à l’équivalent d’une très, très mauvaise saison de grippe, ou peut-être la pire saison de grippe des temps modernes".

Selon Thailand Medical News, 1700 soignants ont été contaminés à ce jour et la fin de l'hiver n'arrêtera pas le coronavirus (actuellement, il fait entre 29 et 35 à Singapour et les cas se poursuivent). Son taux de reproduction serait de 4,7-6,6. C'est 2-3X plus que la grippe qui oscille entre 1,5-3. Un malade peut donc en contaminer 5 ou 6 (ce qui est bien plus également que ce qu'avait indiqué l'OMS). On apprend aussi que certains patients sont réinfectés peu de temps après leur guérison et alors qu'ils ont surmonté l'infection la première fois, la seconde les fait mourir d'une insuffisances cardiaque. Ou-a-t-on vu un virus pareil qui ne confère même pas une immunité satisfaisante après en avoir guéri? Ce virus semble être un cauchemar. Fawkes

-------

Une expérience qui a créé une version hybride d'un coronavirus de chauve-souris - une version liée au virus qui cause le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) - a déclenché un nouveau débat sur la question de savoir si les variantes de laboratoire d'ingénierie de virus avec un potentiel pandémique valent la peine compte tenu des risques.

Dans un article publié dans Nature Medicine le 21 décembre 2015, des scientifiques ont enquêté sur un virus appelé SHC014, qui se trouve dans des chauves souris en Chine. Les chercheurs ont créé un virus chimérique, composé d'une protéine de surface de SHC014 et de l'épine dorsale d'un virus du SRAS qui avait été adapté pour se développer chez la souris et pour imiter la maladie humaine. La chimère a infecté les cellules des voies respiratoires humaines - prouvant que la protéine de surface de SHC014 a la structure nécessaire pour se lier à un récepteur clé des cellules et les infecter. Il a également causé des maladies chez les souris, mais ne les a pas tuées.

Bien que presque tous les coronavirus de chauves-souris isolés n'aient pas pu se lier au récepteur humain clé, SHC014 n'est pas le premier à pouvoir le faire. En 2013, les chercheurs ont signalé cette capacité pour la première fois dans un coronavirus différent isolé de la même population de chauves-souris 2 .

Les résultats renforcent les soupçons selon lesquels les coronavirus de chauves-souris capables d'infecter directement les humains (plutôt que de devoir d'abord évoluer dans un hôte animal intermédiaire) pourraient être plus courants qu'on ne le pensait, selon les chercheurs.

Mais d'autres virologues se demandent si les informations tirées de l'expérience justifient le risque potentiel. Bien que l'ampleur de tout risque soit difficile à évaluer, Simon Wain-Hobson, virologue à l'Institut Pasteur de Paris, souligne que les chercheurs ont créé un nouveau virus qui «se développe remarquablement bien» dans les cellules humaines. «Si le virus s’échappait, personne ne pourrait prédire sa trajectoire», dit-il.

Création d'une chimère

L'argument est essentiellement une reprise du débat sur l'opportunité d'autoriser la recherche en laboratoire qui augmente la virulence, la facilité de propagation ou la gamme d'hôtes d'agents pathogènes dangereux - ce que l'on appelle la recherche sur le `` gain de fonction ''. En octobre 2014, le gouvernement américain a imposé un moratoire sur le financement fédéral de ces recherches sur les virus qui causent le SRAS, la grippe et le MERS (syndrome respiratoire du Moyen-Orient, une maladie mortelle causée par un virus qui passe sporadiquement des chameaux aux humains).

La dernière étude était déjà en cours avant le début du moratoire américain, et les National Institutes of Health (NIH) des États-Unis lui ont permis de procéder alors qu'elle était en cours d'examen par l'agence, explique Ralph Baric, chercheur en maladies infectieuses à l'Université de Caroline du Sud de Chapel Hill, co-auteur de l'étude. Le NIH a finalement conclu que le travail n'était pas assez risqué pour tomber sous le coup d'un moratoire, dit-il.

Mais Wain-Hobson désapprouve l'étude car, dit-il, elle offre peu d'avantages et révèle peu sur les risques que le virus sauvage SHC014 constitue chez les chauves-souris pour l'homme.

D'autres expériences de l'étude montrent que le virus des chauves-souris sauvages devrait évoluer pour représenter une menace pour l'homme - un changement qui pourrait ne jamais se produire, bien qu'il ne puisse pas être exclu. Baric et son équipe ont reconstruit le virus sauvage à partir de sa séquence génomique et ont constaté qu'il se développait mal dans les cultures de cellules humaines et ne causait aucune maladie significative chez la souris.

«Le seul impact de ce travail est la création, dans un laboratoire, d'un nouveau risque non naturel», reconnaît Richard Ebright, biologiste moléculaire et expert en biodéfense à l'Université Rutgers de Piscataway, New Jersey. Ebright et Wain-Hobson sont tous deux des critiques de longue date de la recherche sur le gain de fonction.

Dans leur article, les auteurs de l'étude concèdent également que les bailleurs de fonds pourraient réfléchir à deux fois avant d'autoriser de telles expériences à l'avenir. "Les comités d'examen scientifique peuvent juger les études similaires sur la construction de virus chimériques basées sur des souches en circulation trop risquées", écrivent-ils, ajoutant qu'une discussion est nécessaire sur "si ces types d'études sur les virus chimériques justifient une enquête plus approfondie par rapport aux risques inhérents impliqués".

Recherches utiles

Mais Baric et d'autres disent que la recherche a eu des avantages. Les résultats de l'étude «font passer ce virus d'un pathogène candidat émergent à un danger clair et actuel», explique Peter Daszak, co-auteur du document de 2013. Daszak est président de l'EcoHealth Alliance, un réseau international de scientifiques, dont le siège est à New York, qui échantillonne les virus des animaux et des personnes dans les points chauds des maladies émergentes à travers le monde.

Les études testant des virus hybrides dans des cultures de cellules humaines et des modèles animaux sont limitées dans ce qu'elles peuvent dire sur la menace posée par un virus sauvage, reconnaît Daszak. Mais il fait valoir qu'ils peuvent aider à indiquer quels agents pathogènes devraient être priorisés pour une recherche plus approfondie.

Sans ces expériences, dit Baric, le virus SHC014 ne serait toujours pas considéré comme une menace. Auparavant, les scientifiques avaient cru, sur la base de la modélisation moléculaire et d'autres études, qu'il ne devrait pas pouvoir infecter les cellules humaines. Les derniers travaux montrent que le virus a déjà surmonté des barrières critiques, telles que la possibilité de se verrouiller sur les récepteurs humains et d'infecter efficacement les cellules des voies respiratoires humaines, dit-il. "Je ne pense pas que vous puissiez ignorer cela." Il prévoit de poursuivre les études sur le virus chez les primates non humains, ce qui pourrait fournir des données plus pertinentes pour l'homme.

Lien connexe:


Un scientifique chinois a découvert que « le coronavirus tueur provient probablement d’un laboratoire de Wuhan »


Source: Nature

Traduction: Fawkes News

16 commentaires:

  1. Très intéressant,d'ailleurs de plus en plus de monde sont septiques sur l'origine naturelle de ce virus.
    j'ai vu aune info assez terrifiante comme quoi le virus pouvait abîmer les tissus cardiaque chez les personnes réinfectées et provoquer des morts par insuffisances cardiaques
    https://www.taiwannews.com.tw/en/news/3876197

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'ai rajouté le lien dans l'intro de l'article avec d'autres informations du jour. Je n'ai jamais entendu parler d'un virus pareil. A quoi bon développer un vaccin d'ailleurs puisque cette maladie ne semble même pas immunisante.

      Un vaccin n'est pas censé faire ce que le corps n'est pas capable de faire lui-même (via la production d'anticorps quand on attrape la maladie). Je ne comprend pas comment ces gens ont pu vaincre la maladie une fois et être réinfecté aussi vite après. C'est une autre différence fondamentale avec la grippe.

      Supprimer
    2. ça pose énormément de questions sur l'origine du virus,le fait que les personnes asiatiques seraient davantage touchées et en danger avec ce virus, reste une spéculation, mais si ça s'avère vrai, une implication des USA est une possibilité tout autant qu'une expérience des Chinois qui aurait mal tournée, après pour l'hypothèse de Guidestones,des sociétés secrêtes... (sans incidence particulière sur les asiatiques) visant à réduire l'humanité, ça peut se tenir, mais ça se heurte au fait que ce virus à le pouvoir de complètement paralyser le systèmes de santé, sociaux,politiques et économiques de tous les pays en plus de pouvoir toucher n'importe qui....Donc je vois pas l'intérêt de provoquer un chaos mondial, sauf si ils sont prêts à cela et qu'il n'y a pas d'autres solutions pour eux pour réduire considérablement le nombre d'hommes sur Terre.

      Supprimer
    3. Apparemment tu n'as pas pris connaissance des liens concernant l'économie transmis dans ma réponde à l'un de tes commentaires dans l'article précédant.
      C'est dommage.
      Les élites sataniques qui nous gouvernent n'ont plus rien à faire de l'économie réelle dite productive (celle qui permet au citoyen lambda de vivre).
      Ils fonctionnent avec l'économie financiarisée de marché, la spéculation et l'argent gratuit (essentiellement pour eux) de la planche à billets des banques centrales.
      Que l'économie et les services sociaux s'effondrent c'est ce qu'ils recherchent...
      Pour les prochaines années, il est prévu que la robotisation détruise des milliards d'emplois rendant beaucoups d'humains obsolètes considérés comme des bouches inutiles à nourrir ne produisant plus tout en consommant des ressources qu'ils préfèrent se réserver.

      La dépopulation mondiale a toujours été leur objectif depuis bien longtemps, la pandémie organisée en train de nous toucher n'est qu'une accélération de leur agenda.

      Supprimer
    4. La dépopulation mondiale a toujours été leur objectif depuis bien longtemps .

      J'en rajouterai même +++
      Leurs objectifs c'étais de laisser la population mondial de proliférer pour ensuite les exterminés à petit feux voir en masse sur la fin . Ceci pour engendrer des grandes souffrances afin de former un égrégore de noirceur qui profite au maitre de ce monde , en empêchant l'élévation de la conscience qui mettrai à mal leurs plans diabolique .

      Quoiqu'il en soit je ne crain absolument pas pour ma santé avec ce virus .
      Eau Marcel Violé . Pépins de pamplemousse ( la vrais ) . Argent colloidal .Argile , Noni et j'en passe .
      Bien à vous .

      Supprimer
    5. J'ai oublié les anneaux de George Lakhovsky en cuivre autour du cou pour tonifier votre biochamp- électromagnétique . Essayez et vous m'en direz des nouvelles sur votre forme , la récupération sur les douleurs .............

      Supprimer
    6. Bonsoir chers ami-e-s virtuels.

      @Guy-Fawkes. Merci énormément pour l’investissement désintéressé, honnête, fouillé, impartial et tant "étant".
      Que peut te reprocher le lambda( comme je l'ai lu à plusieurs reprises dans des commentaires), joufflue de trop de merdias et de prêt-à-penser, d'une ligne éditoriale assumée d'un web-master honnête, partageant gratuitement ses recherches, donnant un espace pour qui veut vraiment échanger.( trolls en sus)
      ce message t’étant adressé, nul besoin de l'éditer.
      Simplement,lecteur journalier de ton blog, ne commentant pratiquement jamais mais appréciant ton travail, fatigué de ces individus pensant détenir la science infuse, critiquant un investissement demandant une rigueur et un temps pris pour l'autres, avec des aléas incertains.
      Bref, ne lâches rien cher Guy, nous sommes la majorité silencieuse soucieuse du bien-être du TOUT.
      Des sachants n'exprimant que les aquis qu'ils peuvent argumenter. Jamais fermé aux suggestions constructives.

      bonne continuation.

      Nûr Ed-Dînne

      Supprimer
    7. "Donc je vois pas l'intérêt de provoquer un chaos mondial, sauf si ils sont prêts à cela et qu'il n'y a pas d'autres solutions pour eux pour réduire considérablement le nombre d'hommes sur Terre."

      >> quand ce sera le KO, les gens vont accepter l'antichrist comme sauveur. Il guérira les malades... avec toutes sortes d'astuces. Fournira à manger...

      C'est le but premier des lucifériens => mettre Satan au dessus de Dieu et dire qu'il est Dieu dans un lieu saint. Le pape agit aussi dans ce sens avec œcuménisme qui arrive en Mai 2020.

      Ne prenez pas la marque de la bête qui sera imposée.

      Supprimer
  2. Bonjour. Je prends le pari qu'il est prévu pour se dupliquer un certain nombre de fois , avant de s'évanouir dans la nature. Bon si après il mute accidentellement avec la peste bulbonique, nos zelites auront une vraie raison de se faire dessus, parce que pour l'instant je ne les ai pas encore vu trembler. Lulu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, je ne parirais pas contre toi, tu pourrais bien avoir raison.
      L'avantage d'une bonne pandémie c'est de ne détruire que les humains pas les biens.

      Quand à moi, je prends le paris que l'activation de ce virus chimère covid-19 à un lien avec le rayonnement 5G.

      Supprimer
    2. Bingo...
      Quelle sont les rapports entre 5G , électromagnétisme , vaccination , médicaments et alimentation et aluminium ???
      Voyez les comptes rendus du Professeur Fourtillan sur l'alu et comment le chélaté efficacement.
      Travaux de Maurice Fillion Robin sur les ondes
      tous ce combine et forme une synergie

      Ce qu'il faut surtout retenir c'est que les gens n'ont plus de système immunitaire et surtout plus de cerveaux

      Supprimer
  3. Le véritable problème c'est la contamination d'espèces comme les rats, souris et cafards si le virus peut rester en veille sur eux.

    Cela signifirait que plus jamais les villes ne seraient suffisament sures pour êtres habitables.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Ci-joint un rapport qui indique une distance de 280m entre le marché de fruit de mer et un labo de virologie

    https://fr.scribd.com/document/447056518/Originsof2019-NCoV-XiaoB-Res#download&from_embed

    RépondreSupprimer
  5. Il existe peut être un moyen d'élaborer un traitement naturel....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voyez mes commentaires Unknown15 février 2020 à 17:04

      Supprimer
  6. Pardon j'avais oublié. Agenda 21. Agenda 21. Agenda 21....en 2021 au 21 ème siècle... Bonne soirée. Lulu.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog