vendredi 1 mai 2020

Selon une étude de l'Université de Turin, la vitamine D peut réduire le risque d'infection au Covid-19 (MAJ)



MAJ 01/05/20:
Deux nouvelles études révèlent le lien étroit entre manque de vitamine D et covid-19. Sur 104 patients dans un état critique/sévère, 92% étaient en manque de vit. D. Dans cette autre étude sur 20 patients, tous ceux de moins de 75 ans qui étaient en soins intensifs souffraient également d'une déficience (parfois sévère) de cette vitamine essentielle pour le réponse immunitaire face aux infections.


 Il est grand temps que les gens se complémentent s'ils n'ont pas pris de vitamine d pendant l'hiver et surtout que chacun s'expose dès que possible au moins 30 minutes par jour au soleil sans crème solaire. Pour cette raison, le confinement est problématique pour beaucoup de gens qui n'ont pas de balcon (sans parler du fait que l'isolement et la dépression que cela peut provoquer nuit à l'immunité des personnes les plus fragiles.)
--------

Une nouvelle étude vient aussi confirmer l'intérêt de la complémentation quotidienne en vitamine D en prévention du COVID-19. La dose recommandée est de 2000 UI (unités internationales) par jour. Cela représente en général 7 gouttes de vitamine D dans les produits en pharmacie (à vérifier selon les marques). La complémentation en vitamine C et D restent donc des valeurs sûres. 

Plusieurs personnes se complémentant m'ont confirmé ne pas être tombées malades alors qu'elles vivent avec des personnes atteintes. Idem avec ma voisine qui est pourtant âgée après un mois. Il est donc raisonnable de penser qu'elle a développer des anticorps contre la maladie sans l'apparition de symptômes ce qui est une très bonne nouvelle. Il faudrait des analyses ultérieures pour confirmer cela mais c'est la théorie la plus probable.
------- 

Des niveaux adéquats seraient thérapeutiques pour les personnes déjà infectées, leurs proches, le personnel de santé et les personnes âgées fragiles.

TURIN. La vitamine D pourrait avoir un rôle préventif et thérapeutique dans la gestion de la pandémie de coronavirus. La suggestion vient d'une étude de l'Université de Turin menée par le professeur Giancarlo Isaia, professeur de gériatrie et président de l'Académie de médecine de Turin, et par Enzo Medico, professeur titulaire d'histologie. 

A la suite des récentes recommandations de la British Dietetic Association les deux chercheurs ont étudié le rôle que pourrait jouer la carence en vitamine D, qui affecte en Italie (ndt: en France aussi) une grande partie de la population, en particulier les personnes âgées.

Recherche

Les données issues de la recherche, résumées dans un document, suggèrent aux médecins, en association avec les mesures de prévention générale bien connues, d'assurer des niveaux adéquats de vitamine D dans la population, mais surtout chez ceux déjà infectés, chez leurs proches, chez les personnels de santé, chez les personnes âgées fragiles, chez les hôtes des résidences sociales, chez les personnes cloîtrées et chez tous ceux qui pour diverses raisons ne s'exposent pas adéquatement au soleil. De plus, l'administration de la forme active de la vitamine D, le Calcitriol, par voie intraveineuse chez les patients atteints de Covid-19 et dont la fonction respiratoire est particulièrement altérée, pourrait également être envisagée. Voici quels aliments contiennent de la vitamine D: 


Le rôle sur le système immunitaire

Les indications dérivent de nombreuses preuves scientifiques qui ont montré un rôle actif de la vitamine D sur la modulation du système immunitaire, l'association fréquente de l'hypovitaminose D à de nombreuses pathologies chroniques pouvant réduire l'espérance de vie des personnes âgées, notamment en cas d'infection à Covid-19, un effet de la vitamine D pour réduire le risque d'infections respiratoires d'origine virale, y compris les infections à coronavirus, et sa capacité à contrer les lésions pulmonaires dues à l'hyperinflammation.

Source: La Stampa

Traduction: Fawkes News

-----

[...]

Vitamine D et coronavirus




Impact de la vitamine D sur la détresse respiratoire aiguë


Il n’existe évidemment aucune étude scientifique ayant investigué le rôle précis de la vitamine D dans le cadre de la détresse respiratoire aiguë liée au coronavirus puisque ce virus est trop récent et les données médicales trop faibles.

Néanmoins, ce syndrome de détresse respiratoire est une complication d’autres maladies ou d’interventions chirurgicales comme l’œsophagectomie. On peut aussi l’observer chez les bébés prématurés. Dans tous ces cas il existe des études ayant étudié le lien avec la vitamine D.

Par exemple, une étude Irlandaise dirigée par le Pr Onwuneme à Dublin a montré qu’il y avait un lien entre les niveaux de vitamine D dans le sang des enfants prématurés et leur risque de mourir de problèmes respiratoires ; en particulier quand le taux de vitamine D dans le sang est très bas (inférieur à 30 nmol/L).

En janvier 2020 des chercheurs Égyptiens ont confirmé ces résultats en montrant que la supplémentation en vitamine D chez ces nouveau-nés à la dose de 800 UI par jour, était efficace pour diminuer la sévérité et les complications de cette détresse respiratoire.

Même constat pour des chercheurs de l’université de Birmingham qui ont suivi des adultes après une opération de l’estomac avec un seuil de danger situé vers 25 nmol/L. Ils écrivent : « La vitamine D a une action sur plus de 600 gênes au niveau des alvéoles pulmonaires. Le déficit en vitamine D semble contribuer au développement de la détresse respiratoire aiguë ».

Selon ces chercheurs le déficit en vitamine D contribuerait notamment aux complications bactériennes qui peuvent survenir aussi bien après une opération chirurgicale que consécutivement à une infection par un virus.

Toutes les études n’ont pas cette conclusion puisqu’une étude Coréenne sur une centaine de malades en soins intensifs avec détresse respiratoire n’a pas trouvé de lien franc entre vitamine D et mortalité. Néanmoins, dans cette étude seules 5 personnes avaient des niveaux de vitamines D normaux ce qui rend difficile toute interprétation.

Ces petites études ne permettent donc pas de conclure mais elles laissent penser qu’il est probable qu’un déficit sévère en vitamine D (taux san
guin inférieur à 30 nmol/L environ) joue un rôle négatif dans ce syndrome pulmonaire.


Impact de la vitamine D sur les orages de cytokine


Sur la question des orages cytokiniques et de la libération des cytokines inflammatoires comme l’interleukine-6, les données sont plus nombreuses et plus solides.

Il existe en effet des études in vitro et in vivo sur la vitamine D et ses effets sur l’inflammation. Ces travaux concluent que la vitamine D diminue la libération de cytokines inflammatoires, celles-là même qui provoquent les décès :

En Mai 2017, des chercheurs de l’institut national pour les maladies allergiques et infectieuses (Bethesda, États-Unis) ont suivi plus de 600 malades du VIH pour constater que plus ils manquaient de vitamine D plus l’inflammation et les niveaux d’interleukine-6 étaient élevés et plus les globules blancs s’activaient exagérément.
En janvier 2018, des chercheurs Chinois montraient chez les patients victimes d’accident vasculaire cérébral que plus le taux de vitamine D dans le sang était faible plus les niveaux d’inflammation et de cytokines étaient élevés.

En Avril 2018, des chercheurs Iraniens ont montré que chez des personnes ayant des pneumonies en soins intensifs, la supplémentation en vitamine D permettait de diminuer significativement les niveaux d’interleukine-6, une cytokine pro-inflammatoire.

En Mai 2019, le médecin Polonais Olszowiec-Chlebna et ses collaborateurs ont montré que chez des personnes touchées par la mucoviscidose et ayant une infection pulmonaire, la prise de vitamine D en complément était efficace pour diminuer la libération de différentes cytokines inflammatoires.

En Juillet 2019, des chercheurs Indiens identifiaient un lien inverse entre niveaux de vitamine D dans le sang et niveau de cytokine interleukine-6 chez les malades de la tuberculose.

Là encore les données ne sont pas totalement suffisantes mais indiquent clairement un lien très fort, accompagné d’explications biologiques cohérentes. Manquer de vitamine D est donc très certainement un facteur de risque d’inflammation excessive, y compris au niveau pulmonaire.


Rôle de la vitamine D sur l’immunité


Avant d’aller plus loin, il faut savoir que les infections respiratoires aiguës ne sont pas toutes provoquées par les coronavirus mais aussi par d’autres familles de virus : les virus de la grippe, les adénovirus, les entérovirus, les rhinovirus et bien d’autres.

Sur la question du rôle joué spécifiquement par la vitamine D dans l’immunité, il n’existe pas d’étude sur Covid-19 mais il existe des études globales sur tous les autres virus qui provoquent des infections respiratoires, dont les coronavirus. Voici ce qu’il en ressort :

La plupart des études épidémiologiques trouvent que ces infections respiratoires sont moins courantes dans la population quand les niveaux de vitamine D dans le sang sont élevés (en été par exemple)

En Juin 2013, des chercheurs de l’institut Karolinska (Stockholm, Suède) ont publié une méta-analyse des études ayant utilisé la supplémentation en vitamine D contre ces infections. Ils ont conclu à une diminution du risque de l’ordre de 36%, sous réserve que la supplémentation soit quotidienne avec de petites doses plutôt qu’avec de fortes doses (comme des ampoules d’UVEDOSE par exemple). Les chercheurs écrivent également dans leurs travaux que la vitamine D « étouffe l’inflammation excessive ».

En février 2017, le célèbre journal médical Britannique BMJ publie une nouvelle méta-analyse encore plus rigoureuse et plus complète, totalisant des données sur près de 11 000 personnes. Résultat : « la vitamine D protège globalement des infections respiratoires ». 

Les chercheurs soulignent que plus le déficit initial est important plus les effets sont probants mais ils notent toutefois que même chez les personnes présentant des taux normaux au départ, la supplémentation s’avère efficace (diminution du risque de l’ordre de 5% pour les personnes ayant déjà des taux de vitamine D dans le sang supérieurs à 75 nmol/L). Dans cette étude également il est mis en évidence que les fortes doses prises tous les mois ou tous les trois mois via des ampoules sont inefficaces. C’est malheureusement la forme de vitamine D la plus souvent prescrite par les médecins.

Par ailleurs des études globales sur les fonctions de la vitamine D ont mis en évidence que cette vitamine jouait un rôle fondamental sur l’immunité innée et sur l’immunité acquise, aussi appelée « immunité adaptative ». L’immunité adaptative est celle mise en œuvre quand notre système immunitaire rencontre un virus qu’il a déjà rencontré dans le passé ou une version mutée (comme la grippe par exemple). A l’opposé, l’immunité innée est l’immunité naturelle qui détermine notre risque de tomber malade et de quelle manière face à un virus nouveau.

Ces travaux montrent qu’avoir suffisamment de vitamine D dans le sang permet d’améliorer les effets des macrophages et des monocytes. Cela permet d’améliorer notre capacité de phagocytose, processus par lequel les pathogènes sont digérés puis éliminés. Mais la vitamine D agit aussi en produisant des substances naturelles anti-infectieuses actives contre les virus comme les bactéries : les peptides antimicrobiens (défensine β2 et cathélicidine notamment). Ces dernières sont cruciales pour contrôler les infections.

Enfin, ces études sur la vitamine D et l’immunité indiquent aussi qu’une des propriétés fondamentales de cette vitamine est de contrôler les cytokines comme l’interleukine-6. Ce contrôle permettrait certes de limiter les orages de cytokines mais aussi et surtout de diminuer les risques de maladies auto-immunes.

Mais si la vitamine D3 en supplément est si efficace, pourquoi n’est-elle pas systématiquement prescrite ? La question fait encore débat au sein de l’Organisation mondiale de la Santé qui pense qu’il est encore nécessaire d’attendre plus de données avant de pouvoir le recommander à l’échelle globale de la population. Car cela signifierait alors que la vitamine D serait prescrite et remboursée, ce qui n’est pas vu d’un bon œil par tout le monde.

C’est donc à chacun de prendre en main sa santé en agissant à l’échelle individuelle. Et même s’il n’y a pas encore de donnée spécifique sur le coronavirus de Wuhan, il me semble important de s’assurer qu’on ne manque pas de cette vitamine et de se supplémenter le cas échéant via un complément alimentaire sous forme de gouttes à prendre au quotidien (sous forme de vitamine D3 et non de vitamine D2, moins bien absorbée et moins efficace). L’OMS précise d’ailleurs que pour que la supplémentation soit efficace, elle doit avoir démarré avant de tomber malade. Il faut environ deux semaines pour que les niveaux de vitamine D dans le sang remontent correctement avec une supplémentation.

[...]

Source: Julien Venesson

16 commentaires:

  1. C'est fort possible puisque le complément en Vit D fait partie des deux principaux facteurs, avec le sevrage des céréales, favorisant la santé, car à partir d'un certain age elle est moins synthétisée par l'exposition au soleil, selon selon l'avis du médecin étatsunien W. Davis.
    Le grand spécialiste étatsunien des vitamines se nomme Andrew W. Saul, chercheur à Chicago
    https://www.youtube.com/user/AndrewWSaul

    D'autre part il y a plein de vidéo sur la vit c et coronavirus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Guy tu connais cette vidéo https://youtu.be/a9RxyqSZQHg

      Supprimer
  2. Pour faire simple...Toutes les vitamines et les minéraux associés permettent un renfort des immunités (cellulaire, mucosal et humoral). C'est du bon sens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes les vitamines ne se valent pas à ce sujet. La C et la D sont les plus importantes si on ne devait en prendre que deux. Après, faire une petite cure de complexe vitaminique et de minéraux de façon générale ça ne peut pas faire de mal en ce moment (magnésium, zinc et sélénium entre autre). Certains d'entre nous savent l'importance de ces vitamines mais nos familles et amis pas forcément donc faites passer l'info.

      Supprimer
    2. Pardon si je fais du hors sujet, j'ai acheté de quoi fabriquer de l'argent colloïdal, tranfo, barres argent 99.9%, etc. je ne trouve pas l'espace qu'il faut entre les deux barres pour une bonne électrolyse, quelqu'un peu m'aider? merci

      Supprimer
  3. D'après l'avis de médecins proches des naturopathes et de toute la mouvance qui privilégie la prévention, c'est la vitamine D3 pour laquelle il faut opter. Donc pas pour les vegans.

    Dans le contexte du confinement, ceux qui vivent dans un appartement n'ont pas suffisamment accès au soleil (lorsqu'il y en a) source de vitamine D. D'où l'intérêt d'une supplémentation accrue, comme en période hivernale.

    H.S. mais dans le contexte : MARRE DU CONFINEMENT ! Si personnellement je n'ai pas à m'en plaindre en raison de ma situation, je reçois de nombreux témoignages sur cette assignation à résidence. A fois sur son efficacité réelle, voir la Suède, et sur son impact économique immédiat. Certains patrons de TPE, des artisans, des commerçants... se retrouvent à dépendre de la générosité de leur entourage. Cette état de fait ne peut pas durer.
    Je m'interroge sur la finalité de ce confinement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vitamine D3 n'est pas uniquement extraite des animaux. Il en existe des végétales extraites du lichen pour info:

      https://www.unae.fr/boutique/vitamined3/vitamine-d3-vegetale-extraite-du-lichen/

      Avant j'utilisais du ZymaD en pharmacie mais depuis quelque temps c'est en rupture nationale et il ne reste plus que que ADRIGYL, qui contient du Butylhydroxytoluène qui est probablement cancérigène:

      https://www.additifs-alimentaires.net/E321.php

      https://hsekkiou13.wixsite.com/nutrition-biochimie/single-post/2018/04/26/Adrigyl-et-BHT-un-compos%C3%A9-toxique-

      Il vaut mieux se tourner vers d'autres marques malheureusement plus chères mais c'est le prix de la qualité). J'incite vivement tout ceux qui n'ont pas pris de vitamine D (ou juste une ampoule) à en acheter en gouttes pour toute la famille et en prendre tout les jours les deux prochains mois au moins.

      Après avec l'été on devrait refaire le plein de vitamine d tout seuls si on s'expose au soleil (au moins 30 minutes sans crème solaire). D'ici là il faut refaire le plein dès maintenant.

      Supprimer
    2. Bonne nouvelle pour les vegans merci Guy !

      J'utilise celle-ci à raison de 3 gouttes/jour. Conseil d'un médecin :
      phytonut.com/vitamines/797-bio-d-mulsion-780053000485.html

      Supprimer
    3. C'est une marque assez connue et pas d'excipients controversés dedans, bon choix. Par contre, ce modèle me semble plus adapté actuellement (plus dosé). Avec celui là, 2,3 gouttes par jour suffisent et ça permet 4 à 6 mois de supplémentation:

      https://www.phytonut.com/vitamines/1419-vitamine-d3-huile-1000-ui-3700498703137.html

      L'ISOM recommande au moins 2000 UI par jour. Toi tu es à 1400 UI avec ce produit.

      Supprimer
    4. Merci, je rectifie la dose et je vois pour l'autre produit.

      Supprimer
  4. Celle là plus concentré pour 3€+ 18,45 €

    Je m'interroge sur la finalité de ce confinement.
    Piste pertinent .
    https://www.youtube.com/watch?v=KslHhOK_n6c

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooppss! https://www.dplantes.com/vitamine-d3-vegetale-2000ui-spray.html

      Supprimer
  5. Sérieux… tout ce bordel et cette misère alors que qui se souvient de la grippe de Hongkong ( 1969-1970 )? Elle a fait plus de 30 000 morts en France en 2 mois …
    ça laisse, très très songeur !…

    https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/28/est-il-vrai-que-la-grippe-de-hongkong-de-1968-avait-ete-minimisee-dans-les-medias_1783363

    Connectez-vous pour répondre

    RépondreSupprimer
  6. Ma pharmacie m'a confirmé que le ZymaD, qui était en rupture pendant des mois, est de nouveau dispo. Donc ne vous embêtez pas à acheter des trucs chers sur internet. ça coûte moins de 2€ en pharmacie et c'est un bon produit. D'abord 15 gouttes par jour pendant deux semaines puis continuez avec 7 par jour en entretien. Même régime pour tout le monde. Aucun risque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les recommandations du virologue Dr Fauci, bras droit de Trump pour gérer cette crise, étaient les suivants en 2016: vitammine C et D:

      https://www.washingtonian.com/2016/01/15/how-to-avoid-getting-sick-when-youre-around-people-all-day/

      Curieusement on l'entend plus sur ce sujet aujourd'hui.

      Supprimer
  7. @Nolly : 3 mètre 50 à priori : l'argent colloïdal est un poisson pour le cerveau, comme l’aluminium.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog