dimanche 1 novembre 2020

La Vitamine C réduit de deux tiers la mortalité du COVID




(OMNS 13 oct. 2020) Le premier essai randomisé contrôlé par placebo au monde, conçu pour tester de fortes doses de vitamine C par voie intraveineuse pour le traitement de COVID-19, a réduit de deux tiers la mortalité des patients les plus gravement malades. L'étude, dirigée par le professeur Zhiyong Peng à l'hôpital universitaire Zhongnan de Wuhan, a débuté en février et il a administré à un patient COVID-19 gravement malade, placé sous respirateur, 12 000 mg de vitamine C deux fois par jour, ou de l'eau stérile au goutte-à-goutte. Ni le patient ni les médecins ne savaient qui prenait la vitamine C ou le placebo, donc l'essai était en "double aveugle". C'est la "norme d'or" en matière de recherche. 

Dans l'ensemble, 5 personnes sur 26 (19 %) sont mortes dans le groupe de la vitamine C, tandis que sont mortes, 10 personnes sur 28 (36 %) recevant le placebo. Cela signifie que la vitamine C a réduit de près de moitié le nombre de décès. Les personnes sous vitamine C avaient 60 % plus de chances de survivre.

La principale mesure de la gravité des symptômes est l'indice d'oxygénation SOFA. Les personnes ayant un score SOFA supérieur à 3 sont les plus gravement malades. Parmi les personnes les plus gravement malades, 4 personnes (18%) du groupe vitamine C sont mortes, contre 10 (50%) du groupe placebo. Cela représente deux tiers de décès en moins. Statistiquement, cela signifie que les personnes les plus gravement malades qui ont reçu de la vitamine C ont 80% de risques en moins de mourir. 

Ce résultat, étayé par une nette réduction des marqueurs inflammatoires dans le sang, était statistiquement significatif - sans aucun doute. Ce niveau de bénéfice est bien plus important que celui observé dans l'essai contrôlé randomisé sur la dexaméthasone, le stéroïde anti-inflammatoire qui a fait la une des journaux comme "seul traitement prouvé" pour le COVID-19 [2]. Dans cet essai, 23% des patients sous stéroïde sont morts, contre 26% sous placebo. Cependant, plus de 6 000 personnes ont participé à l'essai, les résultats étaient donc statistiquement significatifs.

Mais il existe maintenant un autre traitement éprouvé - la vitamine C. L'essai de Wuhan avait besoin de 140 patients pour être suffisamment "puissant" pour les statistiques, mais ils ont manqué de cas de COVID en mars, un mois après que 50 tonnes de vitamine C, soit 50 millions de doses d'un gramme, aient été expédiées à Wuhan et données aux patients hospitalisés et aussi au personnel hospitalier. Les nouvelles admissions dans les unités de soins intensifs (USI) ont chuté. Le professeur Peng a fini par en recevoir un tiers de plus que ce que l'essai devait inclure. Mais, même si la statistique globale qui en a résulté et qui indiquait près de la moitié des décès n'était pas significative, les résultats du score d'oxygénation SOFA et d'autres marqueurs étaient significatifs.

Ces résultats sont particulièrement importants lorsque les rapports de cas dans les unités de
soins intensifs américaines, utilisant 12 000 mg de vitamine C, montrent qu'il n'y a presque pas de décès chez les personnes qui ne souffrent pas déjà d'une maladie en phase terminale
et que plus de 85 personnes [3] et une unité de soins intensifs britannique utilisant 2 000 mg de vitamine C ont rapporté la mortalité la plus faible de toutes les unités de soins intensifs du
Royaume-Uni, réduisant les décès d'un quart. [4]

Les meilleurs résultats sont enregistrés dans les USI qui utilisent la vitamine C, les stéroïdes et les anticoagulants combinés, ce qui constitue le protocole de traitement standard en Chine depuis le mois d'avril. Selon les données du Worldometer, le taux de mortalité dû à la COVID en Chine est de 3 personnes par million, contre 624 au Royaume-Uni.[5]

Surtout, des rapports ,arrivant des USI qui testent les niveaux de vitamine C dans le sang, indiquent que la majorité de leurs patients gravement malades sont déficients en vitamine C, beaucoup avec des niveaux indétectables de vitamine C qui permettraient de diagnostiquer le scorbut. Une unité de soins intensifs de Barcelone a découvert que 17 patients sur 18 avaient des niveaux "indétectables" de vitamine C, ce qui s'apparente au scorbut [6]. Un autre, aux Etats-Unis, a constaté que presque tous les patients étaient déficients en vitamine C, mais aussi que ceux qui n'avaient pas survécu avaient des taux bien plus faibles que ceux qui avaient survécu. [3]

Le scorbut a tué deux millions de marins dans le monde entre 1500 et 1800. En 1747, James Lind (médecin écossais, hygiéniste de la Royal Navy)
 a mis au point un remède - la vitamine C dans les citrons verts, mais il a fallu cinquante ans avant que la marine ne le prenne au sérieux. L'effet salvateur a été si spectaculaire que les marins ont été surnommés "limeys".

La même chose va-t-elle se produire avec le COVID-19 ? Avec plus d'un million de morts dans le monde et le potentiel de la vitamine C à réduire de plus de moitié le nombre de morts, chaque jour ou nos gouvernements, nos maîtres de cérémonie numérique et nos médecins ne prennent pas au sérieux la vitamine C est un jour de plus de morts inutiles, parce qu'ils ignorent les preuves. Il ne s'agit pas de fausses nouvelles.

Ce n'est pas le coronavirus qui tue les personnes atteintes de COVID ; c'est généralement le système immunitaire qui réagit de manière excessive contre les particules virales mortes, une fois l'infection virale terminée, ce qui déclenche une "tempête de cytokines", ce qui ressemble à incendie inflammatoire incontrôlable. C'est alors que de très fortes doses de stéroïdes et de vitamine C sont nécessaires.

 Normalement, les glandes surrénales, qui contiennent cent fois plus de vitamine C que les autres organes, libèrent à la fois le cortisol, l'hormone stéroïdienne la plus puissante du corps, et la vitamine C, lorsqu'elles sont en état d'urgence. Le stéroïde aide la vitamine C à pénétrer dans les cellules et à calmer l'inflammation. La vitamine C est à la fois un anti-inflammatoire et un anti-oxydant, qui nettoie les fumées "oxydantes" de la tempête de cytokines. Sans vitamine C, l'hormone stéroïdienne cortisol ne peut pas fonctionner aussi bien. C'est pourquoi les médecins des services de soins intensifs administrent à la fois de la vitamine C et des stéroïdes pour sortir le patient de la zone de danger.

Mais la meilleure chose à faire est encore d'éviter qu'une personne ne pénètre dans cette phase critique du COVID-19. C'est pourquoi une intervention précoce, consistant à prendre 
1000 mg de vitamine C par heure dès les premiers signes d'infection, est susceptible de sauver encore plus de vies. Cela permet de réduire la durée et la gravité des symptômes, la plupart des personnes étant débarrassées de leurs symptômes dans les 24 heures. Il faut en moyenne une durée de deux semaines de maladie de COVID-19 pour déclencher la phase de "tempête de cytokines".

 Pendant cette période, le patient risque de présenter une carence en vitamine C et de développer un "scorbut induit" aigu. Si vous parvenez à vaincre l'infection dans les 48 heures, vous serez tiré d'affaire. Vous pouvez réduire encore plus votre risque en prenant de la vitamine D (5000 UI/j, ou plus : 20 000 UI/j pendant plusieurs jours si vous avez déjà des symptômes), du magnésium (400 mg/j sous forme de malate, citrate ou chlorure) et du zinc (20 mg/j) [7-11] Mieux vaut prévenir que guérir.

Pauling assigne la « C » aux rhumes et à la CoViD 

Tout comme les citrons verts de Lind, le Dr Linus Pauling, deux fois prix Nobel, a prouvé la puissance de la vitamine C à forte doses dans les années 1970 [12-18] . C'est grâce à lui que nous connaissons les bienfaits de la vitamine C à forte dose. Sur la couverture de son livre phare "Vitamin C and the Common Cold", on peut lire, à propos d'une épidémie de grippe porcine prédite à cette époque, "il est particulièrement important que chacun sache qu'il peut se protéger dans une large mesure contre la maladie et ses conséquences, grâce à ce nutriment important qu'est la vitamine C". [19] Cela fait 50 ans que Pauling a prouvé le pouvoir antiviral de la vitamine C. N'est-il pas temps de prendre cela au sérieux ?

(Patrick Holford est l'auteur de plus de 30 livres, dont « Flu Fighters »

(https://www.patrickholford.com/flu-fighters) et « The Optimum Nutrition Bible ». Il fait partie

des membres du Hall of Fame de la médecine orthomoléculaire).

Références

1. Zhang J, Rao X, Li Y, Zhu Y, Liu F, Guo F, Luo G, Meng Z, De Backer D, Xiang H, Peng Z-Y.
(2020) High-dose vitamin C infusion for the treatment of critically ill COVID-19. Pulmonology,
preprint. https://doi.org/10.21203/rs.3.rs-52778/v2

2. RECOVERY Collaborative Group, Horby P, Lim WS, Emberson JR, et al. (2020) Dexamethasone in Hospitalized Patients with Covid-19 - Preliminary Report. N Engl J Med., NEJMoa2021436. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32678530

3. Arvinte C, Singh M, Marik PE. (2020) Serum Levels of Vitamin C and Vitamin D in a Cohort of Critically Ill COVID-19 Patients of a North American Community Hospital Intensive Care Unit in May 2020: A Pilot Study. Medicine in Drug Discovery, 100064. In press, available online 18 September 2020, https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32964205
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2590098620300518

4. Vizcaychipi MP, Shovlin CL, McCarthy A, et al., (2020) Development and implementation of a COVID-19 near real-time traffic light system in an acute hospital setting. Emerg Med J. 37:630-636. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32948623

5. Worldometer (2020) https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries

6. Chiscano-Camón L, Ruiz-Rodriguez JC, Ruiz-Sanmartin A, Roca O, Ferrer R. (2020) Vitamin C levels in patients with SARS-CoV-2-associated acute respiratory distress syndrome. Critical Care, 24:522. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32847620

7. Rasmussen MPF (2020) Vitamin C Evidence for Treating Complications of COVID-19 and other Viral Infections. Orthomolecular Medicine News Service, http://orthomolecular.org/resources/omns/v16n25.shtml (Traduit en français)

8. Downing D (2020) How we can fix this pandemic in a month (Revised edition). Orthomolecular Medicine News Service, http://orthomolecular.org/resources/omns/v16n49.shtml (Traduit en français)

9. Castillo ME, Costa LME, Barriosa JMV et al., (2020) Effect of calcifediol treatment and best available therapy versus best available therapy on intensive care unit admission and mortality among patients hospitalized for COVID-19: A pilot randomized clinical study. J Steroid Biochem and Molec Biol. 203, 105751. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32871238

10. Holford P. (2020) Vitamin C for the Prevention and Treatment of Coronavirus. Orthomolecular Medicine News Service, http://orthomolecular.org/resources/omns/v16n36.shtml (Traduit en français)

11. Gonzalez MJ (2020) Personalize Your COVID-19 Prevention: An Orthomolecular Protocol.
Orthomolecular Medicine News Service, http://orthomolecular.org/resources/omns/v16n31.shtml (Traduit en français)

12. Pauling L. (1974) Are recommended daily allowances for vitamin C adequate? Proc Natl Acad Sci USA. 71:4442-4446. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/4612519

13. Pauling L. (1973) Ascorbic acid and the common cold. Scott Med J. 18:1-2. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/4577802

14. Pauling L. (1972) Vitamin C. Science. 177:1152. ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17847190

15. Pauling L. (1971) The significance of the evidence about ascorbic acid and the common cold. Proc Natl Acad Sci U S A. 68:2678-2681. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/4941984

16. Pauling L. (1971) Ascorbic acid and the common cold. Am J Clin Nutr. 24:1294-1299.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/4940368

17. Pauling L. (1971) Vitamin C and common cold. JAMA. 216:332.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/5107925

18. Pauling L. (1970) Evolution and the need for ascorbic acid. Proc Natl Acad Sci USA. 67:1643-1648. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/5275366

19. Pauling L. (1970) Vitamin C and the Common Cold. W.H.Freeman & Co. ISBN-13:978-
0425048535


Liens connexes:


12 commentaires:

  1. Veran et sa clique nous font croire qu'il n'y a aucun traitement et que par conséquent la seule solution est le confinement pour éviter soit disant la mort de "400 000 personnes" (Micron a sorti cette énormité mercredi, un chiffre sorti de nulle part). Pourtant, les propriétés antivirales de la vitamine C sont largement décrites dans la littérature médicale copieusement ignorée par les médecins français. Quelques exemples:

    http://tandfonline.com/doi/full/10.1080/14787210.2020.1706483
    https://ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31662885
    https://ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31357509
    https://ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23700397

    L'hôpital United Memorial Medical Center de Houston qui
    utilise des hautes doses de VC en IV avec de la cortisone et un anticoagulant déclare un taux de mortalité de...0% pour les patients COVID. Que leur faut-il de plus pour s'y mettre?

    https://click2houston.com/health/2020/04/17/local-hospital-using-experimental-drug-treatment-in-hopes-of-saving-lives-of-covid-19-patients/

    Non, chez nous, on préfère confiner bêtement toute la population. Au final, on aura passé un bon tiers de l'année confinés à la mode médiévale.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Guy,je n’ai pas trouvé comment vous contacter en dehors des commentaires,avez vous vu passer cette info? https://polemique.roman-livre.com/ Je pense qu’il pourrait être bon de diffuser cette initiative au plus grand nombre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais je pense que nous arrivons au temps de l’action,il n’est plus temps de rêver et de discuter,il va falloir qu’on se mette à bouger avant qu’il ne soit vraiment trop tard.

      Supprimer
    2. J’y ai pensé aussi bien sur,mais j’ai envie d’y croire,de toute façon nous sommes déjà fichés et tracés constamment....alors franchement je tente.je préfère toujours essayer ça que de continuer à pleurnicher sur l’avenir derrière mon écran.

      Supprimer
    3. Questions de mes données,que peuvent-ils exploiter?avec les cookies internet si ça continue même Facebook va me mettre des pubs pour des sites de cul! 😂.alors à part apprendre que je suis un gros branleur, à moitié geek,et ouvrier faisant parti de la partie basse de la classe moyenne,il y a vraiment pas grand chose à exploiter lol.et pour la classe sociale ils sont déjà au courant grâce à ma feuille de racket euhh la feuille d’imposition pardon

      Supprimer
    4. POUR UN COUP D’ETAT PACIFIQUE ET LÉGITIME
      SELON LE JUSTE DROIT.

      Ces gens sont inoffensifs, le gouvernement ne prendrait même pas une minute pour se pencher sur ce leur cas.

      Voila le résultat de l'association entre l'éducation nationale et les divertissements en tout genre.
      Ça nous donne des révolutionnaires qui ne veulent ni finir en prison, ni être blesser, excusez moi mais c'est risible.

      Supprimer
    5. Lui aussi propose un renversement. Il s'agirait d'un frondeur du MODEM dont il était porte-parole en 2008:

      https://www.youtube.com/watch?v=CLja8Pfx914

      https://www.ladepeche.fr/article/2008/10/04/479700-remy-daillet-wiedemann-president-du-modem-31.html

      Supprimer
    6. Ah en fait, c'est le même gars, je n'avais pas remarqué vu que sur le lien qu'a mis Yoann il n'y avait pas de vidéo.

      Étonnant de voir qu'une vidéo de ce genre avec plus de 234 000 vues soit toujours sur Youtube qui m'a pourtant censuré la vidéo du dr Madej sur le vaccin COVID (alors qu'il n'y avait rien de pénalement répréhensible, ce qui est le cas dans celle-ci):

      https://www.fawkes-news.com/2020/08/le-dr-carrie-madej-tire-la-sonnette.html

      Je ne sais pas trop quoi en penser. Ce n'est pas le premier à annoncer un coup d'état et ça a toujours fait flop. Regardez le conseil nation de transition qui disait que pleins de militaires se tenaient prêts. Un bide.

      Le GJ Chalençon a été arrêté après avoir publié le même genre d'appel à renverser le pouvoir:

      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/le-gilet-jaune-christophe-chalencon-arrete-apres-ses-appels-a-renverser-le-pouvoir_2125813.html

      Supprimer
    7. @suzanna
      Euhhhhh si c’est à moi que vous faites allusion vous n’avez rien compris de mes commentaires précédents pour commencer,ensuite c’est vite juger quelqu’un.vive la tolérance 😁.
      Si c’est de l’action en elle même,c’est que vous avez commenter juste après avoir seulement lu ce que vous avez copié-collé.je vous invite donc à vous intéresser sérieusement à la chose avant de vous mettre en posture de défense primitive.
      Et comme je disais dans de précédents com ici ou ailleurs,même si ça fait flop,c’est toujours mieu d’essayer et d’être participatif,que de rester à pleurer sur son sort en cliquant sur son écran.a chacun sa façon de voir les choses,mais la vision défaitiste du c’est impossible,ça changera jamais,ça marchera pas...etc etc. Très peu pour moi désolé

      Supprimer
  3. COMMENT CE PROCURER DES POCHES DE VITAMINE C?

    RépondreSupprimer
  4. Le gouvernement britannique recommande la Vitamine D à sa population contre le COVID:

    https://twitter.com/DavidDavisMP/status/1323319636453171202

    Israël aussi:

    https://infos-israel.news/ministere-de-la-sante-et-corona-cest-ainsi-que-vous-consommerez-en-toute-securite-de-la-vitamine-d/

    Chez nous on peut toujours courir alors que les études montrant son efficacité sont nombreuses. ça montre bien que leur objectif n'est pas de sauver des vies mais de les contrôler:

    http://imj.ie/optimisation-of-vitamin-d-status-for-enhanced-immuno-protection-against-covid-19/

    https://news.northwestern.edu/stories/2020/05/vitamin-d-appears-to-play-role-in-covid-19-mortality-rates/

    https://link.springer.com/article/10.1007/s40520-020-01570-8

    https://medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.24.20075838v1.full.pdf

    https://www.grassrootshealth.net/wp-content/uploads/2020/04/Alipio-Vit-D-COVID-Severity-Preprint-04-22-2020.pdf

    https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3697179

    Pensez à en offrir à vos parents et grand-parents. On en a tous besoin mais eux encore plus.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archive du blog