mercredi 21 juillet 2021

L'image du jour: y a pas de mots...

 





14 commentaires:

  1. Selon le décret paru le 19 juillet nous autres pestiférés ne pouvons même plus aller à la bibliothèque:

    https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043806125

    Tout loisir ou lieu de culture de plus de 50 personnes nous est interdit. ça promet de sacrés esclandres dans les prochains jours. Quand j'irais emmener mon fils à la biblio, faudra que je reste dehors comme un chien.

    Certains hôpitaux ont déjà mis des panneaux devant l'entrée indiquant que l'entrée est interdite sans pass nzaitaire. L'ambiance va être vraiment bien bien nauséabonde les prochains jours. Franchement, c'est la première fois que j'ai honte de vivre dans ce pays. Voir ce qu'il est devenu ça me fend le cœur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La résistance au 'tout-covid' des pays les plus influents pourra peut-être ramener l'équilibre.

      Les États-Unis sont partagés, la Russie, la Chine, etc.
      Certains n'ont pas utiliser la 'thérapie génique', et cela aussi doit changer la donne pour le N.O.M.

      Supprimer
    2. Pour info, j'ai appelé ce matin la médiathèque près de chez moi et ils m'ont dit que POUR L'INSTANT ils ne sont pas concernés par le décret parce qu'ils ont en général moins de 50 personnes (mais ils doivent compter). Par contre, la grande médiathèque de la vile est concernée. Elle m'a aussi dit que c'est susceptible d'évoluer.

      Je lui ai dit: "ah oui parce que dans un mois ils vont peut-être nous dire c'est ça s'applique au bout de 10 personnes". Et elle me répond "voilà, c'est ça".

      Supprimer
  2. gros travail sur moi en ce moment pour repousser les images terrible d'une sainte comète exterminant ces ventres stupides et leurs regards d’imbéciles satisfaits.

    RépondreSupprimer
  3. L'image ramène en tête des comportements inhumains.
    Que ce soit pendant la 2e guerre et l'interdiction aux juifs,
    mais aussi la ségrégation aux U.S. où les chiens et les noirs étaient interdits dans un grand nombre d'endroits.

    Il y a toujours 3 types de réactions aux traitements inhumains.
    - les soumis
    - les résistants
    - les extrémistes

    On a pas encore vu ces derniers ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les sports extrêmes, les acteurs ne veulent surtout pas de spectateurs.

      Supprimer
    2. Bonjour ...

      Donc, ils sont peut-être déjà à l'entrainement ?

      Supprimer
  4. On sent bien que c’est quelqu’un qu’elle connaît ça est pris une photo juste pour faire parler

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. Di Vizio n'a pas voulu le dire. Chose à savoir sur lui c'est que même s'il se présente aujourd'hui comme un farouche opposant aux mesures liberticides y a un an il saisissait le Conseil d'Etat...pour imposer le masque obligatoire dans les lieux clos:

      https://challenges.fr/entreprise/sante-et-pharmacie/le-conseil-d-etat-saisi-pour-rendre-le-masque-obligatoire-dans-les-lieux-publics-clos_719289

      Si on en est là aujourd'hui c'est aussi de sa faute. Bon, ils y seraient peut-être arrivés sans son intervention mais quand on apprend ça, ça passe mal quand même.

      Supprimer
  6. Vladimir Volkoff, l’ancien militaire de carrière, devenu spécialiste du sujet (il fut initié à la doctrine du Renseignement, Action, Protection), commence par mettre les choses au clair en précisant ce que la désinformation n’est pas, la distinguant de la propagande, la publicité ou l’intoxication, notamment, qui ont d’autres visées. Ce qui lui permet de proposer la définition de la désinformation, que voici :

    Il me semble que la désinformation suppose trois éléments :
    – une manipulation de l’opinion publique, sinon ce serait de l’intoxication ;
    – des moyens détournés, sinon ce serait de la propagande ;
    – des fins politiques, internes ou externes, sinon ce serait de la publicité.

    La désinformation est (donc) une manipulation de l’opinion publique à des fins politiques, avec une information traitée par des moyens détournés.

    RépondreSupprimer
  7. lire l'article 225-1 du code pénal !
    c'est strictement interdit

    5 ans de prison et 75000eur d'amende

    RépondreSupprimer
  8. Bêêê/Meuh!
    To the slaughter and/or in digital prison, the cattle.
    For your/our safety, as usual!

    RépondreSupprimer
  9. Ok peut-être mais attention je peux moi aussi imprimer un papier dans ce style et le scotcher sur la porte d'un député,
    ça me parait trop gros et je me méfie comme de la peste de DI VIZIO / DIVISION qui à son césame chez Hanouna... Boussole inversée

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Mal traités

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog