lundi 7 mars 2022

"L'Ukraine est revenue à la Russie" : un document publié par erreur éclaire sur les intentions de Poutine

 



La Fondapol publie un texte écrit par une agence russe proche du pouvoir et publié par erreur le 26 février alors qu'il ne devait être diffusé qu'après l'hypothétique conquête de l'Ukraine.

Cet éditorial de l'agence RIA Novosti révèle les ambitions expansionnistes de Vladimir Poutine, avec l'objectif d'une "russification" de l'Ukraine et de la Biélorussie.

'est un document qui n'aurait pas dû être rendu public, du moins pas avant une hypothétique victoire russe en Ukraine. La Fondation pour l'innovation politique (Fondapol) dévoile un éditorial de l'agence de presse officielle RIA Novosti (rebaptisée Rossia Segodnia), publié par erreur en ligne le 26 février dernier, qui éclaire de façon saisissante sur les objectifs de Vladimir Poutine en Ukraine, et au-delà. 

Le texte avait été immédiatement dépublié, mais il a été récupéré par le service web d'Internet Archive, détaille la Fondapol, qui l'a mis en ligne sur son site avec sa traduction française

"Il est écrit au passé parce qu’il devait être publié après la chute de l’Ukraine", a confirmé, dimanche 6 mars sur LCI, le directeur général de la Fondapol, Dominique Reynié (vidéo ci-dessus). "Il montre ce qui est dans l’esprit de Poutine. Il était prévu que la chute de l'Ukraine serait si nette qu’il pourrait publier ce texte qui devait expliciter le projet du président Poutine avec la Fédération de Russie, la Biélorussie, l’Ukraine. Il est question aussi de l’Occident."

Un projet qui prévoit non pas une occupation partielle ou temporaire de l'Ukraine, mais une "réunification"pure et simple de son territoire avec la Russie. 

"Régler le problème de l'Ukraine"

L'auteur de la tribune, Pyotr Akopov, anticipait dans ce texte une victoire totale de la Russie en Ukraine. "La Russie restaure son unité", peut-on y lire, en référence à la dislocation de l'empire soviétique en 1991. "Cette restauration exige de grands sacrifices, par les événements d'une quasi-guerre civile, où des frères, séparés par leur appartenance aux armées russe et ukrainienne, se tirent encore dessus, mais il n'y aura plus d'Ukraine antirusse."

"La Russie", poursuit-il, "est rétablie dans son intégralité historique, rassemblant le monde russe, le peuple russe : les Grands-Russes, les Biélorusses et les Petits-Russes", des termes qui font référence au concept historique de la "Grande Russie", souvent véhiculé par le pouvoir. 

"Vladimir Poutine a assumé, sans exagération aucune, une responsabilité historique en prenant la décision de ne pas laisser la question ukrainienne aux générations futures", peut-on encore lire. "En effet, la nécessité de régler le problème de l’Ukraine ne pouvait que demeurer la priorité de la Russie [...]"

Stopper "l'expansion occidentale vers l'est"

"À présent, ce problème n’existe plus", anticipe encore l'auteur de l'agence. "L’Ukraine est revenue à la Russie. Ce retour ne signifie pas que l’Ukraine perdra son statut d’État. Simplement, elle sera transformée, réorganisée et rendue à son état originel en tant que partie intégrante du monde russe. Sous quelles frontières ? Sous quelle forme ? Une alliance avec la Russie sera-t-elle établie, par l’intermédiaire de l’OTSC et de l’Union économique eurasienne ou en tant qu’un État faisant partie de l’Union de Russie et de Biélorussie ? Cela sera décidé une fois que l’Ukraine antirusse n’existera plus. Quoi qu’il en soit, la période de division du peuple russe touche à sa fin." L'auteur entrevoit ainsi un monde où la Russie, la Biélorussie et l'Ukraine agissent "comme une seule entité géopolitique".

La tribune offre également un long développement sur les relations entre cette "Grande Russie" et l'Occident, et en particulier l'Europe. Dans ce "nouvel ordre mondial", marqué par la perte d'influence du monde anglo-saxon, selon l'auteur, la Russie serait parvenue à "arrêter l'expansion occidentale vers l'est", montrant au monde entier qu'elle n'a "pas seulement défié l'Occident", mais aussi "montré que l'ère de la domination occidentale peut être considérée comme complètement et définitivement révolue"

L'intégralité du texte est à retrouver sur le site de la Fondapol.


Vincent Michelon
Source: TF1

 

 "Président Vladimir Poutine : Si les dirigeants ukrainiens continuent de faire ce qu'ils font, cela remettra en question l'avenir de l'État ukrainien. Et ce sera entièrement leur responsabilité."


8 commentaires:

  1. Réponses
    1. Peu importe la source. C'est l'information qui est intéressante et ils fournissent le lien source avec le texte en entier si tu préfères. Il y a aussi le lien vers l'archive du site russe ce qui prouve que cet article a bien existé.

      Supprimer
  2. Si c'est vrai et qu'il comptait envahir et prendre le contrôle de l'ukraine en quelques jours alors il doit tomber de haut... il ne se doutait pas que l'otan allait réagir ? Un peu amateur quand même.
    Souhaitons lui une bonne victoire, même si le monde sino-russe en devenir est tout autant pour le contrôle des individus et les mesures liberticides que le monde occidental.

    RépondreSupprimer
  3. La première chose que je retient c'est source TF1 et un truc bien clair si c'est TF1 c'est vrai ou faux et c'est pareil si c'est sputnik ou RT ou Guy Fawkes.Faites vos propres vérification,faites une coupure avec les infos/intox et revenez débattre... si le coeur vous en dits.Prenez soins de vous et des personnes que vous aimez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et merci Guy de continuer à relayer une autre info,il y à aussi RI et "Le Saker Francophone" pour se tenir au courant ou à contre courant;) Merci pour ton site mon ami

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si la source est vérifié inutil de crier au fake, évidemment que si les russes ont fait une erreur tf1 va se jeter dessus, c'est le jeu en un sens

      en plus poutine a clairement dit depuis qu'ils envisagent de supprimer le statu d'état de l'ukraine (après on peut toujours dire "deep fake" mais je ne crois pas que la russie a démenti), j'ajoute que des passeport russe ont été distribué dans les région séparatistes dès le début des opérations (poutine ayant reconnu leur indépendance auparavant il ne s'agissait pas vraiment de l'ukraine mais c'est déja une annexion a la russie)

      Supprimer
  5. Quel intérêt aurait-il à récupérer toute l'Ukraine ? Je pense qu'il veut récupérer la nouvelle Russie et de ce fait dissoudre l'Ukraine. Il semble évident qu'il veut récupérer l'Ukraine "utile". L'avenir nous le dira.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Mal traités

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog