vendredi 3 septembre 2021

Vaccination obligatoire contre le covid-19 : les sénateurs PS déposent une proposition de loi

 



ça s'annonce très mal pour la rentrée et malheureusement on s'y attendait. Cette obligation sera certainement votée sans difficultés quand on voit les contraintes que font peser le pass sur l'économie française. Le gouvernement ne pourra pas garder les entreprises sous perfusion d'aides publiques indéfiniment. Et pourtant, le mirage de l'immunité collective qui a mené à l'adoption du pass est déjà en train de disparaître. 

Même les médecins plateaux fervents vaccinalistes comme Cohen se mettent à douter et dire que "ce n'est pas le vaccin qui va nous débarrasser de ce virus" Il sera impossible de contenir la pandémie par la seule vaccination". Malgré cela, le covidisme à la française ne s'attarde pas sur ce genre de "détails" et risque bien de mener à de nouvelles mesures dictatoriales pour mener à bien ce nouvel objectif qui se dessine. L'obligation vaccinale vient d'ailleurs d'être votée en Nouvelle Calédonie alors que le nombre de décès au total s'élève à...zéro. Fawkes

--------

Dans le prolongement de ses positions exprimées cet été, le groupe socialiste du Sénat prépare un texte pour rendre la vaccination pour tous contre le covid-19 obligatoire. Le débat parlementaire devrait se tenir le 13 octobre.

Un peu plus de 72 % de la population française a reçu au moins une dose de vaccin. L’instauration du passe sanitaire le 30 août n’est pas étrangère à l’accélération de la campagne vaccinale contre le coronavirus. Pour atteindre l’immunité collective, le groupe socialiste et républicain au Sénat préfère passer par une obligation vaccinale pour la population générale. La loi du 5 août, adoptée en urgence par le Parlement cet été, a déjà imposé l’obligation de vaccination contre le SARS-CoV-2 pour les personnels de santé. Dans la continuité de leurs idées défendues en juillet, le groupe PS a déposé une proposition de loi « instaurant la vaccination obligatoire contre le SARS-CoV-2 ».

La rédaction du texte, déposé au Sénat le 31 août, n’est pas encore stabilisée mais le débat en commission, puis en séance publique, interviendra relativement vite. Le groupe espère l’inscrire à l’ordre du jour de son prochain espace réservé en séance, le 13 octobre. Patrick Kanner, estime que l’actualité est venue « donner raison » à la position de son groupe. « Cela aurait été tellement plus simple de décider l’obligation fin juillet. Cela aurait été efficace et on n’aurait pas eu toutes les contestations, qui sont légitimes », explique-t-il. « On est pour la chose simple, égalitaire. En matière de santé publique, la notion d’égalité est quelque chose d’important. »

« Poursuivre l’objectif de vaccination obligatoire universelle sans l’assumer […] c’est le pire des choix »

Lors de l’examen du projet de loi de gestion de la crise sanitaire, fin juillet, les sénateurs socialistes avaient défendu, sans succès, une obligation vaccinale plutôt que la mise en place du passe sanitaire. « Poursuivre l’objectif de vaccination obligatoire universelle sans l’assumer, c’est autre chose : c’est le pire des choix », s’insurgeait alors la sénatrice PS Monique Lubin, lors de l’ouverture des débats.

L’hémicycle avait massivement refusé l’amendement, et le gouvernement avait exprimé son opposition également. En plus d’exposer ses craintes sur l’approvisionnement rapide en doses, le président du groupe LR Bruno Retailleau a déclaré qu’il ne croyait pas dans la solution du groupe PS, à cause des difficultés à faire respecter l’obligation vaccinale. « Quand on pose une obligation, on ne peut pas ignorer les sanctions et l’application qu’on en fait. Sinon, c’est la norme, c’est l’autorité qu’on affaiblit. »

En revanche, d’autres groupes n’ont pas exclu que la question de l’obligation vaccinale puisse s’imposer dans les prochains mois. « Au sein de notre groupe, nous n’écartons pas la possibilité de devoir envisager la vaccination obligatoire générale », confiait ainsi à la tribune l’orateur du groupe Union centriste Philippe Bonnecarrère. L’idée n’a pas non plus été balayée d’un revers de main dans les rangs des parlementaires de la majorité présidentielle. « C’est un sujet que nous aurons peut-être à aborder rapidement, mais le faire par un amendement aujourd’hui n’apporterait pas grand-chose », admettait le sénateur LREM Martin Lévrier.

Déjà le 1er juillet, la mission d’information sénatoriale, destinée à évaluer les effets des mesures prises ou envisagées en matière de confinement ou de restrictions, avait préconisé la vaccination obligatoire pour les 24-59 ans (relire notre article). Dans la proposition de loi PS, qui devrait logiquement s’inspirer de l’amendement défendu en juillet, les conditions d’âge seraient fixées par un décret en Conseil d’État, pris après avis de la Haute Autorité de santé.

Source: Public Sénat


20 commentaires:

  1. je croyais le PS mort de sa belle mort ; mais non , il bouge encore ...

    RépondreSupprimer
  2. Il y a une donnée pourtant ESSENTIELLE que tous passe sous silence, par ignorance je crois. Ce ne sont pas les élites qui gouvernent ou les présidents, mais les cabinets ministériels et les membres des familles maffieuses du crime organisé qui y siége. Rien que pour la sacra corona, inconnue du public, et pour notre seul pays, elle génere autant de profits qu’un groupe comme ACCOR ( groupe hotelier ) . Depuis la pégre et jusqu’à maintenant, ce que les polices du monde entier ont saisis au crime organisé, en avoir financier, immobilier, bien matériel, drogues etc….ces réseaux ont TOUT regagné en UN jour ( source: l’appel de genéve _ Eva joly, halphen, etc….). Voudriez-vous que nous evoquions les familles Corses, cosa nostra, ndranghetta, camorra, kosovars, turcs, roumaines, suprémacistes blancs types hell’s angels, bandido, ou encore colombiennes, mexicaines, américaine, etc etc etc…..oui ces criminels ont sû faire converger leurs intérêts communs et trouver des modalités oour s’organiser et coopérer, et leur projet n’est pas de bâtir la civilisation, il est antichristique. C’est pourquoi il n’ y a aucun optimisme à avoir, parceque depuis 50 ans ils envois leurs enfants dans les même ècoles que les vôtres, et sans le savoir, vous leur avez serrée la main dans un geste machinal, pendant qu’ils vous faisait les poches de l’autre main, quand ce n’ètait pas le canon de leur arme sur votre tempe, posé d’une manière ou d’une autre…

    RépondreSupprimer
  3. CE SONT LES SOIXANTE-HUITARDS QUI LES ONT MIS AU POUVOIR !
    MAINTENANT CE SONT LEURS ENFANTS ET AUTRES PETITS ENFANTS QUI EN FONT LES FRAIS ! D

    RépondreSupprimer
  4. Je refuse cette vaccination assassine. Comment va t-on m'y contraindre ? Amendes importantes ? Prison ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je dirais interdiction bancaire, retrait des enfants pour ceux qui en ont (sous pretexte de mise en danger, perso entre confier mes enfant a un réseau potentiellement pedophile et me vacciner j'hésite), internement psychiatrique... les sanctions envisageable pour nous contraindre peuvent etre nombreuses

      Supprimer
  5. Incompétence générale, volonté de nuire et de soumettre la population, des bureaucrates administrateurs et décisionnaires qui n'y connaissent rien et suivent des scientifiques corrompus et dépassés, résultat : pass et bientôt vaccin obligatoire alors que ça ne sert à RIEN.

    Il faut être patient, leur stratégie fera bientôt face à ses limites et contradictions : selon les chiffres officiels, 85% des + de 40 ans sont totalement vaccinés !!! environ 72% des 18-40 ans, c'est déjà énorme !
    La vaccination partielle : 90% des + de 40 ans sont vaccinés ! un peu plus de 80% des 18-40 ans le sont.

    Donc au final : soit la situation s'aggrave d'ici les prochains mois => les chiffres sont bidons ou le vaccin ne sert à RIEN. (on se dirige vers ce scénario)
    Soit la situation reste stable ou s'améliore => aucun intérêt d'obliger à la vaccination ou de maintenir le pass

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié de préciser aussi la fin de remboursement des tests et le fait que de plus en plus de personnes sont vaccinés => diminution attendue du nombre de tests et donc de "cas" positifs, le covid aura disparu non pas grâce à la vaccination mais au fait qu'il y aura moins de tests... comme on aurait pu avoir depuis 1 ans 1/2 en fait

      Supprimer
    2. tant qu'on n'a aucun traitement et que le mot d'ordre c'est d'attendre la detresse respiratoire il y aura une surmortalité, pour moi le plus probable c'est qu'on se retrouve avec un variant "résistant" au vaccin cet hiver

      c'est assez ingénieux si on y pense, on vaccine tout le monde au printemps/été quand l'épidémie recule d'elle meme (comme en 2020 ou personne n'était vacciné et ou les mort durant l'été se comptait sur les doigt de la main). Et lorsque la mauvaise saison arrive et que l'épidémie repars, on explique que le nouveau variant résiste au vaccin (au lieu de reconnaitre que le vaccin n'a jamais marché?)

      Supprimer
  6. Suicide... obligatoire contre le MachinTruc-19.
    En voilà une proposition de loi qu'elle est bonne ! 😷💉💀

    RépondreSupprimer
  7. Un seul pour nous sauver…Philippot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est marrant lui parce qu'il se présente aujourd'hui comme le "leader du monde libre" alors que l'année dernière il voulait rendre le masque obligatoire pour tout le monde partout même dans la rue:

      https://www.youtube.com/watch?v=QkLk0mAOm9w&feature=emb_title&ab_channel=FLORIANPHILIPPOT

      https://twitter.com/Libre_Insolent/status/1404156355565527043

      Supprimer
    2. Effectivement…mais la donne a changé et actuellement Philippot voit bien que toute la politique sanitaire menée depuis le début n’était qu’un prélude pour imposer la dictature que nous vivons avec pass et bientôt obligation vaccinale
      Ces quadragénaires au pouvoir ont les dents longues et ont appris des leçons tirées de l épisode H1N1 pour imposer ce que l’on vit actuellement

      Supprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Mal traités

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog