jeudi 16 septembre 2021

Craignant que Trump attaque la Chine, le plus haut gradé américain a pris des mesures en secret

 


Le plus haut gradé du Pentagone s'inquiétait tellement de l'état mental de Donald Trump dans les derniers jours de son mandat qu'il a pris secrètement des mesures pour éviter une guerre avec la Chine, selon un nouveau livre.

Le chef d'état-major américain, le général Mark Milley, a pris l'initiative de téléphoner secrètement à son homologue chinois pour lui assurer que les Etats-Unis n'attaqueraient pas la Chine, affirment les journalistes du Washington Post Bob Woodward et Robert Costa dans leur ouvrage «Péril», à paraître dans les prochains jours.

Selon des extraits publiés par le Washington Post et CNN, le général Milley a aussi fait promettre à ses adjoints de ne pas obéir immédiatement à un éventuel ordre extrême de Donald Trump, notamment sur l'usage de l'arme nucléaire, après la défaite électorale du président républicain le 3 novembre face à Joe Biden.

Les services de renseignement américains ayant conclu que la Chine considérait une attaque américaine comme imminente, le chef d'état-major a appelé le général Li Zuocheng deux fois: le 30 octobre, un peu avant le scrutin présidentiel américain, et le 8 janvier, deux jours après l'assaut des partisans de Donald Trump contre le Capitole.

«General Li, je veux vous assurer que l'Etat américain est stable et que tout va bien se passer», lui a-t-il dit, selon ce livre basé sur les témoignages anonymes de 200 responsables américains. «Nous n'allons pas nous attaquer ni mener d'opérations militaires contre vous».

Le général Milley a rappelé son homologue chinois deux mois plus tard, alors que le comportement de Donald Trump, furieux de sa défaite électorale, apparaissait de plus en plus erratique. «Tout va bien», lui a-t-il dit. «Mais la démocratie, c'est quelquefois brouillon».

Par ailleurs, le général Milley a réuni l'état-major pour souligner que, si Donald Trump ordonnait une frappe nucléaire, il devait en être informé d'abord.

En les regardant chacun dans les yeux, il a demandé à tous les officiers réunis de confirmer qu'ils avaient bien compris, ajoutent Woodward et Costa, selon lesquels il s'agissait d'un «serment».

Surveiller tout comportement erratique de Trump

Il a aussi demandé à la directrice de la CIA, Gina Haspel, et au chef du Renseignement militaire, le général Paul Nakasone, de surveiller tout comportement erratique de Donald Trump.

«Certains peuvent penser que Milley a outrepassé son autorité et s'est attribué des pouvoirs excessifs», écrivent les auteurs de «Péril».

Mais il était convaincu qu'il faisait ce qu'il fallait pour «qu'il n'y ait pas de rupture historique dans l'ordre international, de guerre accidentelle avec la Chine ou d'autres, et que l'arme nucléaire ne serait pas utilisée», ajoutent-ils.

Interrogé, l'état-major américain s'est abstenu de tout commentaire.

Source: Sputnik


10 commentaires:

  1. Désolé hotchiwawa, j'ai voulu supprimer mon commentaire qui suivait le tien et je me suis trompé. Revoilà le tien:

    "Et le comportement mental de Biden???"

    Et le mien:

    Biden est toujours autant à la masse. Aujourd'hui, il a oublié le nom du premier ministre australien préférant l'appeler "ce gars là-bas":

    https://twitter.com/9NewsAUS/status/1438277234205286400


    RépondreSupprimer
  2. Ils ont tout essayé contre Trump.

    S'ils avaient trouvé une photo de ce dernier dans le même enclos qu'une chèvre, on aurait probablement eu droit à la version zoophile !

    Rien n'a collé contre lui. C'est un mâle alpha, riche de surcroît, avec ses défauts.

    Ce qui semble le plus déranger ses adversaires, c'est sa franchise politique, en particulier, et sa détermination à l'appliqué dans le monde et aux U.S.

    RépondreSupprimer
  3. N'importe quoi, propagande anti trump. Y'a quand même plus à
    craindre des fous criminels qui dirigent la marionnette sénile Biden.

    RépondreSupprimer
  4. Sans vouloir polémiquer, Biden au moins aligne ses actes sur ses paroles, le moins que l'on puisse dire de Trump, c'est qu'il n'en allait pas de même avec lui. Biden a rétiré ses troupes d'Afghanistan devenu un terrain de jeu de l'OTAN et le monde ne lui en sera jamais assez reconnaissant. Maintenant que Biden soit en réalité un Faucon déguisé en colombe, à l'instar d'Obama, d'aucuns le soutiennent de plus en plus ouvertement puisque le mandataire états-unien semble avoir pris en grippe la Chine et la Russie, mais aussi l'Iran, Cuba, le Vénézuéla etc, etc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour en ajouter une couche(sans jeu de mots), Biden n'est que l'image de la présidence. Son parti est infesté par des 'wokes', extrémistes probablement, et qui n'en ont rien à foutre de ce que pensent les autres.

      Ils ne voient que des gens - pas eux, évidemment - qui 'tuent' la planète et qu'il faut éradiquer de tout urgence et sans compromis !!!

      Supprimer
    2. Biden renforce la coopération avec l'Ukraine contre la Russie à qui il déclare une guerre cybernétique, il maintien les sanctions prises par Trump contre la Chine, Cuba et le Vénézuéla, ainsi il trouve grâce aux yeux des vrais . conservateurs . Trump par contre est loin d'une colombe déguisée en Faucon puisqu'il n'a pas rapatrié les troupes d'Afghanistan, On ne s'improvise pas Président à 74 ans avec zéro expérience politique Mariott,

      Supprimer
    3. Je comprend mal votre point-de-vue sur ce bout de l'histoire américaine, mais c'est la votre.

      Supprimer
    4. l'administration trump a mis en marche le départ des soldat américain d'afgnistan, ce n'est pas quelque chose qui se planifie du jour au lendemain, biden en a recolté les lauriers (et l'etat profond a gardé la main sur l'afganistan grace aux taliban, armé et entrainé soit par les usa eux meme, soit par leur allié locaux, israel et arabie saoudite). c est une autre lecture des evenement

      Supprimer
  5. Bonjour Galafrin ...

    Vous avez raison pour Biden, quand sa couche culotte est pleine, il va immédiatement à la salle de bain, preuve d'un lien encore utile entre son cerveaux et ses organes génitaux.

    Trump a retiré ses militaires de 'TOUS' les autres pays en conflit, si ma mémoire est bonne, non ?

    Et ce pendant que 90% des médias lui crachaient dessus !!!

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Mal traités

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog