mardi 8 septembre 2020

Il retire son masque pour manger un pain au chocolat, il est arrêté et conduit au poste



Ce Cherbourgeois qui travaille à Paris a été emmené au commissariat, ce lundi matin. Le motif de son interpellation ? Il venait de manger un pain au chocolat dans la rue. Et avait donc provisoirement ôté son masque, désormais obligatoire dans les rues de la capitale pour lutter contre la propagation du coronavirus.


« J’avais encore le papier dans la main. C’est dingue… » David Ambroise, un informaticien cherbourgeois de 37 ans qui travaille à Paris, n’en croit pas ses yeux. Il est 10 h, ce lundi matin, quand il se rend à son bureau dans le VIIIe arrondissement. En route, un petit creux : il décide de s’arrêter pour acheter un pain au chocolat, dans le haut de la rue d’Amsterdam, près de la gare Saint-Lazare.


« On va perdre un peu de temps… »

Le paiement effectué, il sort de la boulangerie, baisse légèrement son masque et engloutit la viennoiserie. « Je finis vite de manger et je me dirige vers une poubelle pour y jeter le papier. C’est alors qu’un policier me regarde, droit dans les yeux, et s’approche de moi. J’avais le masque sous le menton. »

Le policier l’interpelle. « Il contrôle mes papiers, et me dit que j’aurais dû choisir un autre moment pour manger mon pain au chocolat, qu’on ne fait pas ça dans la rue. Je m’agace… La situation me met en colère et je lui dis trois fois qu’il est fou. À ce moment-là, c’est parti en vrille », nous raconte le Cherbourgeois.

« Il m’a demandé de monter dans la voiture de police, il a mis le gyrophare et m’a conduit au commissariat du VIIIe arrondissement. » Furieux, le policier répète : « Moi, on ne me traite pas de fou. Tu vas voir, ensemble on va perdre un peu de temps. »

« Un délit de pain au chocolat ! »

Dans la voiture, un deuxième policier « plus sympa » lui dit qu’il ne va pas aller en garde à vue : « Ce ne sera pas long, moi j’ai autre chose à faire ! », et lui demande de « ne pas toucher à son téléphone portable ».

En route, David entend les policiers répondre à la centrale : « Opération de contrôle préfectoral terminée, deux amendes sur vingt… » David ne décolère pas : « Qu’on m’embarque pour un délit de pain au chocolat, c’est juste dingue. La situation est complètement folle… »

Après un moment passé au poste, David a été relâché. Les policiers lui ont signifié qu’il serait convoqué prochainement au tribunal. Il peut écoper d’une contravention de 135 € pour non-port du masque, plus 3 fois 68 € pour l’outrage. Il préfère en rire : « Ce sera un drôle de souvenir, le gyrophare pour un pain au chocolat ! »

Arrêté pour avoir mangé une barre de chocolat

Ce n’est pas la première fois que ce genre d’histoire arrive. Lundi 31 août, alors qu’il mangeait un Kinder Bueno à la sortie du train, à Paris, le masque abaissé sur son menton, un jeune homme a été vigoureusement interpellé.

Que dit la loi ? Peut-on manger, boire et fumer dans les rues où le masque est obligatoire, comme c’est le cas dans le centre-ville de Caen, Rennes ou Nantes, par exemple ?

C’est le plus grand flou. Certaines préfectures comme celle du Nord recommandent de « s’écarter ou s’isoler », mais à quelle distance ? D’autres sont moins regardantes : « Quand quelqu’un est en train de boire, manger ou fumer, on ne va pas verbaliser », précise sans détour la préfecture de police de Strasbourg au quotidien 20 minutes. La maire de Rennes disait récemment : « Le rôle des forces de l’ordre, quand il y a une ambiguïté sur le périmètre, n’est pas de verbaliser, mais d’alerter. »

Source: Ouest France


32 commentaires:

  1. Jusqu'à quand les gens vont supporter de se faire enc**** de la sorte sans broncher ?
    Nous devrions leur faire bouffer leurs masques à ces débiles mentaux de cowboys.
    Faudrait aussi leur demander s'ils font autant chier les gens dans le 93 ou dans les quartiers nord de Marseille, par exemple...

    RépondreSupprimer
  2. Ne jamais traiter un fou de fou pauvre fou ! Surtout dans un monde en folie hystérique.
    C'était, par contre, le moment idéal des pains dans la gueule (ce que je n'encourage pas à moins d'être Christophe Dettinger ou équivalent).
    Pinochet en rêvait, la macronie l'a fait.
    Heureusement ça n'a pas dégénéré (ce qui arrive vite quand on a faire à des dégénérés) et ça n'ira nulle part sinon dans la corbeille du parquet (qui n'arrive déjà pas à suivre en temps normal pour des affaires sérieuses).
    Les périodes de crises sont génératrices de crises d'autorité à tout niveau et de tout genre.
    La désignation de policier n'est plus adaptée à ce genre imbéciles complètement tarés, le terme collabo est celui qui est en phase avec leurs actes.
    Continuez comme ça et vous finirez tous alignés contre un mur bande de mous du bulbe. Uniforme ou pas.
    Un bon conseil : faites-vous soigner chez un psy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si je peux comprendre que ce genre de situation échauffe les esprits, c'est toujours une mauvaise idée de provoquer un flic et encore plus de s'en prendre à lui physiquement. La seule chose que tu gagneras c'est au mieux une forte amende, au pire un tour par la case prison. Tout ça pour un masque? ça n'en vaut pas la peine.

      Je n'ai pas la solution à ce qu'on vit actuellement mais je pense que s'il y en a une elle doit être collective. Les initiatives individuelles ne peuvent être que vouées à l'échec. Encore avec le confinement, on pouvait facilement contourner ça mais avec les masques, c'est une autre histoire. La tentation de se balader sans masque est grande mais la sanction peut être méchante pour le portefeuille donc faites attention et soyez rusés.

      Supprimer
    2. Ce n'est ni une question d'énervement ni de masques. C'est bien plus fondamental que ça.
      C'est une question de liberté, donc à terme une question de vie ou de mort. Rien que ça.
      Si vous trouvez ce lien de cause à effet tiré par les cheveux, je vous invite à consulter les effets délétères du confinement (derrière un masque ou entre 4 murs, c'est le même effet) et plus généralement ceux de la privation de liberté sur la vie en générale (spoil : à chaque fois, elle s’éteint).
      Croyez-vous vraiment qu'une colère telle qu'elle ne peut être contenue s'exprime pour une histoire de masque, de kinder bueno ou de pain au chocolat ? Allons...

      Je suis à peu près en désaccord sur tout ce que vous avez écrit Guy.
      Sachez que toute action collective naît de l'excroissance d'une cascade d'actions individuelles. Donc si vous attendez l'action collective pour engager l'action individuelle à votre niveau, vous jetez l'éponge. D'ailleurs vous l'admettez en croyant (car tant que vous attendez l'action collective pour engager l'action individuelle vous ne pouvez être que dans l'hypothèse de ce qu'est une action individuelle) l'action individuelle vouée à l'échec.
      Sachez que de ma propre expérience c'est faux, j'ai désobéis et j'ai gagné. Je ne porte pas de masque et j'ai une paix royale. Certains diront que je suis chanceux. Soit, ça ne change rien au fait que j'ai agis seul à contre-courant et que c'est un succès.

      En réalité vous ne voulez pas vous battre pour sauver votre liberté (donc votre vie, j'insiste) et vous vous raccrochez à l'idée que tous les autres vont le faire et qu'il ne vous restera plus qu'à profiter des bénéfices de la victoire. Ca porte un nom cette attitude, la lâcheté.
      Et la réalité est bien plus décevante que l'idée qu'on s'en fait quand on a si peu d'amour propre et de ténacité.
      Alors, très bien faîtes comme il vous plaira mais acceptez que d'autres ne partagent pas votre définition des notions d'honneur, de dignité, de courage, de liberté, de raison de vivre.
      Je trouve juste ça très triste de réduire son existence à une prison faites de fausses excuses et de verrous à quelques euros.
      Votre liberté et votre dignité (votre vie, j'insiste fort) ne valent pas plus que quelques billets ou quelques mois en prison ?
      Dans ce cas je comprends que le premier pinochet qui croise votre chemin ne respecte pas plus l'une que l'autre non plus à votre égard.
      Saurez-vous vous aussi le comprendre, je l'espère... Pour vous.

      Supprimer
    3. Bravo, belle réponse ! Rien contre Guy Fawkes qui réagit comme beaucoup de ceux qui sont contre cette privation de liberté mais préfèrent s'écraser pour ne pas avoir d'amende. Effectivement, si beaucoup -pas tout le monde hélas, j'en connais qui croient aux bienfaits protecteurs du masque, des amis même, une minorité heureusement-, refusaient de le porter, les flics ne pourraient rien faire.Avec des amis nous avons créés des masques avec une main dessinée dessus, signifiant la soumission, l'étouffement de nos libertés....

      Supprimer
    4. Je n'ai pas dit que je m'écrase et je fais en sorte de le mettre le moins souvent possible mais il y a des moments ou ce n'est pas possible de faire autrement. Et désolé mais que tu mettes un message sur le masque ou pas, au final tu le mets, ça revient au même.

      Ce n'est pas évident de résister à la pression policière et sociale actuellement. Je vis dans une ville ou, techniquement, je suis supposé avoir ma muselière H24 si je ne suis pas chez moi. J'essaye autant que possible de ne pas respecter cette règle mais chez les médecins par exemple, ben désolé mais c'est bien indiqué que tu ne rentreras pas sans masque par exemple.

      Au supermarché, il y a un vigile, le mec m'a même fait la remarque de mettre le masque sur le nez ou que je ne rentrais pas. Je ne vais pas m'arrêter de manger parce que je ne suis pas d'accord avec cette règle. Ce qui me gonfle le plus surtout c'est le masque dehors, ça c'est une pure aberration. C'est surtout là que je n'adhère pas du tout du coup.

      Evidemment que la menace de se prendre 135€ d'amende est dissuasive et forcément efficace. Personnellement, ma situation financière ne me permet pas le luxe de risquer une telle amende donc je ruse et guette la police. Mais s'il y a quelqu'un ici qui peut se targuer de dire "moi j'en met jamais et je n'ai jamais eu d'amende" j'attend son témoignage avec impatience...

      Supprimer
    5. Je suis conscient de toutes ces difficultés Guy, je les subis aussi. Mais ce ne sont que de fausses excuses. Pardon d'insister. Si on veut, on peut. Il suffit de ne pas mettre ce foutu masque et d'en assumer les conséquences. Je persiste, c'est une question de courage, de conviction, de détermination, de volonté. Rien d'autre. Me sortir en prime le tarif de la désobéissance en guise de justification, c'est vraiment faire preuve de mauvaise foi Guy, j'ai déjà écrit une tartine sur mon expérience. Je ne peux rien faire pour ceux qui refusent d'entendre raison.

      Supprimer
    6. Ce masque pour l'instant si on doit le porter 5 minutes, c'est une goutte d'eau.
      (je ne parle pas des personnes qui travaillent 8h et des enfants qui doivent le porter constamment)
      Il faut garder nos forces quand le vaccin pointera son nez. .. quand l'injustice sera plus pressante.
      Ils pourraient nous emmerder avec des vérifications de masques réglementaires, nous coller au trou pendant 1 journée ou même nous interdire de sortie avec un bracelet au pied. Et là, ça deviendrait beaucoup plus emmerdant. Nous interdire de prendre la voiture... mieux vaut dans certains cas faire profil bas.

      Supprimer
  3. Ciao amici :)
    Ca devient du grand n'importe quoi.... Il a raison le mec, ils sont fou à lier.. Je ne sais comment je réagirai à sa place, franchement je ne sais pas, me connaissant, ce serait rock & roll, et ne parlons même pas de Orné, j'ai carrément peur qu'il se retrouve dans ce genre de situation !

    Bon en ville l'autre jour, je fumais une cigarette mon masque baissé pour bien faire, j'ai croisé trois flics, ils m'ont dévisagé, je leur ai souris et ils m'ont souris lol

    Akasha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec une bouche pulpeuse et "du monde au balcon", c'est de suite plus simple logiquement. ;-)

      Supprimer
    2. Je suis confuse, merci du compliment, bacio.

      Akasha.

      Supprimer
  4. Par contre il semble légal dans Paris de ne pas avoir de masque quand on fume. Parce que, malgré les études qui prouvent la dispersion du virus par la fumée de cigarette, on peut toujours polluer les autres sans être inquiété.

    Je ne parlerai pas d'une certaine population près d'une autre gare parisienne qui squattent les trottoirs du matin au soir et qui bien sûr n'ont aucun masque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as une étude prouvant que le virus se disperse à fond lorsqu'on pète ?

      Mais tu as raison, puisqu'on y est autant mettre en taule tous ces salauds de fumeurs, ceux qui dispersent le virus en pétant et ceux qui parlent trop...

      Supprimer
    2. Réponse idiote. Sauf tu te promènes cul nu, ce qui est rarement le cas.

      Et ma source est le CNC...
      https://www.santemagazine.fr/actualites/actualites-sante/coronavirus-la-fumee-des-cigarettes-et-vapoteuses-un-vecteur-de-transmission-433581

      Donc: se renseigner avant de répondre, ça peut être mieux que de dire n'importe quoi pour faire le malin.

      Supprimer
    3. N'as-tu pas encore compris qu'il n'y a plus de Covid ? (Si bien sûr on considère qu'il y en a eu un un jour...)

      Tu ne fais là que propager la peur mon pauvre ami.

      Supprimer
    4. Salut ! Le tabac, La nicotine (?) nuit au virus. C'est ue news qui a été censurée dans les magazines scientifiques médicaux. Comme quoi, que ce soit sur le sujet de fumer ou celui du sérieux des revues, j'ai mouché tout le monde pour pas un rond, de fumée... :) Pouf poufff. Allez, soyons légers, on va tous péter un cable d'ici deux jours sinon...

      Supprimer
  5. Le problème : "La situation me met en colère et je lui dis trois fois qu’il est fou. À ce moment-là, c’est parti en vrille », nous raconte le Cherbourgeois."

    Avec la flicaille de bas étage qui contrôle dans la rue, une règle simple : être cool, courtois et obéir à ce qu'il te dit, en général ils sont dans le préventif, te font une remarque et s'en vont si tu obéis, après tu peux retirer le masque aux coins de la rue quelques mètres plus loin et tomber sur d'autres flics qui feront eux aussi du rpéventif.
    APrès avec covid à la noix, ils ont peut etre reçu d'autres consignes plus stricts...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà.
      De toute façon si un zombie-civil se montre agressif il suffit de lui rappeler calmement qu'il n'est pas habilité à faire respecter la loi et que si il constate une infraction il doit en informer la police pour qu'elle vienne la constater. En lui rappelant bien que s'inventer juge ou policier sans l'habilitation qui va avec est se mettre hors-la-loi.
      Si il est insistant-agressif, appeler soi-même la police pour fait d'harcèlement voire d'agression et à ce moment porter un masque le temps du constat avec la police (sachant que la personne la plus calme aura toujours plus l'écoute des policiers).
      Mettez votre masque avant l'arrivée des policiers et contestez calmement les accusations en invitant les policiers a constater que vous êtes bel et bien masqués.
      En suivant cette stratégie, vous ne portez presque plus jamais le masque et aurez une paix royale.
      Même à l'intérieur de magasin je constate de moins en moins de zombies qui tentent de me mordre.
      C'est juste impossible à faire respecter ces mesures si on désobéit intelligemment. Dans le pire des cas, par exemple ne pas voir qu'un zombie-policier vous voit sans masque et vous verbalise, contestez le pv et allez jusqu'au tribunal, c'est gagné d'avance.
      Pas la peine de s'exciter avec le zombie-policier sur l'illégalité, laissez le gratter ses papiers, contestez tout et refusez de signer quoi que ce soit.
      Ne payez rien et engagez des poursuites avec l'aide d'un avocat dans le pire des cas.
      En règle générale, ils savent que c'est illégal et si ils constatent que vous le savez aussi parce que vous contestez tout, ils laisseront tomber et le virus de la peur aura perdu un point supplémentaire.
      Dans tous les cas, il n'y a que se défendre de cette dictature qui compte car accepter ça, c'est accepter le terminus de tout ça : càd abattoir.

      Supprimer
    2. @Titty, exactement il faut être plus intelligent.

      Les policiers ce sont des robots: "t'as pas le masque! masque obligatoire!", tu mets le masque et c'est bon, ils foutent la paix.

      Supprimer
  6. Même des quart de cerveaux suffirait pour que les soumis se rendent comptes du ridicule de tout cela à croire que c'est le vide sidéral.. En plus je paris que même pas un centimes de ces amendes sont utilisé à bon escient.

    Macron enlève son masque pour tousser
    https://www.youtube.com/watch?v=QAssxZC64rY

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le destin est toujours là pour taquiner le vilain.
      C'est vrai qu'un petit dessin (ici une petite vidéos) vaut mieux qu'un long discours.

      Supprimer
  7. LA preuve de la "pandemie" COVIS-19 "naturelle"
    https://wits.worldbank.org/trade/comtrade/en/country/ALL/year/2018/tradeflow/Imports/partner/WLD/nomen/h5/product/902780

    RépondreSupprimer
  8. Macron ne supporte pas le masque... Il est en bonne santé pourtant...
    https://www.youtube.com/watch?v=1vHqnV9Qvk4

    RépondreSupprimer
  9. Juste un message pour adresser mes félicitations au propriétaire du site.
    Sur un site de " vérification des médias" fawkes news obtient le score très remarquable à notre époque de 0/100.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dédicace à mes copains de Newsguard. Etre haï par les chiens de garde du système est un honneur pour moi ;)

      Supprimer
    2. Lol chapeaux bas mon seigneur 👍

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Quel est le rapport de ton métier et ton âge avec cet article? Ton com était totalement à l'ouest.

      Supprimer
    2. Il se pourrait bien que ces informations revêtent une importance nettement supérieure à celle que tu es capable d'estimer... ^^ ;)

      Supprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog