vendredi 29 octobre 2021

«Tous les jours je refuse des enfants» : le malaise franchit un nouveau cap dans l'hôpital public


 Après d'innombrables alertes émanant du milieu hospitalier ces dernières années, le malaise qui traverse la santé publique a gagné en intensité du fait d'une pénurie de soignants dans certains services. La pédiatrie est particulièrement affectée. 

Relayé ces derniers jours par des responsables politiques et autres utilisateurs de Twitter, le hashtag #VéranDémission – réclamant le départ immédiat du ministre de la Santé – figurait le 29 octobre au matin dans les tendances France du réseau social.

En cause, un énième cri de détresse en provenance du milieu hospitalier, où les lits et le personnel manquent. «Des enfants en situation d'urgence ne peuvent plus être pris en charge par les services compétents», a en effet dénoncé le Collectif inter-hôpitaux (CIH), cité le 28 octobre par l'AFP qui a rapporté plusieurs témoignages de professionnels face à la situation. 

En ce mois d'octobre, nous n'avons pas pu accueillir cinq enfants en situation d'urgence vitale

«Les difficultés que nous rencontrons actuellement sont totalement inédites [...]. En ce mois d'octobre, nous n'avons pas pu accueillir cinq enfants en situation d'urgence vitale [et avons dû annuler] 25 hospitalisations programmées depuis plusieurs mois», a de son côté déploré Oanez Ackermann du service d'hépatologie pédiatrique du Centre hospitalier universitaire Bicêtre (AP-HP). 

 «C'est du tri», a encore regretté Véronique Hentgen, pédiatre au Centre hospitalier de Versailles, évoquant le report d'une chirurgie pour une infection ganglionnaire, la non hospitalisation d'un enfant nécessitant un électroencéphalogramme pendant 24 heures, d'un autre souffrant de douleurs articulaires ou encore l'impossibilité de poser des pompes à insuline faute «de place d'hospitalisation». 

Même son de cloche dans le XVe arrondissement de la capitale, à l'hôpital Necker-Enfants malades, où Isabelle Desguerre, chef de service de neuropédiatrie, a décidé de «pousser un coup de gueule». 

«Tous les jours je refuse des enfants, au mois d’octobre, il y a 35 enfants qui auraient du être hospitalisés, qui ne l’ont pas été. Si à Necker, ça va mal, ça veut dire que ça va encore plus mal sur le reste de la France», a-t-elle notamment confié dans une vidéo relayée par Le Parisien.



Lits d'hôpitaux fermés faute de soignants 

Ces multiples témoignages surviennent quasi simultanément à la révélation par voie de presse des résultats d'une enquête menée début octobre par le Conseil scientifique, selon laquelle au moins 20% des lits disponibles dans les hôpitaux de France sont actuellement fermés.

 «Il n’y a plus assez de soignants pour tous les faire fonctionner», a en effet rapporté le 26 octobre Libération qui pointe «une situation d’autant plus critique qu’en 2020 déjà, 5 800 lits "d’accueil en hospitalisation" ont été fermés»

. Une situation que le ministre de la Santé Olivier Véran a commenté pour le journal, auprès duquel il a notamment reconnu un problème de recrutement, une fatigue des soignants après 20 mois de crise sanitaire, ou encore, de façon plus commode, des erreurs commises par les gouvernements précédents.
 
Source: RT France

-------

Même chose dans ce service neuro-vasculaire de l'hôpital Bichat



Véreux continue à rester dans le déni...


0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Mal traités

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog