vendredi 4 mars 2022

L’armée russe dit avoir déjoué "une provocation monstrueuse" à la centrale nucléaire de Zaporojie



Dans la nuit de jeudi à vendredi, les nationalistes ukrainiens ont échoué dans l'exécution d'"une énorme provocation" visant les troupes russes qui depuis le 28 février ont pris le contrôle de la centrale nucléaire de Zaporojie, indique le ministère russe de la Défense.

Sputnik France reste accessible sur Telegram et Odysee. Pour accéder à notre site et à notre chaîne YouTube vous pouvez utiliser un VPN, par exemple CyberGhost, Astrill, NordVPN, ZenMate ou Private VPN.

La Défense russe a accusé ce vendredi 4 mars le régime de Kiev de tenter de mettre en œuvre "une provocation monstrueuse" sur le site de à la centrale nucléaire de Zaporojie, la plus grande d’Europe.

"Vers 2 heures du matin, alors qu'elle patrouillait dans la zone protégée adjacente à la centrale, la Garde nationale a été attaquée par un commando de sabotage ukrainien. Depuis les fenêtres d’un bâtiment du complexe de formation situé à l'extérieur de la centrale électrique, le feu a été ouvert contre les militaires russes. Les points de tir du commando ukrainien ont été neutralisés. En quittant le bâtiment, le groupe de sabotage ukrainien a mis le feu au bâtiment", a déclaré Igor Konachenkov.

D’après lui, les déclarations de Volodymyr Zelensky qui ont suivi les faits et portaient sur une prétendue menace à la centrale nucléaire ne laissent aucun doute sur le fait qu’il s’agissait d'une provocation.

"Le but de la provocation du régime de Kiev à l'installation nucléaire était d'accuser la Russie de créer une source de contamination radioactive. Tout cela témoigne de l'intention criminelle du régime de Kiev ou de la perte totale de contrôle par Zelensky sur les actions des groupes de sabotage ukrainiens dont font partie des mercenaires étrangers", a-t-il ajouté.

Il a souligné que la ville d'Enerhodar, la centrale nucléaire de Zaporojie et le territoire adjacent sont passés sous le contrôle des forces armées russes le 28 février.

"Les militaires de la Garde nationale ukrainienne qui gardaient la centrale nucléaire ont quitté le site avant l'arrivée des unités russes et se sont enfuis dans une direction inconnue", a-t-il précisé.

Source: Sputnik

Fawkes: Cette version semble crédible. On en arrive au point critique des false flag en temps de guerre car l'Ukraine a un besoin désespéré de l'aide de l'OTAN. Sans eux, leur chance de tenir sur la durée est très maigre, malgré les armes envoyées par l'UE. On constate dans la vidéo qu'il y a un échange nourri de tirs en direction des installations et de relativement près. Pourquoi les russes viseraient sciemment une centrale nucléaire alors qu'ils sont en opération dans le pays? Pour se contaminer eux-mêmes? Alors qu'ils ont récemment pris le contrôle de Tchernobyl sans soucis par ailleurs?


On voit ici ce qui pourrait être un tir de fusée éclairante (et non une frappe comme rapporté par les médias) envoyé directement sur les installations.



Cette autre vidéo en couleur le confirme: 



Action puis réaction...(et on note que les médias ne marchent pas, ils courent)

 

5 commentaires:

  1. Pour un faux-drapeau, l'OTAN(ou un de ses pions) ne semble pas pouvoir le faire.

    Sur le terrain européen(même pas en Russie) ... un centre important ... quelques 'pro-russes' qui passent par là ... et «BOUM» ... suivit d'une vidéo compromettante et d'un immense trou au centre d'une ville importante ...

    Se serait pourtant si simple et facile d'accuser Poutine ensuite.
    Tout-le-monde croirait les médias principaux, comme il l'on fait pour parler de l'Ukraine, et nous faire oublier presque totalement la pandémie(et ses désastres collatéraux) en une seule fin-de-semaine.

    Alors, qu'elle est la raison de cette apparente 'impuissance' ?

    Les ordres des élites psychopathe-sadiques ne parviennent plus aux oreilles des exécutants ?

    RépondreSupprimer
  2. Histoire de la désinformation de Vladimir Volkoff

    -Schéma type d'une opération de désinformation

    Une opération de désinformation n'a pas de schéma fixe puisqu'elle doit impérativement s'adapter au contexte social et politique et aux possibilités techniques. Nous allons cependant essayer de décrire la conception d'une opération dans ses grandes lignes.

    Elle commence sous l'impulsion d'un client qui est le financeur et le bénéficiaire de l'opération. Ce client peut être aussi bien une compagnie privée qu'un état ou un homme politique. Comme le client reste généralement dans l'ombre, il est toujours très difficile de savoir qui a lancé une campagne de désinformation.

    Le client s'adresse alors à un agent, c'est un professionnel qui est responsable de l'ensemble de l'opération de désinformation. Les agents furent souvent les services secrets lorsque l'opération était lancée par un état, mais aujourd'hui des agences de communication spécialisées peuvent parfaitement assurer ce rôle.

    S'il souhaite réussir, l'agent doit obligatoirement faire une bonne étude de marché pour concevoir une campagne qui a des chances d'être bien acceptée par le public. Ceci l'amènera à bien choisir le support et le thème de la désinformation. Le but est toujours d'amener le public à croire à la désinformation, il faut donc que les supports aient l'air aussi vrais que possible. Toutefois la désinformation ne s'adresse qu'en surface à l'intelligence du public qu'elle prétend induire en erreur; en profondeur elle s'adresse à sa sensibilité: ”visez les tripes “ disait Goebbels. Aussi si le thème n'est pas entièrement rationnel, il a des chances d'être mieux accepté, car -ne l'oublions pas- les passions sont toujours plus fortes en l'Homme que les convictions.

    Enfin, l'opération de désinformation utilise plusieurs relais pour diffuser le thème choisi. Le message est ensuite amplifié par les caisses de résonances. Les caisses de résonances sont en général de bonne foi, elles croient vraiment au message qu'elles relaient et sont de ce fait d'autant plus convaincantes. On peut comparer la situation à un instrument de musique: le thème de la désinformation, s'il est choisi avec une bonne fréquence, va entrer en résonance et s'amplifier grâce au soutien des médias et du public, jusqu'à devenir une véritable symphonie désinformante.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mauvaise foi des autorités de l'Ouest depuis (en l'ocurence ) au moins 8 ans ne leur laisse aucune crédibilité pour leurs pauvres assertions illogiques.

      Supprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Mal traités

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog