mercredi 18 novembre 2020

EPHAD : “On a osé nous demander de piquer nos patients pour les faire partir plus vite” "On ne donnait aucune chance aux personnes âgées de s'en sortir"

 


Selon les intoxicateurs du journal Le Monde cette infamie est "une intox". Jugez-en par vous-même: Reportage ce soir à 21H sur France 3. Fawkes
-------

En pleine première vague de l'épidémie de Covid-19, au printemps 2020, le gouvernement a autorisé le recours à des médicaments palliatifs habituellement interdits."Pièces à conviction" a recueilli des témoignages de soignants révoltés par cette décision.

En mars 2020, le Covid-19 s'est abattu sur des maisons de retraite démunies face à la virulence de l'épidémie. Des personnes âgées sont mortes par centaines dans les Ehpad, souvent à cause d'une insuffisance respiratoire, parfois dans de grandes souffrances.

C'est pour atténuer ces souffrances que le 29 mars, le gouvernement a autorisé par décret le recours à des médicaments de soins palliatifs. Parmi eux, le Rivotril, habituellement interdit en médecine de ville et dans les Ehpad. Il pouvait être prescrit en cas de difficulté d’approvisionnement de Midazolam, le sédatif recommandé "en première intention" par la Haute Autorité de santé depuis le 10 février 2020 et dont l'utilisation avait alors explosé. Cette dérogation visait à améliorer le confort du malade, parfois en détresse respiratoire aiguë, mais ne signifiait pas l’arrêt des soins.

A Buzançais, dans l'Indre, l'Ehpad public Saint-Roch a accepté d'ouvrir ses portes à une équipe de "Pièces à conviction". En six semaines, l'établissement a perdu vingt de ses résidents. Ici, deux malades en fin de vie ont reçu des injections de Midazolam. Leurs familles en ont été averties. Mais plutôt que d'abréger leurs souffrances, les soignants auraient préféré pouvoir mieux prendre soin des personnes âgées atteintes du Covid-19.

"Quand on a reçu ces directives, ça nous a choqués"

"Quand on a reçu ces directives, ça nous a choqués, témoigne Sandra Rotureau, cadre de santé, de se dire que là, on ne donnait aucune chance aux personnes âgées de s'en sortir. Quand une personne âgée n'est pas hospitalisée [par manque de lits] et qu'ensuite, ce qu'on lui propose, c'est une sédation dès l'instant qu'elle va présenter une détresse respiratoire... ma première réaction, se rappelle-t-elle, ça a été : on nous demande de faire une euthanasie passive auprès de nos résidents." 

Ailleurs qu'à Buzançais, une médecin d'Ehpad public partage, à visage caché, "un sentiment d'horreur". Alors qu'elle estime ne pas avoir "le droit de prescrire quelque chose qui pourrait soigner les personnes si elles étaient atteintes", elle est "autorisée à les faire partir... en douceur". 

"On a abrégé les souffrances des gens. Moi, j'appelle ça l'euthanasie, poursuit-elle, extrêmement choquée. Qu'on ait osé nous demander de piquer nos patients pour les faire partir plus vite, c'est insupportable."

Extrait de "Covid-19 : que se passe-t-il vraiment dans les Ehpad ?", une enquête à voir dans "Pièces à conviction" le 18 novembre 2020 à 21h05.


Source: France Info

12 commentaires:

  1. Et ces gens l'ont fait, bon alors pourquoi ils se plaignent maintenant ?
    Seraient-ils des victimes ou des collabos, moi j'ai ma réponse depuis longtemps.

    RépondreSupprimer
  2. Ciao Guy :)

    Le Monde a supprimé leur torchon... ):

    Akasha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils l'ont réédité et mis à jour au fait : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/11/16/l-intox-du-rivotril-et-de-l-euthanasie-des-personnes-agees_6059944_4355770.html

      Akasha.

      Supprimer
    2. En fait, j'avais copié un peu vite le lien et oublié le l à la fin (html). C'est corrigé, le lien a toujours fonctionné. On verra demain s'il est actif après le reportage de ce soir.

      Supprimer
  3. Ce double discours du gouvernement est à vomir,
    officiellement : mesures liberticides pour protéger nos vieux
    en réalité : on donne l'ordre de ne pas les soigner et on les tue.
    Triste gouvernement de traitres

    RépondreSupprimer
  4. Aujourd'hui, le gouvernement a annoncé que le déconfinement est encore "loin":

    https://www.youtube.com/watch?v=6TAoTqM_FCI

    Et après ils s'étonnent que la santé mentale des français déclinent:

    https://twitter.com/BFMTV/status/1329090498158489600

    Dans cet extrait il se vante de "sauver des vies". Quel toupet!
    Non seulement il n'y a toujours aucune stratégie de prévention mais on a autant de décès en France que dans 57 pays africains réunis. C'est pas la loose ultime sérieux?

    https://reseauinternational.net/covid-imposture-pas-plus-de-deces-dans-toute-lafrique-que-dans-la-france-seule/

    RépondreSupprimer
  5. Et mon cul sur la commode !!
    Déjà deux suicides !
    Une une petite puce de 25 ans toute mignonne et barbière à Liège :
    https://www.todayinliege.be/une-jeune-barbiere-de-24-ans-met-fin-a-ses-jours-a-cause-de-la-fermeture-de-son-commerce/

    Et une jeune restauratrice de 36 ans, Ghislaine Boriller, propriétaire du restaurant Le Kenya à Plougoumelen (56)
    https://www.youtube.com/watch?v=c9b1XghdrZc

    Je ne voudrais pas jouée les oiseaux de mauvaise augure, ni tomber dans le morbide, mais je crains que ça ne fasse que commencer ! Surtout si le confinement se prolonge en janvier !

    Akasha.

    RépondreSupprimer
  6. Le resto avion de Gilly a brûlé.
    Sans assurance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ciao Hotchi :)
      Oui j'viens justement de le voir ! Je pensais qu'il avait été vendu et remorqué ailleurs, c'était en projet..

      Akasha.

      Supprimer
  7. Mais qui a le droit de demander une euthanasie si ce n'est la personne elle-même! Pour qui se prennent ils! Ces gens méritent le même sort. "Que celui qui prenne l'épée, périsse par l'épée"

    RépondreSupprimer
  8. Un scandale sans précédent. Mais le coup du <>, ça ne marche pas, depuis Nuremberg, ce procès de lampistes, criminels quand même. Et que les gens n'aient pas réagi continue de me faire vomir, mentalement. On habite au milieu de ces zombies ?

    RépondreSupprimer
  9. Vous avez vu le doc? J'étais choqué par le traitement infligé par l'Etat aux résidents des EHPAD: coupés de leurs familles, de leurs amis dans les résidences, ils sont restés dans leur chambres pendant 3 mois, sont morts seuls le plus souvent jamais soignés. Une honte nationale.

    https://france.tv/france-3/pieces-a-conviction/2100241-covid-19-que-se-passe-t-il-vraiment-dans-les-ehpad.html

    Le doc parle non seulement des résidents euthanasiés mais aussi de ceux qui ne sont pas morts du COVID...mais de solitude et de tristesse. Qui ont perdu le goût de vivre à cause de leurs conditions de vie. Traités pire que des prisonniers, ils se sont laissés mourir. Horrible

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog