vendredi 5 juin 2020

Le déconfinement des français est géré par l'américain Bain & Company, annexe bien connue du Mossad!



On retrouve aussi des membres de Bain aux réunions du groupe Bilderberg et à la Commission Trilatérale. Fawkes
-------

Marianne a publié un joli scoop (voir la Rdp de la semaine passée) en montrant que le Ministère de la Santé du gouvernement Macron a offert la gestion du déconfinement au cabinet de « management » américain Bain & Company.


Cette information a littéralement sidéré les Français qui, comme vous et moi, se sont demandés le « pourquoi du comment »… On n’a pas assez de polytechniciens, d’énarques, de saint-cyriens, d’organisateurs de toutes sortes en France qu’on soit obligés de payer des… Américains pour gérer quelque chose d’aussi stratégique que le déconfinement ???
La semaine passée, je me disais que le nom de cette compagnie me rappelait quelque chose. Et cela m’est revenu. Bain & Co a fait sa fortune dans le « downsizing », entendez par là les licenciements massifs. Quand une multinationale ou une banque veut virer 3.000 salariés ou plus d’un seul coup, elles font appel à Bain, exactement comme la fille que vous voyez au début du film « Margin Call » venant annoncer à chaque personne sur la liste ce qu’elle va recevoir comme chèque de départ tout en lui demandant de prendre toutes ses affaires perso et de partir dans la minute qui suit.
Et devinez qui a fait le plus souvent appel à Bain ? Une société que je connais bien et qui a toujours été ma boussole en terme de licenciements: IBM.
«  IBM hires Bain to cut costs, up productivity. Insiders told The Reg that IBM had hired consultant Bain & Company to help it plot a way forward for GTS … suggesting the total global GTS workforce is 103,000 … IBM revealed in the chart, which quoted Bain Analysis as the source, that fundamentally some « 30.9k people is the total [headcount] Impacted » and that 9.3k of those souls are expected to be redeployed« , lire ici The Register de 2018 » ou bien « IBM Plans to Reassign 31,000 Workers, Will Cut 10,000 Positions in 2018 » ici sur TechCrunchNews.
Bain s’est aussi occupé de virer les gens chez le géant de Las Vegas, MGM Resorts: « Bain & Company advising MGM Resorts on restructuring in Nevada, where the company employs 53,000 (and is the state’s largest private employer). The firm’s notable Las Vegas properties include the Bellagio, Luxor, MGM Grand, The Mirage, and CityCenter (of which it owns 50%). The 1,000 layoffs are part of a « business optimization initiative » announced by MGM in January.
The overall plan expects to deliver a cash flow increase of $200 million by the end of 2020, and an additional $100 million by the end of 2021″, lire ici Consulting News.
Bain s’occupe de tous les secteurs, de l’aéronautique (regardez ici le trombinoscope de leurs cadres de Wahsington) à l’hôtellerie en passant par la chimie, la banque ou la logistique. Il facture à coup de millions de dollars et ne prend pas de petits comptes. Quand il s’agit de virer 3.000 personnes qui vont vous faire économiser 150 millions de dollars, leur prix sera de l’ordre de 20 à 30 millions de dollars. Petits exemples:
« EgyptAir’s turnaround plan devised by Bain & Company has taken off according to airline chief Ahmed Adel, with aims for a 100-strong fleet within eight years » ou « Bain & Company Moscow partner Andrey Panov joins Aeroflot as deputy chief executive for the strategy and marketing functions« , la société est active aux quatre coins du monde et a accès à tous les chiffres clés des plus grandes entreprises qui lui confient un dossier.
Mais Bain est aussi connu pour escroquer les gouvernements comme en 2018 avec le service des impôts d’Afrique du Sud (SARS) que Bain était censé réorganiser. Via le NYT:
« In late 2018, a new South African government investigated the South African Revenue Service for suspected corruption under the administration of former President Jacob Zuma. It found that in 2015 Bain & Company billed $11 million for consulting projects, where the firm gave bad advice.
After interviewing just 33 employees over six days, Bain provided a restructuring plan that included downsizing the SARS Business Centre, which produced one-third of the tax agency’s revenues. An investigation found that then-SARS head Tom Moyane followed an unusual procurement process favoring Bain, who Moyane had been in touch with before his appointment at SARS. »
Via le FT: «  Pravin Gordhan, the minister of public enterprises, told the Financial Times that the US-based consultancy had acted even more egregiously than other international firms implicated in South Africa’s ‘state capture’ scandal, including McKinsey and KPMG …
« There’s an even higher level of collusion in Bain, » said Mr Gordhan, who accused the company of playing a big role in capturing the South African revenue service, which had been a world-class institution. Mr Gordhan once headed the service and is also a former finance minister. … There is also an inquiry into possible wrongdoing at the Public Investment Corporation, the largest pension fund in Africa », lire ici ou ici le New York Timesou ici Mail Guardian.za.
Bref, les gens de Bain font du grand n’importe quoi, y compris détruire, entre autres, le système de perception des impôts d’Afrique du Sud avec des conseils bidons.
Si les activités de Bain sont, on va dire, « classiques » dans le monde du privé, on n’arrive pas à comprendre comment le Ministère de la Santé a décidé que la France était un pays du Tiers-Monde, n’ayant pas assez de diplômés, au point de confier le programme de déconfinement des Français à Bain & Company. Sans même parler du fait que, historiquement, la société a clairement des attaches claires avec le Mossad israélien. Et qui dit Mossad, dit efficacité radicale: « Bain & Company is sometimes referred to as the « KGB of Consulting. » Clients are given codenames. Employees must sign nondisclosure contracts, promising not to reveal client names, and are required to adhere to a « code of confidentiality. » » Comme dans les services secrets.
Et il existe deux Bains: « Mitt Romney, Benyamin Netanyahu – and the enigmatic Orit Gadiesh – crossed paths circa 1973 when Bill Bain and 6 partners left Boston Consulting Group to form Bain and Company. In 1984 Bain, Romney and two other partners form Bain Capital, which amoeba-like, split off from the parent company. They were separate – yet somewhat incestuous.
It started with $37 million – but within a year business Romney’s Bain Capital was about to go out of business … Romney gained total control via the management company, Bain Capital Inc. – but the evidence shows that Mossad was the secret controlling partner. »
Aujourd’hui, la patronne de Bain & Co est toujours Mme Orit Gadiesh, une ancienne cadre supérieur du… Mossad, elle-même fille d’un général israélien ! Sur cette vidéo, elle vous parle du tout digital à Davos. Bravo au contre-espionnage de la DCRI qui n’a pas eu, a priori, d’objections, ou bien a été mise devant le fait accompli par Macron ou ses adjoints de donner un dossier ultra-sensible à une ramification du Mossad !!!! Dingue.
Davos 2019: The Challenges of Globalization 4.0


« Orit Gadiesh who – like Netanyahu, implicated in a smuggling ring stealing America’s nuclear weaponry – has deep connections with Mossad and military intelligence. « Coincidently » she joined Bain & Co. in 1977. She was born in Israel in 1951 – the daughter of Israeli Brigadier General Falk Gadiesh, who reorganized the Israeli army in the early 1950s – she spoke Hebrew and had to learn English to attend Harvard.
The 6 feet tall Gadiesh, who is known for sporting purple hair, long red finger nails, flamboyant jewelry and short black mini-skirts, was 26 when she joined Romney and cohorts. Before that Gadiesh’s résumé starts as an assistant to Ezer Weizman, the deputy chief of staff, who later became president of Israel.
She also worked in the war room, a bunker where Gen. Moshe Dayan – who ruthlessly ordered the sneak attack on the U.S.S. Liberty – killing and maiming defenseless American sailors and Marines – was in charge. Fortune and Forbes Magazine routinely name Gadiesh one of « The 100 Most Powerful Women in the World. » She attributes this to her training in military intelligence.
By 1992, she was Bain Capital’s managing director under CEO Mitt Romney … In 2007, just before his first run for President, Mitt Romney made a campaign speech to the « Herzliya Conference on Israeli Security. » This was not Romney’s first pandering to Mossad … Who should Mossad award the medal too, Netanyahu – or Gadiesh? « , lire ici Veterans Today.

La technique de Bain est simple selon Fortune Magazine: « A CONSULTING FIRM TOO HOT TO HANDLE? Bain & Co. gets its hands  »deep in the trousers of client companies, » says an executive who knows it well. Maybe too deep, the Guinness scandal suggests« , la bonne vieille méthode des services. Une fois que vous avez mis le pied dedans, c’est terminé, vous ne pouvez plus en sortir: « FORTUNE Magazine By Nancy J. Perry. « Bain promises clients it will not work with competitors but in exchange requires that the client commit to a long-term engagement …
The firm’s approach to non-competition was unique and helped Bain grow through word-of-mouth among corporate boardrooms … However, since Bain insists on long-term engagements and implements the advice they provide, competitors claim Bain preys on insecure CEOs that are looking to outsource their jobs … In some cases, Bain’s billings increase every year, but the client becomes so dependent, and the firm so embedded in the client’s operations, that Bain becomes unfirable« , lire ici Fortune.
Autrement dit, une fois que Bain est informé de toutes les magouilles d’une multinationale ou d’un gouvernement, plus moyen de s’en séparer. Comme un agent recruté par un service, la série « le Bureau des Légendes » d’Eric Rochant sur Canal+ le montre très bien.
Bain ne communique pas aux US sur son CA mondial, et reste également dans le flou dans les autres pays dans la mesure des lois des sociétés et comptables. Ne vous trompez pas, vous êtes en face ici d’une multinationale aux cent bras, mais dont la tête est directement liée aux intérêts du Mossad.
Force est de reconnaître que cette ultra-discrète extension des services israéliens est absolument remarquable. Il suffit de temps à autre de faire chanter les PDG ou d’en cibler pour les encourager ensuite à signer avec Bain & Co.
Pour toutes ces raisons, je trouve encore plus scandaleux et surtout HAUTEMENT suspect que des haut-fonctionnaires du ministère de la Santé aient donné la gestion du déconfinement à cause du Covid19 de 60 millions de Français à Bain & Co. Clairement, certaines mains ont été « gentiment » encouragées à signer avec une société américaine plutôt que de confier le dossier aux officiers français (spécialité Effectifs) qui sont les seuls grands spécialistes en France de ce que l’on appelle « la montée en puissance des effectifs« 
Source: Jovanovic

1 commentaire:

  1. Ou comment donner les clefs de la maison.

    "Force est de reconnaître que cette ultra-discrète extension des services israéliens est absolument remarquable. Il suffit de temps à autre de faire chanter les PDG ou d’en cibler pour les encourager ensuite à signer avec Bain & Co."

    Ils interviennent "pro bono". On nous prend pour des perdreaux de l'année.
    Une chose est certaine, quelqu'un chante.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog