jeudi 1 juillet 2021

Covid : le Sénat veut débattre de l'obligation de vaccination pour les adultes




A la lecture de cet article, on comprend vite que la dictature sanitaire covidiste est loin d'être terminée en France. L'obligation vaccinale sera bien sur la table et plus vite qu'on ne le pense. 

On comprend mal comment les sondages présentés affichent un soit-disant engouement pour la vaccination obligatoire à 58% alors que seul 50% de la population a eu au moins une première injection pour le moment. Le fait que le nombre de primovaccinations soit en chute libre montre bien qu'il y a de nombreuses personnes réticentes à se faire vacciner (voir qui y sont carrément totalement opposés).

 A ce jour, aucun pays au monde n'a imposé une vaccination à la population. Il ne manquerait plus que ce soit le notre qui fasse le premier pas. A noter que l'argument prétendant que la vaccination va permettre d'enrayer les contaminations n'est pas exact car le variant Delta ne réagit que peu à la vaccination. On retrouve actuellement même des clusters dont l'origine sont...des vaccinés. Fawkes
-------

 La mission Jomier demande des mesures avant le 15 juillet pour « transformer en vaguelette » le rebond épidémique attendu à la rentrée. Le Sénat va saisir le Haut Conseil de santé publique au sujet de l'obligation vaccinale pour les adultes. Près de six Français sur dix y sont favorables, et huit sur dix désirent la vaccination obligatoire des soignants.

Ce sont les semaines à venir qui détermineront l'importance de la nouvelle vague de Covid de la rentrée. La mission d'information sénatoriale en charge de l'évaluation des mesures de lutte contre l'épidémie en est persuadée. Son président Bernard Jomier a présenté ce jeudi ses « recommandations ». A cette occasion, il a demandé au gouvernement d'agir sans tarder, et notamment de prendre une décision « d'ici la mi-juillet » sur la mise en place éventuelle d'une obligation vaccinale pour les adultes.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a déjà menacé de rendre obligatoire la vaccination des soignants , particulièrement en Ehpad, si le taux de primo-vaccination n'atteint pas 80 % à la rentrée. « La question de l'obligation vaccinale est légitime pour les soignants, mais même s'ils sont vaccinés à 100 %, on n'évitera pas une quatrième vague », prévient Bernard Jomier.

Dans leur rapport, les sénateurs proposent donc d'aller plus loin, et d'envisager la vaccination des adultes de 24 à 59 ans. Le Sénat va saisir pour avis le Haut Conseil de santé publique. Et Bernard Jomier a écrit au Premier ministre, Jean Castex, afin de lui demander de réunir la Conférence nationale de santé.

Dans leur rapport, les sénateurs proposent donc d'aller plus loin, et d'envisager la vaccination des adultes de 24 à 59 ans. Le Sénat va saisir pour avis le Haut Conseil de santé publique. Et Bernard Jomier a écrit au Premier ministre, Jean Castex, afin de lui demander de réunir la Conférence nationale de santé.

L'opinion penche dans le même sens: 58% des Français se disent favorables à la vaccination obligatoire contre le Covid pour l'ensemble de la population, selon un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour Franceinfo et «Le Figaro». Et 72% veulent au moins l'imposer aux soignants. De manière générale, les Français se sont convertis au vaccin, 81% déclarant être déjà vaccinés ou souhaiter le faire, soit un doublement de l'adhésion depuis décembre. Le fait que plus de six Français sur dix jugent désormais la campagne vaccinale «efficace» et «menée à un bon rythme», n'est sans doute pas étranger à ce retournement.

Une quatrième vague est probable

Depuis le début de la campagne vaccinale, Emmanuel Macron et son Premier ministre ont cherché l'apaisement et évité d'ouvrir un front avec les « antivax » en répétant que la vaccination contre le Covid ne serait pas obligatoire. Mais Bernard Jomier juge que « le débat a pris une tournure étonnante ». Il rappelle que le Parlement a étendu l'obligation vaccinale des nourrissons à 8 nouveaux vaccins en 2018 « pour mettre fin à quelques centaines, voire quelques dizaines de formes graves chaque année ». Pourquoi reculer face à un virus qui a déjà tué 111.000 Français, sans compter les dégâts économiques et sociaux ?

Transformer la vague en vaguelette

Bernard Jomier

De plus, l'étude commandée par la mission et rendue publique cette semaine montre qu'une quatrième vague est probable d'ici deux à trois mois, avec ou sans variant Delta, car l'immunité collective ne sera pas atteinte faute de vaccination. « L'hypothèse moyenne, c'est qu'elle provoquera un afflux dans les hôpitaux comparable à l'automne dernier, pas une vague de cas bénins chez des jeunes en bonne santé », pointe Bernard Jomier, qui demande des mesures rapides pour « transformer la vague en vaguelette ».

Gagner quelques points de pourcentage

Pourquoi rendre la vaccination obligatoire pour cette classe d'âge intermédiaire ? Parce qu'elle est « très contributrice à la circulation du virus », et insuffisamment vaccinée, répond Bernard Jomier. Ce médecin ne se fait d'ailleurs pas d'illusion sur l'obligation vaccinale : chez les nourrissons, elle n'a permis de gagner que quelques points de pourcentage.

Les 18-24 ans ont été omis, sans doute parce qu'au moment où les statistiques ont été arrêtées pour boucler le rapport, leur taux de primo-vaccination était supérieur à celui des quadragénaires, témoignant de l'enthousiasme des débuts. Depuis, les choses sont revenues dans l'ordre (41 % à 18-24 ans ; 56 % à 40-49 ans).

Vacciner dans les collèges et les lycées

Quant aux adolescents de 12 à 17 ans, éligibles à la vaccination depuis le 15 juin, la mission ne recommande pas l'obligation vaccinale. Cela n'empêche pas de développer les incitations. Bernard Jomier demande « que les services de santé scolaire vaccinent les adolescents à la rentrée », dans les collèges et les lycées, comme le recommandait le président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer .

Par ailleurs, il souhaite que le gouvernement « ne mise pas tout sur la vaccination », et « que le ministre de l'Education nationale cesse sa politique parcellaire, aléatoire, incompréhensible » et mette en place dans les écoles un dépistage systématique, hebdomadaire voire deux fois par semaine, par test salivaire.

Source: Les Echos


7 commentaires:

  1. Dictature en vue,forcer des gens à se faire vacciner sans que le peuple bouge. J'ai du mal à croire qu'autant de français,voir de la population mondiale soit favorable à la vaccination obligatoire voir vaccination tout court. Ils nous manipulent et écrivent ce qu'ils veulent avec leurs sondages truqués et basé sur un échantillon de 100 ou 1000 personnes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là ont risque d’être un grand nombre de gilets jaunes puissance 100 si ce projet se concretise!
      Si c'est la révolte qu'ils veulent, je suis prêt!
      LA LIBERTÉ OU LA MORT!!!

      Supprimer
    2. Ici au Québec, c'est les bambins qu'ils veulent vacciner :((
      85%-90% Double dose 'TOUS' les groupes d'ages !!!

      Je ne sais plus quoi penser ...

      Supprimer
  2. Dans tous les cas un vaccin est inutile alors qu'il existe des médicaments efficaces. Ceux-ci existent : hydroxy chloroquine et ivermectine.

    RépondreSupprimer
  3. https://www.cielvoile.fr/2021/07/deborah-tavares-divulgation-d-un-email-de-neil-ferguson.html (mail réfuté, évidemment)
    I£$ ne reculeront devant aucun mensonge pour nous empoisonner avec leur saloperie nn testée (soit-disant non testée; et pour cause de soumission à bigpharma l'eugéniste dépopulante transZombifiante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça se voit trop que c'est un conspi qui a pondu ce document. En plus ça parle de l'Euro 2021 alors que c'est l'Euro 2020. l'Imperial College a démenti.

      https://www.imperial.ac.uk/news/224413/correcting-misinformation-fake-memorandum/

      Perso je n'y croit pas un instant. C'est pas la première fois qu'on voit ce genre de fake grossier.

      Supprimer
  4. Un jeûne sec de 24 heures permet de surmonter une infection pulmonaire COVID-19 ou toute autre pneumonie. Pour s'immuniser définitivement nous avons la cure de Kneipp, bains courts quotidiens dans le Danube, une cure contre la tuberculose connue depuis le XIXème siècle. Rappelons que l'Union Soviétique est venue à bout de la tuberculose par ses instituts de cure par le jeûne car il n'y a rien de plus solidement établi que le jeûne et la cure de Kneipp pour en guérir. Il n'y a donc pas besoin de médicaments pour guérir une pneumonie même si un broncho-dilatateur comme la Ventoline soulage passagèrement mais ne guérit pas. Les bains froids courts renforcent l'immunité pulmonaire, les virologistes s'appuient sur l'observation que la concentration virale s'avère inversement proportionnelle à la température (voir documentaire INA des années 60 sur les vaccins) pour provoquer les symptômes en baissant la température interne. De plus le jeûne sec prive le virus de ressources, il n'est pas de taille à concurrencer les cellules saines pendant un jeûne sec et les cellules du système immunitaire peuvent tranquillement évacuer les déchets. Pour s'immuniser il s'agit de provoquer l'infection par un bain froid, si elle survient il y a lieu de l'éteindre par un jeûne sec de 24 heures, après la deuxième infection l'immunité survient, c'est la méthode de guérison la plus naturelle et durable qui soit et renvoie au principe connu de l'hormèse. Elle est décrite maintes fois sur mon blog galafrin.blogspot.com depuis bien avant le COVID-19 , cette conjonction de deux méthodes de guérison anciennes de la tuberculose, cure de Kneipp et jeûne, s'avère plus rapide et efficace, elle n'est pas mentionnée explicitement dans littérature naturopathe à ma connaissance mais il est probable que d'autres l'aient appliquée.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Mal traités

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog