vendredi 25 septembre 2020

Port du masque : le parcours du combattant d’un collégien asthmatique

 


Souhaitant être dispensé de masque, le jeune Isaack, 12 ans, se retrouve mis à l’écart dans son propre établissement d’Ille-et-Vilaine au nom de la santé des autres élèves et adultes.

Isaack a 12 ans et il est asthmatique. Le jour de la rentrée au collège de Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), ses parents ont présenté un certificat médical le dispensant du port du masque, comme le prévoit le protocole en cas de pathologie particulière. « On lui a refusé l'accès et nous avons dû accepter un compromis, le port d'une visière », raconte Jennifair, la mère.

« Raillé » par les autres élèves, seul au fond de la classe, Isaack aurait été privé d'activités de groupe. Se plaignant de ne pas pouvoir lire et écrire correctement avec sa visière, il la rejette au bout de 10 jours. « L'établissement m'a alors demandé de venir le récupérer et a conditionné son retour à la présentation d'un certificat médical plus détaillé. Le temps d'obtenir un rendez-vous, Isaack est resté à la maison plusieurs jours », déplore Jennifair.

Souhaitant vraiment reprendre les cours, le garçon accepte de porter un masque léger en classe. Le médecin traitant rédige donc une dispense, qui ne vaut que pour la marche ou les activités physiques. « Mais, vendredi, le principal a une nouvelle fois refusé mon fils. Il fallait d'abord soumettre le certificat au médecin scolaire ».

Sa mère en garde à vue

Face à l'insistance de la mère, les gendarmes interviennent et placent Jennifair en garde à vue pendant huit heures. Elle écope d'un rappel à la loi pour avoir troublé le bon ordre dans l'établissement scolaire. Isaack a repris les cours mardi. Mais, à la récréation, comme il ne peut ni enlever son masque ni faire d'activité physique avec, il reste assis sur un banc et ne se déplace jamais avec les autres élèves.

« Le collège est devenu un calvaire pour lui », se désole sa mère. Le rectorat précise qu'aucune mesure d'exclusion n'a été prise. Mais que les activités d'Isaack sont adaptées pour respecter « les recommandations médicales tout en préservant la protection des autres enfants et adultes du collège ».

Source: Le Parisien

-------

Fawkes: Cette semaine, une jeune de Nice a aussi été exclue définitivement de son établissement scolaire pour non "respect du port correct du masque". A noter les petits collabos en herbe qui font dans la délation. Voici le témoignage de cette jeune file très courageuse relayé par Vécu:


"cette terrible histoire qui m’est arrivé hier. Je l’ai également envoyé à Nice matin en espérant que cela fasse l’objet d’un article.

Mes rêves et mon avenir détruits.

Port du masque: Exclue définitivement de mon établissement scolaire

En ce jour, mardi 22 septembre 2020, je me retrouve déscolarisée et laissée sans ressource.
Je suis, ou plutôt était, étudiante dans un établissement privé à Nice.
Déjà hier, un élève m’a interpellée en classe parce-que je ne portais pas de masque, sachant que la professeure ne m’avait pas fais la remarque et ce, après 1h de cours, alors que j’étais assise devant.

Je lui ai vivement répondu que je m’opposais à cette obligation qui n’est fondée sur aucune preuve scientifique, et qu’en tant qu’élève il n’avait rien à me dire.

J’ai malgré tout été contrainte de porter le masque sinon je devais quitter la classe.
Aujourd’hui, la directrice adjointe de l’établissement est venue nous distribuer un document et m’a directement attaquée en voyant que je ne portais pas le masque.

Je lui ai tout d’abord dit que je buvais de l’eau (ce qui était le cas), elle n’a rien voulu entendre et a insisté pour que j’aille dans le bureau du directeur, et m’a aussi dit que des élèves s’étaient plaints de moi. Je me suis directement tournée vers l’élève qui m’avait interpellé la veille, ce qui a provoqué des tensions, et un acharnement sans nom.

Je suis ensuite allée dans le bureau où une sorte de clash a eu lieu. (Vidéo jointe)
Ils voulaient que je quitte l’école mais j’ai insisté pour retourner en classe, même si je devais porter le masque.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo jointe, j’en ai même été réduite à supplier le directeur, dans un moment de faiblesse où je pensais premièrement à ma scolarité, et surtout à mes parents qui sont âgés et travaillent dur pour m’assurer cette scolarité.

Je suis ensuite retournée en classe malgré mon exclusion, la directrice adjointe est venue me voir et a menacé d’appeler la police.

Ma mère a été convoquée en urgence mais la sentence était déjà tombée, donc aucun espoir...

Aujourd’hui on en arrive là à cause du port du masque obligatoire.

Vies et libertés compromises, tensions et avenirs détruits font désormais partie de notre quotidien.
J’ai également écrit un message au groupe whatsapp de ma classe:

“ Je regrette d’avoir à vous le dire, et de manière assez crue, mais accepter d’être traités comme de bons de toutous bien dressés ne fera pas avancer cette société dont on a si bien parlé hier.

J’anticipe mon exclusion de ce groupe whatsapp et en profite pour partager quelques éléments (vidéos) qui argumentent ma position que j’ai malheureusement été contrainte de laisser paraître de la mauvaise manière.

Aujourd’hui, 22 septembre 2020, une scolarité détruite, des tensions au sein de la classe et de l’établissement, non pas à cause d’une “cinglée qui ne respecte pas les règles et ne fais pas preuve de civisme” Mais à cause d’une personne qui refuse de vivre dans la peur et utilise son cerveau et son bon sens face au nombre d’informations qui nous sont délivrées, qui met en avant ses droits individuels et refuse d’être un chien en muselière.

Si il est nécessaire de ne pas porter le masque pour manger ou fumer, et ce tout en étant rassemblés, quel est l’intérêt de le porter en classe, partout dans l’établissement, dans la rue? Je vous laisse réfléchir et faire preuve de bon sens.

Être neutre en situation d’injustice, c’est choisir d’être du côté de l’oppresseur.
Merci à ceux qui m’ont lu, et n’oubliez jamais, “Soyez avec la vérité, même si vous êtes seuls”. 



Autre témoignage d'un enfant asthmatique de 12 ans.

Cette maman a trouvé la parade pour porter le masque sans étouffer. Il faut bien dire que le décret du port obligatoire du masque ne précise ni de quelle matière doit être celui-ci ni comment il doit être porté. Donc, pour ceux qui n'ont pas le choix, on peut clairement porter ce qu'on veut comme on veut en restant dans la légalité.



8 commentaires:

  1. Elle aurait dû rester bien calme et les pousser à bout. Plus ils s'énervent, plus ils parlent, plus ils produisent du CO2, plus ils s'empoisonnent avec leur propre gerbe verbale. ;)
    Elle devrait aussi leur vanter les mérites du FFP3 sans valve... Surtout en faisant son sport (lol).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a 12 ans, très difficile à cet âge de se la jouer psychologue face à des cons :D

      Supprimer
    2. C'est vrai. C'est d'ailleurs très difficile de se la jouer psychologue à tout âge face à ce genre de cons de compétition.

      Supprimer
  2. Pour une fois c'est moi qui fait un HS. Ils ont craqué chez wikiloose. Suite à l'attaque dans les anciens locaux de Charlie Hebdo aujourd'hui ils sortent comme article:

    "Charlie Hebdo: Photos d'Assalamu alaykum, l'un des terroristes"

    Et sinon pour revenir dans le sujet, La Mascarade ! Le Clip des enfants qui enlèvent le masque

    https://youtube.com/watch?v=dC6Myo5yChU

    Un collectif de parents et citoyens du Pays Mornantais en Auvergne Rhône-Alpes ont réalisé ce clip sur les masques.

    Ces enfants ont plus de jugeote que beaucoup de français. La relève est là.

    RépondreSupprimer
  3. TOut ces collabos pro masque qui suivent aveuglement les ordres officiels, des moins que rien, des étrons sans âmes, sans cerveaux, qui meriteraient d'etre bouffer vivant par des larves,
    On bousille des vies au nom d'un virus ridicule, juste à cause des médias

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais même "au nom d'un virus qui n'a probablement jamais existé ou qui n'est pas plus virulent que n'importe quel "corona"".
      En fait je pense que les voies de la connerie sont impénétrables. C'est hors de notre compréhension. La question récurrente que je me pose sans cesse est "comment peut-on être aussi con ?". Est-ce naturel ? Sont-ils nées sans esprit ou sans âme ? Car je ne crois pas que cela soit dû à la capacité intellectuelle, c'est plus profond que ça.

      Supprimer
    2. Résistant, c'est incompréhensible parce que c'est surnaturel :
      "C'est pourquoi Dieu leur envoie des illusions puissantes qui les feront croire au mensonge, en sorte qu'ils tombent sous son jugement tous ceux qui ont refusé leur foi à la vérité, et ont au contraire pris plaisir à l'injustice." (2 Thessaloniciens 2; 11-12)

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog