mercredi 27 avril 2022

Poutine : la Russie répondra de manière «foudroyante» à toute menace stratégique


Dans le contexte de l'opération militaire en Ukraine, le président russe Vladimir Poutine s’est exprimé devant l'Assemblée fédérale réunie Saint-Pétersbourg. Il a notamment mis en garde contre les potentielles menaces stratégiques ciblant la Russie. 

Le président russe Vladimir Poutine a pris la parole ce 27 avril devant le Conseil des législateurs de l'Assemblée fédérale de son pays, réuni dans la ville de Saint-Pétersbourg. Le chef d'Etat a abordé à cette occasion des sujets relatifs aux relations internationales et à l'économie, en particulier dans le contexte d'opération militaire que mène la Russie en Ukraine depuis deux mois.

 Si quelqu’un [...] pose des menaces de caractère stratégique inacceptables pour la Russie, il doit savoir que nos réponses aux contre-attaques seront foudroyantes, rapides «Je souligne encore une fois que si quelqu’un a l’intention d’interférer dans les événements de l’extérieur [...] et s’il pose des menaces de caractère stratégique inacceptables pour la Russie, il doit savoir que nos réponses aux contre-attaques seront foudroyantes, rapides», a notamment déclaré le président russe, affirmant que son pays disposait «de tous les outils nécessaires à cet effet, ceux dont personne d’autre ne peut se vanter à l’heure actuelle». 


 «Tous les objectifs de l'opération miliaire spéciale dans le Donbass et en Ukraine qui a été entamée le 24 février dernier seront absolument atteints», a également déclaré le dirigeant. Et de souligner : «Il faut prendre conscience que nos soldats, nos officiers, ont prévenu une menace réelle qui pesait sur notre pays.

 Par leur approche héroïque et leur courage, ils ont prévenu un confit à grande échelle qui aurait pu se poursuivre sur notre territoire.» La veille, le 26 avril, Vladimir Poutine avait reçu le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, et avait notamment déclaré à cette occasion qu'il espérait toujours un «résultat positif» aux négociations entre Kiev et Moscou en vue d'un arrêt des combats en Ukraine.

Source: RT France 

7 commentaires:

  1. Partie I
    Alexandre Douguine : La guerre Occident-Russie
    Publié le 19 mars 2014

    La guerre contre la Russie dans sa dimension idéologique

    Une analyse à la lumière de la Quatrième Théorie Politique

    La guerre à venir comme concept

    La guerre contre la Russie est actuellement la problématique la plus discutée en Occident. Il ne s’agit encore que d’une suggestion et d’une possibilité. Cela peut devenir une réalité en fonction des décisions prises par les différentes parties impliquées dans le conflit ukrainien (Moscou, Washington, Kiev, Bruxelles). Je n’entends pas discuter ici tous les aspects de ce conflit ainsi que son histoire. J’aimerais proposer à la place une analyse de ses racines idéologiques profondes. Ma vision des principaux événements s’appuie sur la Quatrième Théorie Politique dont j’ai exposé les principes dans mon ouvrage du même nom (publié en français aux éditions Ars Magna). Je ne vais ainsi pas étudier la guerre de l’Occident contre la Russie en évaluant ses risques, dangers, problèmes, coûts et conséquences mais plutôt sa signification idéologique à l’échelle du monde. Je vais ainsi réfléchir sur le sens d’une telle guerre et non sur la guerre elle-même (réelle ou virtuelle).

    L’essence du libéralisme

    L’Occident moderne ne connaît qu’une seule et unique idéologie dominante : le libéralisme. Il en existe bien des formes aux nombreuses nuances mais l’essence demeure toujours identique. La structure interne fondamentale du libéralisme est composée des principes axiomatiques suivants :
    -Individualisme anthropologique (l’individu est la mesure de toute chose) ;
    -Progressisme (le monde se dirige vers un futur meilleur, le passé est toujours pire que présent) ;
    -Technocratie (le développement technologique et sa performance effective sont perçus comme les meilleurs outils pour juger de la nature d’une société) ;
    -Eurocentrisme (les sociétés euro-américaines sont considérées comme l’unité de mesure fondamentale pour le reste de l’humanité) ;
    -L’économie comme destin (l’économie basée sur le libre marché est l’unique modèle économique valable, toutes les autres alternatives sont à réformer ou à détruire) ;
    -La démocratie comme règne des minorités (qui se défendent contre la majorité qui serait toujours prompte à dégénérer en totalitarisme ou en « populisme ») ;
    -La classe moyenne est le seul acteur social existant et devient la norme universelle(indépendamment du fait que la personne ait déjà atteint ce statut ou soit sur le point de l’atteindre) ;
    -Un monde unique, mondialisme (les êtres humains sont essentiellement identiques. Il ne peut exister que des différences individuelles. Le monde devrait être unifié sur une base individualiste : cosmopolitisme, citoyenneté mondiale).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PartieII
      Telles sont les valeurs centrales du libéralisme, qui n’est qu’une des trois tendances nées de la philosophie des Lumières, aux côtés du communisme et du fascisme, qui ont proposé des interprétations alternatives de l’esprit authentique de la Modernité. Au cours du XXème siècle, le libéralisme a vaincu ses deux rivaux et acquis, après 1991, le rôle d’unique idéologie dominante à l’échelle mondiale. Au Royaume du libéralisme, la seule liberté de choix était entre le libéralisme de gauche ou d’extrême gauche ou bien entre le libéralisme de droite ou d’extrême droite. Le libéralisme agissait ainsi comme le système opérationnel des societés occidentales et de toutes les sociétés placées sous l’influence de l’Occident. Le libéralisme est ainsi devenu à partir d’un certain moment le dénominateur commun à tout discours politiquement correct, le critère permettant de distinguer les discours acceptés par l’idéologie dominante de ceux rejetés dans la marginalité. La sagesse populaire est elle-même devenue libérale.
      Sur un plan géopolitique, le libéralisme s’est inscrit dans un modèle américano-centré où les anglo-saxons constituaient le coeur et où l’OTAN, le partenariat atlantiste entre l’Europe et l’Amérique, représentait le noyau stratégique du système de sécurité mondiale. La sécurité du monde était assimilée à la sécurité de l’Occident et, en dernière instance, à la sécurité de l’Amérique. Le libéralisme n’est ainsi pas qu’un pouvoir idéologique mais également un pouvoir politique, militaire et stratégique. L’OTAN est profondément libéral. Il défend les sociétés libérales. Il combat pour le libéralisme.

      Le libéralisme comme nihilisme

      Supprimer
    2. Partie II
      Alexandre Douguine : La guerre Occident-Russie - clashcivi ...
      clashcivi.over-blog.com/2014/03/alexandre-douguine-la-guerre-occident...
      Alexandre Douguine : La guerre Occident-Russie Publié le 19 mars 2014 La guerre contre la Russie dans sa dimension idéologique. Une analyse à la lumière de la Quatrième Théorie

      Supprimer
  2. Dans son discours du 24 février il menaçait déjà les pays qui se mettraient en travers de son chemin... pour l'instant il a coupé le gaz à la bulgarie et la pologne qui iront se ravitailler chez des voisins européens... , il aboit plus qu'il ne mord.
    Pourquoi ne pas menacer de couper direct le gaz à toutes l'UE dès maintenant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour le moment je suppose que l'UE aboie plus qu'elle ne mord également
      les soldat (mercenaire) polonais on coulé un bateau russe, la pologne et la bulgarie sont plus impliqué que les autres j'imagine
      après je ne suis pas certain que les russes ont interet de couper le gaz a l'europe, ils sont en train de renforcer leur économie et ont peut etre besoin de ce marché pour le moment? (il me semble que le transport du gaz est compliqué, si il coupe a l'europe il ne pourra pas revendre a l'asie notamment?)

      Supprimer
  3. Poutine ne plaisante pas. Pour rester crédible, il doit faire se qu'il dit. Repentez-vous pendant qu'il est encore temps. Poutine pourrait être Gog de la Bible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hotchiwawa
      Une nation s opposera à une nation, un royaume contre un royaume. Mais ce ne sera pas encore la fin.
      Il doit y avoir encore d autres tribulations avant la fin definitive de ce film.

      Supprimer



Charte des commentaires:

La possibilité de commenter de façon anonyme a été désactivée suite à de trop nombreux abus (insultes, menaces de mort). Il faut désormais obligatoirement utiliser un compte Gmail pour commenter.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

adblocktest

Mal traités

Coronavirus

MK-Ultra

Affaire Epstein

Lubrizol

Réseau Pédophile de l'Elite

Conseils pour économiser

Contre la désinformation

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog