samedi 6 novembre 2021

Les Québécois en route vers une identité numérique par reconnaissance biométrique

 



L'Union Européenne est sur la même lancée. Bruxelles veut créer une carte d'identité numérique européenne.La Commission européenne propose de bâtir l'infrastructure technique d'ici la fin 2022 pour lancer des projets pilotes en 2023.

-------

Avec un nouveau ministère en bonne et due forme de la Cybersécurité et du Numérique, le gouvernement Legault veut doter les Québécois d’une identité numérique d’ici juin. À terme, on parlera même d’une identification biométrique de l’individu par empreinte digitale, reconnaissance faciale ou imagerie de l’iris de l’œil, par exemple.

Mais la mission première que se donne le futur ministre de la Cybersécurité et du Numérique, Éric Caire, quand son projet de loi 6 déposé jeudi matin à l’Assemblée nationale deviendra une véritable loi, sera de réunir sous un même toit, virtuel, toutes les ressources en cybersécurité réparties à travers les ministères, organismes publics, sociétés d’État et réseaux publics du Québec.

«Avec l’accélération de la transformation numérique, les cybermenaces ont suivi dans les mêmes proportions. Donc, aujourd’hui, nous sommes plus attaqués que jamais. Nous sommes sous le coup de cybermenaces comme jamais», a prévenu M. Caire, en conférence de presse.

Selon lui, la création d’un tel ministère à part entière constitue une première en Amérique du Nord, assurément, et peut-être même dans le monde.

Le futur ministère mènera, en parallèle, un resserrement de protection des données numériques utilisées et détenues par les divers ministères, organismes gouvernementaux et réseaux publics, mais aussi leur élaboration et leur partage entre les différents bras de l’appareil étatique.


« Malgré des investissements de 4 milliards $, malgré un PQI [programme québécois des infrastructures] de 7 milliards $, malgré le fait qu’il y ait 18 000 ressources qui travaillent en technologies de l’information au gouvernement du Québec et qu’on embauche 4000 consultants, force est d’admettre que le niveau de transformation numérique, auquel on est rendu, est loin d’être satisfaisant. »
 Éric Caire

«Trop souvent, nos concitoyens sont transformés en commis de l’État», déplore-t-il. Il donne un exemple simple. «L’école va demander les derniers bulletins. Donc, le ministère de l’Éducation demande aux parents de lui fournir un document qui est fourni par le ministère de l’Éducation. Que le ministère de l’Éducation se parle, s’il vous plaît! Laissez les parents tranquilles!»

Le ministre évoque juin 2022 pour la mise en place de l’identification et l’authentification numérique des personnes.

M. Caire parle aussi d’un éventuel portefeuille numérique, dont il recevra le «dossier d’affaires» en novembre. Permis de conduire et carte d’assurance maladie numériques, mais aussi carte de débit, carte de crédit, preuve d’assurance et une panoplie de documents non gouvernementaux qui viendront s’ajouter. Le tout inclus dans votre téléphone cellulaire, glissé dans votre poche.

Éventuellement, ce portefeuille numérique pourra authentifier son propriétaire grâce à des données biométriques, comme la reconnaissance faciale ou l’empreinte digitale, ce que font déjà plusieurs téléphones, à échelle individuelle.

«On met en place les infrastructures pour être capables de le faire, mais après ça, vous comprendrez qu’il y a une question d’acceptabilité sociale. Et aussi il faut assurer une transition. Il y a des gens qui vont vouloir continuer de travailler avec leur carte d’assurance maladie, avec leur permis de conduire papier. Il faut intégrer ça. Donc, il y a une période de transition», a expliqué le ministre Caire.  

[...]

Source: La Tribune


5 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. "Le tout inclus dans votre téléphone cellulaire, glissé dans votre poche."
    Tiens donc, c'est étonnant ça ! lol
    Attention surtout à la puce RFID hein toujours.
    Pas au cellphone/smartphone quand même, il y a des limites.
    C'est pratique cette chose, ce serait dommage de s'en priver. 😐
    Du progrès !
    Eh oui bien sûr, petit à petit, la grille/toile se relie/connecte.
    Ou l'étau se resserre, le piège se referme, le monde se verrouille.
    Digitalement, intelligemment.
    (Worldwide) Smart Grid.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis québécois éveillé et c’est désolant de constater à quel point la propagande de PEUR dans les merdias subventionnés.
      L’opposition est complètement de mèche avec le gouvernement idem pour toute les organisations professionnelles universitaires associations d’avocats, zéro débat de société c’est complètement de la soumission servile.
      Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux
      Citation apocryphe de Benjamin Franklin

      Supprimer
    2. "éveillé"
      Je n'aime pas du tout cette définition et préfère nettement par exemple "conscient/lucide" à la place.
      "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux"
      Classique très juste.

      Supprimer
  3. Le plus fou je crois c'est que le ministre commence son discours par 2 constats :
    - plus on va vers la transition numérique, plus on a de cybermenaces. --> c'est logique puisqu'on ne fait qu'ajouter de l'eau au moulin pour les pirates avides de données.
    - Malgré tout les moyens mis en oeuvre, le gouvernement québecois est incapable d'utiliser son système d'information de façon intelligente alors qu'actuellement toutes les informations à sa disposition le lui permettrait. c'est peut être mon interprétation, mais bon ...

    Après ça, il nous annonce qu'ils vont mettre toutes les données les plus importantes de chaque citoyens dans un même endroit. Comment on peut croire que les données vont être en sécurité ? Surtout qu'il en rajoute une couche en nous parlant des moyens considérables des pirates criminels ou étatiques.

    Quand on prend ça en compte, on pourrait se demander pourquoi ils mettent en place l'identitée numérique ? Quel est leur motivation réel ? Ne serais-ce pas une volonté des gafam d'accélérer la transition numérique afin d'accéder à plus données ? Les gafam sont-ils en lien avec les pirates, après tout ils veulent la même chose et ont d'énormes moyens ...

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Mal traités

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog