vendredi 23 octobre 2020

Une étude portant sur 6000 personnes évaluant l'efficacité du port du masque dans la Covid-19 a été rejetée par les journaux scientifiques car personne n'est assez "courageux" pour en publier les résultats selon des chercheurs danois




Une étude à grande échelle au Danemark qui cherchait à déterminer si les masques aident à arrêter la propagation de la Covid-19 a été rejetée par plusieurs revues prestigieuses. Les auteurs ont laissé entendre que leurs conclusions ne convenaient pas au statu quo.

The Lancet, le New England Journal of Medicine et l'American Medical Association Journal ont tous refusé le document, ont rapporté les médias danois jeudi.

L'étude, qui a débuté fin avril, a impliqué 6 000 Danois, dont la moitié a été invitée à porter un masque à tout moment dans les lieux publics. L'autre moitié a été sélectionnée comme groupe de contrôle et a reçu l'instruction de ne pas se couvrir le visage. Au bout d'un mois, les participants ont été testés pour la Covid-19 ainsi que pour les anticorps contre le virus.

Les chercheurs de l'étude sont restés très discrets sur leurs conclusions, mais ils ont laissé tomber de nombreux indices qui suggèrent que c'est la conclusion de l'article, et non sa méthodologie, qui a conduit au rejet des revues.

"Nous ne pouvons pas commencer à discuter de ce qui les mécontente. Car si c'est le cas, nous devons aussi expliquer ce que l'étude a montré. Et nous ne voulons pas en discuter avant qu'elle ne soit publiée", a déclaré Christian Torp-Pedersen, professeur et médecin-chef du département de recherche de l'hôpital de Nouvelle-Zélande du Nord, au quotidien danois Berlingske.

Un autre membre de l'équipe de l'étude a écrit la semaine dernière, dans un e-mail partagé par l'ancien journaliste du New York Times Alex Berenson, que leurs conclusions seraient publiées "dès qu'un journal aura le courage d'accepter le papier".

 

 

Le Danemark impose actuellement le port du masque dans les transports publics, ainsi que dans les bars et restaurants lorsque les clients quittent leur table.

Un débat fait rage dans le monde entier sur l'obligation de porter des masques qui prétendraient stopper la transmission du coronavirus.

Des chercheurs japonais ont récemment publié une étude qui a révélé que les masques peuvent offrir un certain degré de protection contre les particules de la Covid-19 en suspension dans l'air, mais ils ont noté que même les revêtements faciaux de qualité professionnelle ne peuvent pas éliminer complètement le risque de contagion.

Curieusement, au début de la pandémie, de nombreux responsables et organisations de la santé se sont prononcés contre l'utilisation généralisée des masques dans le grand public, qualifiant ces politiques d'inefficaces. Par exemple, dans une interview accordée en mars, le Dr Anthony Fauci, membre du groupe de travail Covid-19 de la Maison Blanche, a insisté sur le fait qu'il n'y avait aucune raison pour que des personnes apparemment en bonne santé "se promènent avec un masque". À l'époque, son point de vue reflétait un large consensus parmi les institutions et les professionnels de la santé, notamment l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et le US surgeon general. Fauci, l'OMS et les CDC sont ensuite revenus sur leurs recommandations et ont soutenu les mandats relatifs aux masques.

Toutefois, beaucoup ont fait valoir que les données disponibles sont encore insuffisantes pour justifier le port obligatoire de masques. Deborah Cohen, la correspondante britannique médicalement qualifiée de l'émission Newsnight de la BBC2, a indiqué en juillet que le comité de l'OMS chargé d'examiner la recommandation de l'organisation sur le port des masques était motivé par un lobbying politique et non par de nouvelles preuves scientifiques. 

Il ne semble pas y avoir de corrélation entre les cas et l'obligation de port des masques prétendument mis en place pour arrêter la propagation du virus. Des pays tels que la République tchèque ont connu une recrudescence de nouveaux cas, nécessitant le port de masques dans les lieux publics. Dans le même temps, la Corée du Sud, qui a également un mandat de port de masque, n'a pas constaté d'augmentation significative des résultats positifs des tests Covid-19.


Source: RT

Traduction: SLT

7 commentaires:

  1. Le pire c'est le silence médiatique de cette censure,merci Guy (prononcer guéh)de faire exception.Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  2. HS
    Voici ce que dit un expert de la manipulation et du comportement qui enseigne ces techniques aux militaires et voilà ce qu'il dit,la vidéo à été retiré ( censuré )sur RT mais certains on eu la bonne idée de l'enregistrer,elle va surement être censuré,si c'est le cas je mettrais un autre lien .
    @Fawkes
    Je pense ne pas t'avoir convaincu donc tu devrais écouter ce qu'il dit c'est son métier,et je pense que la chaine RT à déjà fait preuve de son sérieux ...

    https://www.youtube.com/watch?v=N0CR2nP1rp0

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est évident, en suivant le chemin de miette on comprend. Les Romains avait un dicton: "Cui bono" cela signifie " à qui profite t'il". Posons nous toujours cette question en cas de doute et regardons ce qui suis dans les jours suivant un tel évènement. Merci pour le rappel en tout cas.

      Supprimer
    2. Désolé, RT c'est un peu mieux que d'autres, mais la propagande en tisse ses reportages quand même.

      Supprimer
    3. @Pam
      Tu vois de la propagande dans cette vidéo ?
      Moi non ...
      Aucune chaine d'info n'est neutre bien évidemment,c'est une chaine russe donc pro-poutine ,mais certain font quand même mieux le boulot que d'autre...

      Supprimer
    4. Voici un 2 ème avis d'un Français cette fois ci et la encore je ne vois pas de propagande !

      https://www.youtube.com/watch?v=jsYQbthk0WY

      Supprimer
  3. La 5G provoque des symptômes respiratoires similaires à ce que font les atteintes aux coronavirus. Merci Elon, futur cadavre sous I.A.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archive du blog