mardi 9 mars 2021

La France a «menti» et a «dissimulé» la dose de radioactivité lors des essais nucléaires en Polynésie

 


Entre 1966 et 1996, la France a effectué 193 tirs nucléaires depuis le Pacifique. Le niveau de radioactivité à laquelle a été exposée la population de la Polynésie lors de ces essais a été largement sous-évalué, révèle une enquête du média d'investigation Disclose.

L’ONG de journalisme d'investigation Disclose, en partenariat avec Interprt, organisation qui défend la justice environnementale, et l’université de Princeton, ont enquêté pendant deux ans sur les essais nucléaires français depuis les atolls de Mururoa et Fangataufa, situés dans le Pacifique, à plus de 15.000 kilomètres de la métropole. Leur enquête «dévoile les mensonges et dissimulations de l'État sur la contamination de la Polynésie française».

Ayant analysé les 2.000 documents déclassifiés par l’Armée française en 2013, le spécialiste des questions nucléaires Sébastien Philippe, de l’université américaine de Princeton, a notamment modélisé la trajectoire du nuage atomique du 41e essai, baptisé Centaure et réalisé en juillet 1974. «Rien ne s’est passé comme prévu», disent les investigateurs.

L’armée se taisait

La modélisation permet, selon ses auteurs, de montrer «comment les autorités françaises ont tenté de dissimuler pendant plus de 50 ans l’impact réel des essais sur la santé des populations». Elle montre ainsi qu’au lieu de se diriger, comme prévu, vers les atolls de Tureia et de Hao, situés au nord, et de se disperser dans le Pacifique, le nuage est parti vers Tahiti, la principale île de la Polynésie française, et les îles Sous-le-Vent.

Le nuage radioactif s’est élevé moins haut que prévu, à 5.200 mètres au lieu de 8.000. C’est ce qui a empêché les vents de l’emporter vers le nord. «Les pluies toxiques contaminent tout sur leur passage», explique une vidéo présentant cette modélisation.

Ce passage a pris des heures, mais l’armée a choisi de ne pas prévenir les populations et ne les a pas confinées, constatent les enquêteurs. Leurs estimations des doses de radioactivité reçues par les habitants «sont entre deux et dix fois plus élevées que les calculs officiels».

110.000 personnes exposées

Par conséquent, contrairement à ce qu’affirme l’étude du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) de 2006, la totalité des Tahitiens pourrait avoir été exposée à une dose qui ouvre le droit à une indemnisation par l’État français. Il s’agit de 23 maladies radio-induites qui sont reconnues comme une conséquence des essais.

«Leucémie, lymphome, cancer de la thyroïde, du poumon, du sein, de l'estomac ...», énumère Disclose. «À ce jour, seulement 63 Polynésiens ont été reconnus comme victimes.»

«D’après nos calculs, fondés sur une réévaluation scientifique de la contamination en Polynésie française, environ 110.000 personnes ont été exposées à la radioactivité, soit la quasi-totalité de la population des archipels à l’époque», dit le rapport.

L’enquête est à retrouver dans «Toxique», livre coécrit par Thomas Statius et Sébastien Philippe qui paraîtra le mercredi 10 mars.

Source: Sputnik

8 commentaires:

  1. décidément , à chaque époque sa peur . La propagande fais plus de mal que dans la réalité . La radioactivité n'est pas nocif .
    https://www.youtube.com/watch?v=NQ_XKo_a6DE#t=2976

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même les peuples premiers savent que les zones de minerai radioactifs sont tabou. Mais R.S. connait 1 exemple de quelqu'un qui dit que ça ne l'est pas, et ça lui suffit. Et 1 fake lui permet de penser que le vrai n'existe pas. Un dirigeable expulse l'idée de satellites, starlink devient donc une hallucination collective, et son journal TopS. une bible de plus. Binaire simpliste sans nuance, machine ?

      Supprimer
    2. "La radioactivité n'est pas nocive"...mais bien sûr, qu'est ce qui faut pas lire. Va passer la nuit dans le cœur d'une centrale nucléaire et on reparle (si tu en ressors vivant).

      Supprimer
    3. Pas besoin de passez une nuit dans une central nucléaire . D'autres l'ont fais et il ne sont pas pour autant mort " Foudroyer"

      Marie Curie à survécu à toutes sortes de radiations qu'elle a manipuler .. Main nu svp .. Et inhalé . J'en connais pas mieux .
      Survivre pendant plus de 30 ans et SURTOUT mettre aux monde deux enfants en bonne santé , qui dis mieux !! Tout les deux vécurent au moins 60 ans ( Age respectable de l'époque pour des enfants nés irradiés Bzzzzzzzzzzzz......... )

      Pas besoin d'être dans une central de la PEUR pour VITE COMPRENDRE L’ENTOURLOUPE .. Les irréductibles de Fukushima . 7 ans après la catastrophe les gens s'en portent bien .. Ils s'amusent . Le seul et vrais danger c'est que leurs proches ont PEURS
      https://www.youtube.com/watch?v=YncdGIATiQ0 .

      Bon , ok , je suis pas très fut fut .. Plus proche de chez nous Tchernobyl . La nature reprend ses droits les animaux y vivent en paix et n'ont rien à cirer des mesures de la PEUR du gouvernemen-teur . Que vous faut il de plus ???

      Comment pouvez vous , encore , faire confiance en ces félons qui dirigent ce monde depuis des lustres ?
      Excusez moi . Connaissez vous personnellement des gens , proches , qui sont mort irradier !
      C'est un peu comme la Cow-id . Tous ces morts , c'est à la tv que je les vois , entends .. Comme d'ab..



      Supprimer
  2. les peuples premiers ?
    Exemple svp .

    RépondreSupprimer
  3. Ils adorent revenir sur des faits passés pour donner une impression de repentance; certains diront "tu vois, ils dénoncent donc ils ne feront pas comme leurs prédécesseurs"... Tant qu'on regarde dans une autre direction, les gouvernements actuels continuent les mêmes choses comme avant. Ils ont menti ? Ils mentent encore. Rien de nouveau sous le soleil.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. "Entre mille 666 et mille 666, la France a effectué cent quatre-vingts 13 tirs nucléaires depuis le Pacifique."

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Mal traités

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog