jeudi 24 septembre 2020

Des compagnies aériennes proposent des vols qui ne vont nulle part, et ça cartonne



 Que voulez-vous faire avec des gens pareils, prêts à dépenser 2000€ pour aller...nulle part? Irrécupérables. Fawkes

-------

AVIATION En dix minutes, une compagnie australienne a vendu jeudi tous les billets de son « vol pour nulle part », qui survole le nord de l’Australie avant de revenir à son aéroport de départ

Etrange monde post-Covid. Si on vous avait dit, il y a six mois, que des compagnies aériennes vendraient des billets pour des vols qui ne vous emmènent pas plus loin que votre aéroport de départ, vous n’y auriez probablement pas cru. Mais le coronavirus est passé par là, clouant au sol de nombreux avions et leur équipage. Menacées par une crise économique historique, certaines compagnies aériennes basées en Asie et dans le Pacifique ont eu l’idée de proposer des vols pour les passagers en manque de voyage aérien.

Des passagers en manque de vol

Dans le quotidien américain New York Times, on peut ainsi lire le récit du voyage de Nadzri Harif, DJ pour la radio à Brunei. En août, il a remis les pieds dans un aéroport pour la première depuis six mois. Masqué, désinfecté, il a parcouru l’aéroport et a embarqué dans un A320 de la compagnie Royal Brunei Airlines. Une collation lui a été servie à bord.

Puis, au terme des 85 minutes de vol, l’avion s’est posé sur le tarmac de l’aéroport international de Brunei… Exactement là où il avait décollé un peu plus tôt. « Je ne m’étais pas rendu compte à quel point les voyages, et les vols, m’avaient manqué, jusqu’à ce que j’entende le message du capitaine nous souhaitant la bienvenue à bord et nous rappelant les mesures de sécurité », raconte Nadzri Harif au New York Times.

Plusieurs compagnies lancent des vols spéciaux

Il n’est pas le seul : en un mois, la Royal Brunei Airlines a effectué cinq vols similaires. D’autres compagnies vont plus loin en proposant des vols à thème. La taïwanaise EVA a fait voler un A330 décoré à l’effigie de Hello Kitty, avec 309 passagers, le jour de la Fête des pères à Taïwan, traçant un cœur dans le ciel.

La compagnie japonaise All Nippon Airways a embarqué 300 personnes pour un vol d’une heure et demie à bord d’un avion ambiance Hawaii. Le 17 septembre, la compagnie Qantas a aussi annoncé un vol « pour nulle part », au-dessus de l’Australie. Les billets ont été écoulés en dix minutes. Ils coûtent entre 787 et 3.787 dollars australiens (soit 484 à 2.330 €) et permettront de décoller de Sydney, le 10 octobre, et de survoler pendant sept heures les paysages de trois Etats, le Territoire du Nord, le Queensland et la Nouvelle-Galles du Sud, le tout sans besoin de montrer son passeport, de faire sa valise ou de se confiner au retour à l’aéroport.

Critiques sur l’impact environnemental

Les offres se multiplient car les clients sont demandeurs, soit pour compenser leur manque de voyage, soit pour découvrir leur pays vu du ciel, témoignent certains auprès du New York Times. Les compagnies ont beau mettre en avant le fait que ces vols ne sont pas inutiles, car ils permettent à leur personnel de continuer à travailler, l’impact écologique de ces voyages sans destination est critiqué. En 2012, le transport aérien civil mondial a émis près de 700 millions de tonnes de CO2 émises en 2012, soit l’équivalent de ce qu’émet un pays comme l’Allemagne, selon Réseau action climat, qui regroupe des associations de défense de l’environnement.

La compagnie Qantas indique au New York Times qu’elle compense l’émission carbone de son vol de sept heures, tandis que Royal Brunei Airlines affirme utiliser un A320neo, un avion moins polluant que d’autres.

En France, des vols un peu similaires avaient eu lieu en 2009, rappelle Le Figaro. Des fans d’aviation avaient acheté leurs places aux enchères pour être les premiers à monter à bord de l'A380. « Il y a quatre ou cinq ans, certains avaient pu faire de la même façon leurs adieux au Boeing 747 », indique Air France au quotidien. Mais aujourd’hui « ce genre de vols n’est absolument pas prévu », précise la compagnie.

Source: 20 Minutes



10 commentaires:

  1. Le bord du gouffre n'est plus si loin que çà,si?De pire en pire ce monde de fou

    RépondreSupprimer
  2. si les gens paye on ne peut pas leur reprocher de le proposer (a la limite point de vue ecologique il serait mieux de s'abstenir mais c'est une goute d'eau dans l'ocean de la pollution)

    sinon il n'y a pas de client et ceux qui payent pour ces vols payent pour les chemtrails, ça semble peut probable tout de meme

    RépondreSupprimer
  3. Ca pue quand même la m* ce genre de vol, allo le petit chat! Ça ne vous rappelle pas les vols Epstein?

    RépondreSupprimer
  4. Une maman découvre qu'une poupée sex doll de taille réelle a été faite à partir d'une photo de sa fille, truc de dingue.

    https://youtu.be/Us8xH_lWviQ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens qu'elle était vendue sur Amazon quand j'avais publié l'article à ce sujet:

      https://www.fawkes-news.com/2020/08/scandale-dans-limpunite-totale-amazon.html

      Supprimer
    2. Ouai mais là ils vont loin quand même, si ils s'inspirent des photos de jeunes filles bien réelles, ils n'ont plus trop d'excuses, ça va être quoi la suite, du sur mesure pour pédo, le type envoie une photo qu'il trouve sur le net et ils lui font la poupée ?

      On va y arriver, c'est certain.

      Supprimer
  5. C'est bien là qu'on voit toute l'absurdité de ce monde ,certain on 2000€ à dépenser pour faire " un petit tour " et pendant ce temps là des gens meurent de faim ou travaillent pour un salaire de misère ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui.
      D'un côté il y a le petit peuple, généralement très fier de travailler dur, et ce pour un salaire d'esclave moderne.
      Et de l'autre la classe élitiste qui méprise le travail. (C'est même très mal vu de travailler dans ce milieu, on ne travaille pas, on fait travailler les autres).
      Mais le plus cocasse dans l'histoire, est que le petit peuple, fier de travailler dur (je le répète), a en fin de compte une grande admiration et un grand respect pour l'élite... qui ne travaille pas...
      En gros on pourrait résumer cela à "je suis esclave et fier de l'être".

      Supprimer
  6. Les gens n’ont pas conscience à quel point ce monde est perverti et est satanique ,regardez donc ça :
    https://www.kla.tv/17184
    la vidéo original est trouvable sur youtube ,il n'y aucune manipulation!
    https://www.youtube.com/watch?v=N-WeHd_o8kk
    Et ici on en dit même un peu plus :
    https://fr.sott.net/article/35808-Utilisation-dans-les-vaccins-de-tissu-ftal-de-bebes-de-5-6-mois-avortes-vivants-pour-decouper-sans-anesthesie-leur-cur-encore-battant

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog